Tag Archives: sans lactose

anti-gaspillage

Curry de crevettes et légumes croquants

{Astuces anti-gaspillage alimentaire et congélation}

Le 16 Octobre est la journée mondiale de l’alimentation et en France c’est en plus la journée nationale de l’anti-gaspillage alimentaire. Une journée, pour attirer les flashes sur le gaspillage, dont j’abordais ici l’ampleur et les liens avec l’environnement. Une journée, c’est bien trop court, on est bien d’accord, l’anti-gaspillage alimentaire c’est une préoccupation de tous les jours.

J’encourage toutes les initiatives des restaurants et magasins, qui permettent de redistribuer au lieu de jeter des plats et denrées alimentaires, car je trouve toujours indécente la trop grande différence entre ceux qui gâchent et ceux qui n’ont pas assez à manger, même en Occident, même à côté de chez nous.

Je salue et partage l’ingénieuse initiative de To Good to Go, une application qui vous permet de réduire le gaspillage en achetant à petit prix les invendus des commerçants à leur fermeture et de les trouver facilement grâce à la géolocalisation.

A l’échelle de ma cuisine, je m’attache à gaspiller le moins possible en amont, c’est-à-dire dès les courses et la réalisation des plats.

anti-gaspillage

 

Tout d’abord je décide de mes menus avant d’aller faire les courses (ce qui m’évite d’acheter trop puis de jeter) et prépare mes plats en fonction de l’état de fraîcheur et date de péremption de mes aliments.

Vous connaissez le Meal Prep ? La technique qui consiste à préparer une fois par semaine (en général le week-end) la liste des repas de la semaine, puis faire ses courses et cuisiner et préparer les plats à l’avance. Cela a plusieurs atouts : déjà on peut ainsi s’assurer de manger sain en choisissant ses menus et éviter de se ruer sur le placard et manger n’importe quoi en rentrant du travail. Ensuite on gaspille moins en évitant d’oublier des aliments achetés au fond du frigo/placard/sellier et d’y repenser quand ils sont périmés ou gâtés. La cerise sur le cupcake, c’est qu’en plus on ne se casse pas la tête avec le fameux :
– “qu’est-ce qu’on mange ce soir ?
– j’sais pas…
– bon ben on fait des pâtes/on commande sushis ? “

La 2ème étape majeure, bien entendu c’est la conservation des aliments frais. Le nerf de la guerre anti-gaspillage !

Dans mon billet dédié au zéro-déchet, je vous parlais des merveilleuses boîtes VentilOfrais Tupperware pour le réfrigérateur qui prolonge par 4 le temps de fraîcheur des légumes, incroyable mais vrai. Ces boîtes sont magiques !

J’ai une autre astuce anti-gaspillage qui m’aide au quotidien, c’est la congélation avec mon kit de boîtes spéciales congélation Tupperware*.

anti-gaspillage

 

Je m’en sers pour différents usages :

  • Le plus classique et récurrent pour une grande mangeuse de soupe devant l’éternel comme moi, c’est systématiquement de congeler des parts individuelles de soupe. Ainsi, que ce soit au quotidien pour le dîner ou pour mes cures détox, j’ai des parfums de soupe différents toujours sous la main à décongeler ! Pour une part individuelle, j’utilise la boîte Igloo 450 ml. Pour une soupe en duo, j’utilise la boîte Igloo IL.

  • Je congèle des bons produits de saison, achetés chez le producteur, à maturité pour les déguster toute l’année, quand ce n’est plus la saison justement : tous les fruits et légumes de vos choix qui supportent bien la congélation comme les fraises par exemple pour un délicieux coulis à déguster l’hiver pour se prendre un shoot de printemps quand on en a le plus besoin.

anti-gaspillage

  • Dans la boîte cubes igloo , je congèle mes greensmoothies en petites portions : ainsi les matins où je dois me lever très tôt pour un déplacement professionnel en province par exemple, je  n’ai pas le temps d’éplucher les fruits, laver les légumes à 4h du matin ! Alors hop, je verse dans mon blender le smoothie en petits morceaux et je mixe avec un peu d’eau de coco ou de lait végétal pour avoir un greensmoothie en moins de 5 minutes !

– Autre astuce anti-gaspillage : quand je prévois de partir en week-end/voyage/vacances et que je vois que des aliments seront gâtés à mon retour (exemple : les bananes, l’ananas, les feuilles d’épinards, etc) : je les coupe/mixe en fonction de l’usage que j’en aurais ensuite et je les congèle en petites portions.

  • Je fractionne également les grands plats cuisinés : il est plus économique et anti-gaspillage d’acheter des grandes quantités de poisson ou viande (souvent en promo et moins cher que les portions individuelles), puis de cuisiner une grande marmite qu’une petite part ; car cela prend le même temps de préparation et d’énergie (entre l’énergie du four, des plaques et celle du lave-vaisselle) pour faire cuire le plat. Autant rentabiliser ! C’est ainsi que je procède avec mon Meal Prep.

Pour illustration, vous trouverez dans ce billet une recette de crevettes au curry et aux légumes croquants, que j’ai fractionné en boîtes Igloo.

anti-gaspillage

 

Ces fameuses boîtes Igloo de Tupperware* dédiées à la congélation, bénéficient des techniques de pointe qui font le succès de la marque.
Leurs spécificités :

  • Matière souple et flexible qui s’adapte aux évolutions de volume pendant la phase de congélation et de décongélation ;

  • Fond surélevé pour favoriser la circulation de l’air et permettre une descente en température plus rapide ;

  • Base transparente pour identifier le contenu : je colle dessus un morceau de masking tape sur lequel je note le nom de la recette et la date de congélation ;

  • Coins arrondis pour faciliter le démoulage et éviter ainsi les restes dans les coins ;

  • Languette pour une ouverture facile ;

  • Les Boîtes Igloo supportent des températures allant jusque -25°C ;

  • Le Color Control (revêtement intérieur anti-tâches) améliore nettement la résistance aux taches notamment dues aux épices, sauce tomate…

Chose promise… après les astuces anti-gaspillage, place maintenant à la gourmandise et ma version légèrement modifiée d’une délicieuse recette de Sojade, que je congèle en part individuelle (boîte Igloo 450 ml).

Je trouve cette recette délicate et en plus elle est sans lactose (alimentation alcaline oblige) !  Elle est donc parfaitement compatible avec la cure detox Cabot et ravit les omnivores qui ne se rendent pas compte qu’ils mangent sain !

anti-gaspillage

 

INGRÉDIENTS
1 patate douce : pour info il y a des producteurs de patates douces en France (en Camargue)
2 carottes bio
1 courgette bio
1 CC de curcuma bio Ducros
1 crème végétale bio semi-épaisse : riz, soja, etc.
800 gr de crevettes fraîches : environ 250 gr de crevettes fraîches non épluchées par personne ou 150 gr surgelées bio issues de la pêche Escal (qui privilégie la pêche et l’aquaculture responsables éco-certifiés ASC ou MSC reposant sur plusieurs critères : un milieu naturel préservé, une alimentation saine, une densité de crevettes limitée, une gestion raisonnée de l’eau et des effluents et le respect des populations locales)
Sel Herbamare, poivre
2 CS d’huile d’olive vierge 1ère pression à froid, pour moi l’huile l’olive en vrac de Biocoop
2 oignons bio
Persil frais

 

USTENSILES
1 poêle
1 cocotte type Le Creuset allant au four ou une grande casserole et 1 plat adapté au four type Pyrex
1 planche à découper
1 couteau d’office
1 Grande cuillère en bois

 

PRÉPARATION

Décortiquer ou décongeler les crevettes. Réserver.

Emincer les 2 oignons. Faire légèrement dorer à l’huile d’olive le 1er dans la poêle.

Laver la courgette, éplucher les patates douces et les carottes (si elles ne sont pas bio sinon les laver avec une brosse à légumes) : tailler les légumes en julienne.

Dans la cocotte faire dorer le second oignon. Ajouter les légumes dans la cocotte. et les laisser s’attendrir pendant 5 à 10 minutes en remuant de temps en temps. Saler et poivrer.

Préchauffer le four à 180°C.

Faire dorer légèrement les crevettes dans la poêle.

Verser la crème liquide végétale dans la cocotte puis le curcuma.

Ajouter les crevettes cuites.

Placer la cocotte au four ou verser dans le plat Pyrex, pour 15 minutes.

Servir garni de persil frais et accompagné de riz demi-complet et d’une salade de mâche pour un repas complet, sain et équilibré.

 

Pour acheter un produit ou organiser un atelier culinaire entres copines/voisines/collègues, trouvez l’animateur ou l’animatrice Tupperware le plus proche de chez vous grâce au Tupperware Connect.

*produits offerts

Clafoutis

Clafoutis aux fruits d’été et quinoa {sans gluten et sans lactose}

Autant dans mon esprit le Carrot Cake est lié à l’automne, autant le clafoutis est lié au mois de Juin. Je sais ça semble bête car le carrot cake, tout comme le clafoutis, sont délicieux toute l’année !

C’est peut-être aussi parce que, quand on dit clafoutis, on pense au clafoutis aux cerises et que là forcément le lien se fait avec la trop courte saison des cerises, à savoir une poignée de semaines. A peine le temps de manger une poignée de cerises.

Ce qui est bien avec le clafoutis c’est qu’il n’y a pas que la version traditionnelle aux cerises, certes délicieuse mais vue et revue ! Il y a des variantes de recettes de base et de garnitures !

Toujours en quête de recettes saines et délicieuses, je me suis essayée à une version sans gluten et sans lactose de clafoutis qui a très bien fait le job de dessert et de petit déjeuner le lendemain avec un goût de : “ah bon, y’en a déjà plus ?”

Clafoutis

Forcément j’ai glissé quelques cerises dedans pour en profiter, avant qu’elles ne disparaissent de nos étals pour un an !

Clafoutis

Pour les sensibles aux Fodmaps, cette recette en contient un peu à cause des fruits mais bien moins que dans une version classique car point de gluten ni de produit laitier en vue par ici ! Donc un peu de ce clafoutis devrait passer sans trop de mal ! En tout cas pour moi pas de dommages causés par cette gourmandise !

Pour la tester, à votre tour, c’est par ici :

INGRÉDIENTS
130 gr de quinoa (il existe du quinoa français en magasin bio, qui donc ne vient pas forcément de l’autre bout de la planète)
2 oeufs bio
40 cl de lait végétal : coco, amande, etc
250 gr de fruits : cerises, abricots et nectarines bio
70 gr de sucre complet Ethiquable pour moi
1 gousse de vanille
2 CS d’eau de fleurs d’oranger
Pistaches non salées
Huile végétale bio

USTENSILES
Balance de cuisine
Robot pâtissier Kitchen Aid pour moi ou bol et fouet électrique
Couteau d’office
Planche à découper
Pinceau de cuisine
Plat au four
Mortier
Casserole
Passoire

PRÉPARATION

Rincer abondamment le quinoa (jusqu’à ce qu’il ne mousse plus dans la passoire) et le faire cuire dans un grand volume d’eau chaude pendant 12 minutes.

Pendant ce temps, laver et découper les fruits en quartiers. Ouvrir et gratter la pulpe de vanille. Réserver.

Egoutter le quinoa et réserver.

Préchauffer le four à 175°C.

Dans le bol du robot pâtissier fouetter les oeufs et le sucre. Ajouter le lait, l’eau de fleur d’oranger et la pulpe de vanille. Mélanger.

Ajouter le quinoa à l’appareil.

Huiler les parois du plat au four. Déposer la moitié des fruits au fond du plat. Verser l’appareil puis le reste des fruits.

Enfourner pour 35 à 40 minutes selon votre four.

Pendant ce temps, décortiquer les pistaches et les concasser. Les saupoudrer sur le clafoutis qui se déguste aussi bien tiède que froid.

Clafoutis

 

banoffee

Banoffee Naked Cake sans gluten et sans lactose {Joyeuses Pâques gourmandes et saines}

Dans chaque famille il y a des traditions. Dans la mienne, Pâques est un rituel (au même titre que Noël) qu’il est inconcevable de ne pas fêter. Et quand on dit Pâques, on dit donc moment privilégié en famille, bon repas et …chocolat ! Vous commencez à le savoir si vous passez par ici régulièrement, on peut parfaitement partager un repas festif, gourmand ET facile à digérer. En tout cas, c’est mon credo et mon leitmotiv !
Voici une recette qui ne fera pas mentir la punchline du blog qui est : je fais rimer healthy et gourmandise !

Pour un gâteau de Pâques (ou de toute fête que vous avez envie de célébrer), je vous propose une variation autour du Banoffee en forme de Naked Cake, sans gluten et sans lactose et bien entendu très gourmand !!

Banoffee

La recette originelle du Banoffee est bien sûr une tarte qui allie banane, caramel et crème. Je me suis dit qu’avec un peu de chocolat, ça ne devrait pas être mal.

J’ai toujours dans un coin de ma tête ma version de la Torta Caprese qui emporte un vif succès à chaque fois. Alors me voici partie dans l’idée d’un joli gâteau de fêtes, qui ne déparera pas de votre table pascale (ou de toute autre fête) !

banoffee

Les puristes de la banoffee pie me diront : “mais elle est passée où la tarte ?” Je leur glisserai un morceau de mon Naked Cake chocolaté au banoffee et comme ils retrouveront l’association suave et gourmande de leur dessert fétiche et décadent, tout le monde devrait être content ! En tout cas c’est le voeu que je formule en vous déposant là sur la table la version de mon banoffee revisité !

banoffee

INGRÉDIENTS

250 gr de poudre d’amandes (vous pouvez aller jusque 300 gr pour une version ultra fondante)
150 gr de sucre complet (Muscovado pour moi)
5 œufs bio
200 gr de chocolat noir pâtissier bio Etiquable pour moi
200 gr de margarine bio non hydrogénée (en magasin bio)
1 pincée de sel
Facultatif : arôme de vanille naturel, 2 CS de cacao bio

Pour la garniture
1 boîte de crème de coco (400 ml)
2 CS de sirop d’agave en poudre (en magasin bio) ou sucre bio blond
2 bananes
Jus d’1/2 citron
Eclats de noisette

Pour le caramel
200 ml de crème de coco
1 tasse de sucre complet (type Muscovado)
1 pincée de sel

USTENSILES
Casserole et cul de poule
Robot pâtissier
Robot coupe
3 moules à charnière amovible de diamètre de 15 cm environ
Feuille de papier sulfurisé
Fouet à main
Spatule (maryse)
Une paire de ciseaux
Balance de cuisine

PRÉPARATION

Réaliser les 3 couches de gâteau au chocolat sans gluten en suivant la recette de Torta Caprese dans 3 moules de taille identique.

Pour le caramel

Faites chauffer à feu doux le sucre et le sel dans une casserole en remuant constamment pendant environ 5 minutes puis ajouter la crème de coco progressivement et doucement (pour éviter les projections de sucre brulant).

Remuer constamment pour éviter que le caramel ne durcisse, jusqu’à obtenir une consistance lisse (vous pouvez également en dernière étape mixer au robot coupe).

Réserver à température ambiante jusqu’au montage du Naked Cake. S’il vous en reste vous pouvez le conserver jusqu’à un mois au réfrigérateur dans une boîte hermétique (de type Tupperware). Dans ce cas, faites le fondre doucement à la sortie du réfrigérateur pour qu’il retrouve une consistance crémeuse et liquide.

Pour la crème

Placer la boîte de crème de coco, le bol du robot pâtissier (ou un grand saladier) et les fouets du robot au réfrigérateur 1 heure à l’avance (ou 15 minutes au congélateur).

Commencer à battre doucement puis monter progressivement la vitesse au maximum. Quand la crème commence à monter en chantilly ajouter le sucrant petit à petit. Stopper quand la chantilly de coco est ferme.

Pour le montage

Couper les bananes en rondelles et les napper de jus de citron.

Placer le 1er disque de gâteau sur le plat de service. Le couvrir de crème. Garnir la crème de rondelles de bananes et de caramel.

Répéter l’opération jusqu’à l’étage supérieur et décorer à votre guise.

Pour ma part j’ai saupoudré d’éclats de noisettes pour ajouter un peu de croquant.

banoffee

Curry de poulet coco

Curry de poulet coco et citron vert {Bibliothèque culinaire – Easy Naan & Curries de Sanjee}

Ce n’est pas un scoop, j’aime beaucoup la cuisine indienne. Il faut dire que je connais bien une blogueuse spécialisée dans la cuisine indienne qui me fait découvrir ses recettes parfumées et délicieuses, dont je vous parle souvent ici, Sanjee du blog Bollywood Kitchen.

Son dernier ouvrage m’a particulièrement fait saliver ! Aussitôt reçu, aussitôt testé ! J’ai adapté son sauté de veau au lait de coco et citron vert en curry de poulet (car c’est tout simplement ce que j’avais dans mon frigo !).

Curry de poulet coco

Alliant la fraîcheur du citron vert, des petits pois et de la coriandre avec les doux parfums d’épices, c’est une recette vraiment simple et facile à réaliser qui change des recettes tikka et autres recettes indiennes certes délicieuses mais que l’on a déjà goûtées 100 fois.

Curry de poulet coco

INGRÉDIENTS pour 6 à 8 assiettes 
6 escalopes de poulet bio pour moi
180 gr de petits pois bio surgelés pour moi
1 citron vert
1 oignon
15 gr de gingembre frais
1 cc de curcuma
1 cc de curry de Madras fort
1 CS de farine de la farine de votre choix (complète pour moi)
20 cl de lait de coco
15 cl de bouillon de légumes bio : pour moi l’occasion de tester le bouillon doux épices, herbes et poireau de Beendhi (en magasin bio)
1 CS d’huile végétale
Feuilles de coriandre fraîches
Riz Tilda complet pour moi

USTENSILES
Râpe de type Microplan
Balance de cuiisne
Fait-tout ou Marmite (pour moi une cocotte en fonte Le Creuset)
Casserole
Passoire
Couteau d’offre
Verre doseur
Petit sachet plastique de type Albal
Presse-agrumes
Grande cuillère ou spatule résistant à la cuisson

PRÉPARATION
Couper le poulet en morceaux d’environ 3 cm sur 3. Mettre les morceaux dans le sac en plastique avec la farine et le curcuma, fermer et mélanger le tout pour imprégner le poulet.

Eplucher et râper le gingembre frais. Émincer l’oignon.

Faire chauffer l’huile dans la cocotte puis y faire dorer les morceaux de poulet sur chaque face. Ajouter gingembre, curry et oignon. Cuire 5 minutes tout en remuant.

Déglacer avec le jus de citron vert et le bouillon de légumes. Couvrir et laisser cuire 20 minutes à feu doux.
Commencer à faire cuire le riz (en fonction de la durée de cuisson du riz choisi).

Ajouter dans la cocotte le lait de coco et les petits pois et laisser cuire encore 10 minutes.

Servir chaud avec la coriandre fraîche et le riz.

Attention ce livre de Easy Naan et Curries fait vraiment saliver, je vous aurais prévenus ! Les photos sont superbes et le choix des recettes très complet : des recettes végétariennes, des curries de poissons (auxquels personnellement je ne pense pas souvent) et des recettes de curries avec des viandes différentes, bref il y en a pour tous les goûts ! Et les naans, on en parle des naans de Sanjee ?

livre curry

Garniture crêpe chantilly vegan

Crêpe Chantilly framboise {chandeleur healthy & gourmande}

Les crêpes, personnellement, j’en mangerais toute l’année ! La chandeleur est une occasion que je ne laisserais certainement pas passer sans dégainer ma crêpière !

L’année dernière, j’ai partagé avec vous ma recette de crêpe healthy, sans gluten et sans lactose. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, c’est exactement la même recette que j’ai réalisée cette année.

En revanche, la nouveauté vient de la garniture ! J’ai eu envie de fraîcheur, de fondant et de gourmandise ; j’ai donc opté pour une chandeleur healthy recouverte d’une chantilly vegan et de framboises fraîches !

Chandeleur vegan

INGREDIENTS

20 cl de crème de coco
2 + 1 CS de sucre glace
Framboises fraîches

USTENSILES

Fouet électrique et bol ou robot sur socle
Mini-passoire en inox
Douille et poche à douille

PRÉPARATION

Réaliser les crêpes avec ma recette sans gluten et sans lactose.

Placer le bol, les fouets et la crème de coco minimum 1 heure à l’avance au réfrigérateur.

Battre à grande vitesse la crème de coco bien froide. Quand elle est commence à monter ajouter 2 CS de sucre glace.

Remplir la poche à douille (équipée de la douille) de la chantilly de crème de coco.

Garnir les crêpes, ajouter la (ou les) framboises(s) et saupoudrer du sucre glace restant à l’aide de la mini passoire.

A déguster rapidement avant que la chantilly ne fonde… !

Garniture chandeleur healthy

 

Pour les plus traditionnels d’entre vous, j’ai aussi sur mes étagères une pâte à tartiner pralinée, une confiture de lait et du sucre aromatisé à l’orange, les 3 étant faits maison of course !