Category Archives: plat

anti-gaspillage

Curry de crevettes et légumes croquants

{Astuces anti-gaspillage alimentaire et congélation}

Le 16 Octobre est la journée mondiale de l’alimentation et en France c’est en plus la journée nationale de l’anti-gaspillage alimentaire. Une journée, pour attirer les flashes sur le gaspillage, dont j’abordais ici l’ampleur et les liens avec l’environnement. Une journée, c’est bien trop court, on est bien d’accord, l’anti-gaspillage alimentaire c’est une préoccupation de tous les jours.

J’encourage toutes les initiatives des restaurants et magasins, qui permettent de redistribuer au lieu de jeter des plats et denrées alimentaires, car je trouve toujours indécente la trop grande différence entre ceux qui gâchent et ceux qui n’ont pas assez à manger, même en Occident, même à côté de chez nous.

Je salue et partage l’ingénieuse initiative de To Good to Go, une application qui vous permet de réduire le gaspillage en achetant à petit prix les invendus des commerçants à leur fermeture et de les trouver facilement grâce à la géolocalisation.

A l’échelle de ma cuisine, je m’attache à gaspiller le moins possible en amont, c’est-à-dire dès les courses et la réalisation des plats.

anti-gaspillage

 

Tout d’abord je décide de mes menus avant d’aller faire les courses (ce qui m’évite d’acheter trop puis de jeter) et prépare mes plats en fonction de l’état de fraîcheur et date de péremption de mes aliments.

Vous connaissez le Meal Prep ? La technique qui consiste à préparer une fois par semaine (en général le week-end) la liste des repas de la semaine, puis faire ses courses et cuisiner et préparer les plats à l’avance. Cela a plusieurs atouts : déjà on peut ainsi s’assurer de manger sain en choisissant ses menus et éviter de se ruer sur le placard et manger n’importe quoi en rentrant du travail. Ensuite on gaspille moins en évitant d’oublier des aliments achetés au fond du frigo/placard/sellier et d’y repenser quand ils sont périmés ou gâtés. La cerise sur le cupcake, c’est qu’en plus on ne se casse pas la tête avec le fameux :
– “qu’est-ce qu’on mange ce soir ?
– j’sais pas…
– bon ben on fait des pâtes/on commande sushis ? “

La 2ème étape majeure, bien entendu c’est la conservation des aliments frais. Le nerf de la guerre anti-gaspillage !

Dans mon billet dédié au zéro-déchet, je vous parlais des merveilleuses boîtes VentilOfrais Tupperware pour le réfrigérateur qui prolonge par 4 le temps de fraîcheur des légumes, incroyable mais vrai. Ces boîtes sont magiques !

J’ai une autre astuce anti-gaspillage qui m’aide au quotidien, c’est la congélation avec mon kit de boîtes spéciales congélation Tupperware*.

anti-gaspillage

 

Je m’en sers pour différents usages :

  • Le plus classique et récurrent pour une grande mangeuse de soupe devant l’éternel comme moi, c’est systématiquement de congeler des parts individuelles de soupe. Ainsi, que ce soit au quotidien pour le dîner ou pour mes cures détox, j’ai des parfums de soupe différents toujours sous la main à décongeler ! Pour une part individuelle, j’utilise la boîte Igloo 450 ml. Pour une soupe en duo, j’utilise la boîte Igloo IL.

  • Je congèle des bons produits de saison, achetés chez le producteur, à maturité pour les déguster toute l’année, quand ce n’est plus la saison justement : tous les fruits et légumes de vos choix qui supportent bien la congélation comme les fraises par exemple pour un délicieux coulis à déguster l’hiver pour se prendre un shoot de printemps quand on en a le plus besoin.

anti-gaspillage

  • Dans la boîte cubes igloo , je congèle mes greensmoothies en petites portions : ainsi les matins où je dois me lever très tôt pour un déplacement professionnel en province par exemple, je  n’ai pas le temps d’éplucher les fruits, laver les légumes à 4h du matin ! Alors hop, je verse dans mon blender le smoothie en petits morceaux et je mixe avec un peu d’eau de coco ou de lait végétal pour avoir un greensmoothie en moins de 5 minutes !

– Autre astuce anti-gaspillage : quand je prévois de partir en week-end/voyage/vacances et que je vois que des aliments seront gâtés à mon retour (exemple : les bananes, l’ananas, les feuilles d’épinards, etc) : je les coupe/mixe en fonction de l’usage que j’en aurais ensuite et je les congèle en petites portions.

  • Je fractionne également les grands plats cuisinés : il est plus économique et anti-gaspillage d’acheter des grandes quantités de poisson ou viande (souvent en promo et moins cher que les portions individuelles), puis de cuisiner une grande marmite qu’une petite part ; car cela prend le même temps de préparation et d’énergie (entre l’énergie du four, des plaques et celle du lave-vaisselle) pour faire cuire le plat. Autant rentabiliser ! C’est ainsi que je procède avec mon Meal Prep.

Pour illustration, vous trouverez dans ce billet une recette de crevettes au curry et aux légumes croquants, que j’ai fractionné en boîtes Igloo.

anti-gaspillage

 

Ces fameuses boîtes Igloo de Tupperware* dédiées à la congélation, bénéficient des techniques de pointe qui font le succès de la marque.
Leurs spécificités :

  • Matière souple et flexible qui s’adapte aux évolutions de volume pendant la phase de congélation et de décongélation ;

  • Fond surélevé pour favoriser la circulation de l’air et permettre une descente en température plus rapide ;

  • Base transparente pour identifier le contenu : je colle dessus un morceau de masking tape sur lequel je note le nom de la recette et la date de congélation ;

  • Coins arrondis pour faciliter le démoulage et éviter ainsi les restes dans les coins ;

  • Languette pour une ouverture facile ;

  • Les Boîtes Igloo supportent des températures allant jusque -25°C ;

  • Le Color Control (revêtement intérieur anti-tâches) améliore nettement la résistance aux taches notamment dues aux épices, sauce tomate…

Chose promise… après les astuces anti-gaspillage, place maintenant à la gourmandise et ma version légèrement modifiée d’une délicieuse recette de Sojade, que je congèle en part individuelle (boîte Igloo 450 ml).

Je trouve cette recette délicate et en plus elle est sans lactose (alimentation alcaline oblige) !  Elle est donc parfaitement compatible avec la cure detox Cabot et ravit les omnivores qui ne se rendent pas compte qu’ils mangent sain !

anti-gaspillage

 

INGRÉDIENTS
1 patate douce : pour info il y a des producteurs de patates douces en France (en Camargue)
2 carottes bio
1 courgette bio
1 CC de curcuma bio Ducros
1 crème végétale bio semi-épaisse : riz, soja, etc.
800 gr de crevettes fraîches : environ 250 gr de crevettes fraîches non épluchées par personne ou 150 gr surgelées bio issues de la pêche Escal (qui privilégie la pêche et l’aquaculture responsables éco-certifiés ASC ou MSC reposant sur plusieurs critères : un milieu naturel préservé, une alimentation saine, une densité de crevettes limitée, une gestion raisonnée de l’eau et des effluents et le respect des populations locales)
Sel Herbamare, poivre
2 CS d’huile d’olive vierge 1ère pression à froid, pour moi l’huile l’olive en vrac de Biocoop
2 oignons bio
Persil frais

 

USTENSILES
1 poêle
1 cocotte type Le Creuset allant au four ou une grande casserole et 1 plat adapté au four type Pyrex
1 planche à découper
1 couteau d’office
1 Grande cuillère en bois

 

PRÉPARATION

Décortiquer ou décongeler les crevettes. Réserver.

Emincer les 2 oignons. Faire légèrement dorer à l’huile d’olive le 1er dans la poêle.

Laver la courgette, éplucher les patates douces et les carottes (si elles ne sont pas bio sinon les laver avec une brosse à légumes) : tailler les légumes en julienne.

Dans la cocotte faire dorer le second oignon. Ajouter les légumes dans la cocotte. et les laisser s’attendrir pendant 5 à 10 minutes en remuant de temps en temps. Saler et poivrer.

Préchauffer le four à 180°C.

Faire dorer légèrement les crevettes dans la poêle.

Verser la crème liquide végétale dans la cocotte puis le curcuma.

Ajouter les crevettes cuites.

Placer la cocotte au four ou verser dans le plat Pyrex, pour 15 minutes.

Servir garni de persil frais et accompagné de riz demi-complet et d’une salade de mâche pour un repas complet, sain et équilibré.

 

Pour acheter un produit ou organiser un atelier culinaire entres copines/voisines/collègues, trouvez l’animateur ou l’animatrice Tupperware le plus proche de chez vous grâce au Tupperware Connect.

*produits offerts

Poulet Korma Bollywood Kitchen

Poulet Korma et Livre de cuisine indienne de Sanjee-Bollywood Kitchen {Bataille Food #23}

Dorian l’a décidé, pour cette 23ème Bataille Food, nous partons en Bollyfood comme il dit ! Ce qui tombe bien, car j’avais justement prévu de vous y emmener moi, en Bollyfood ou plus exactement dans une certaine Bollywood Kitchen !

Je vous ai déjà parlé de Sanjee, chef spécialiste en cuisine indienne qui vient de sortir son 1er livre de recettes ! Cette Bataille food amicale était l’occasion parfaite pour vous le faire découvrir au travers de l’une de ses recettes : le poulet Korma !

Poulet Korma Bollywood Kitchen

Personnellement, c’est mon tout 1er livre de recettes indiennes et je le trouve parfait pour débuter en “Bollyfood”. Il commence avec une présentation de tous les ingrédients (avec lesquels on n’est pas forcément familier quand on est novice en cuisine indienne) et les ustensiles dont vous aurez besoin et puis on se lance d’abord avec les bases : la cuisson du riz, les fameuses pâtes de curry, les chutneys (ça y est, vous commencez à saliver ?) et attention au mot magique, les irrésistibles naans !

On attaque ensuite les plats et même si la cuisine indienne n’est pas une cuisine de desserts, Sanjee nous a aussi réservé quelques douceurs sucrées pour nos habitudes d’occidentaux-becs sucrés.

Pour la “visuelle” que je suis les pas à pas en images step by step des différentes étapes des recettes sont une aide utile et précieuse ! Surtout pour des plats que l’on n’a jamais vus préparer devant soi, quand comme moi on n’a jamais mis les pieds en Inde.

Les photos esthétiques et modernes vous aideront à vous plonger dans cet univers ; saupoudrez votre lecture de quelques épices et vous n’aurez plus qu’une idée en tête : cuisiner et manger indien ! C’est en tout cas l’effet qu’a produit son livre sur moi !

Je vous laisse découvrir sa recette de poulet Korma, car mieux qu’un long discours, il vaut mieux croquer par soi-même !

Poulet Korma Bollywood Kitchen

 

INGREDIENTS du poulet Korma

400 gr de poulet bio
1 yaourt nature crémeux velouté
1/2 citron vert
20 gr de noix de cajou (non grillées, non salées)
20 gr d’amandes émondées
1 CC de pâte de gingembre + 1 CC de pâte d’ail (recettes dans le livre 😉
1/2 CC de curcuma
1 CS de coriandre moulue
1 pincée de piment rouge en poudre
1 étoile de badiane
1 feuille de laurier
3 gousses de cardamome
2 CS d’huile végétale
Sel
1 CS d’amandes, de noix de cajou et de pistaches pour décorer les assiettes au moment de servir
Riz basmati (Tilda pour moi)

 

USTENSILES

Couteau d’office
Mini robot-coupe : type robot pour bébé car j’ai eu du mal à mixer 40 gr d’oléagineuses même dans le plus petit récipient de mon Magimix Cuisine 4200.
Saladier
Cuillère
Sauteuse et son couvercle
2 poêles
Presse-agrumes
Un verre (format verre à moutarde)

Poulet Korma Bollywood Kitchen

 

PREPARATION

A l’avance (2 heures avant de vous lancer dans la recette) : couper le poulet en cubes de 2 cm environ.
Dans un saladier, mélanger le curcuma et le jus du citron vert dans une CS de yaourt. Ajouter le poulet, mélanger et laisser au frais 1 à 2 heures.

Mixer amandes et noix de cajou avec 10 cl d’eau jusqu’à obtenir une crème lisse. Réserver.

30 minutes avant de servir : Faire chauffer une CS d’huile dans la sauteuse puis y faire dorer les morceaux de poulet pendant 5 minutes à feu vif. Réserver à part.

Toujours dans la sauteuse, verser 1 nouvelle CS d’huile pour y faire frire la feuille de laurier, la badiane, les pâtes d’ail et de gingembre, le cardamome et le piment pendant 10 minutes à feu vif en remuant constamment. Ajouter un verre d’eau ainsi que la crème d’amandes-noix de cajou. Mélanger le tout et laisser cuire à feu doux pendant 10 minutes.

Ajouter le poulet grillé et le reste du yaourt, saler et couvrir. Laisser cuire à feu doux pendant encore 10 minutes. Si la sauce s’épaissit trop, ajouter un peu d’eau.

En fonction du riz choisi, le rincer, le faire tremper puis le cuire selon la durée indiquée sur le paquet.

Faire griller des amandes, noix de cajou et pistaches dans la poêle pour décorer.

Servir le poulet Korma et le riz chauds parsemés de fruits secs.

Poulet Korma Bollywood Kitchen

Si ce voyage en Bollyfood vous a plu, je vous invite à le poursuivre avec mes complices de cette Bataille Food épicée :

Doriancuisine.com – Bistro de Jenna – Une cuillérée pour papa – Cooking and Bon Appetit – La Médecine passe par la cuisine – Les Gralettes – Keskonmangemaman – Mélina & Chocolat – Paruline en cuisine – Emilie Sweetness – By acb 4 you – Aux délices de Vany –  Rappelle toi des mets – Cuisine moi un mouton – Envie d’une recette ? – Sugar Daze – L’atelier de Steph et Lolie – Mel’s way of life – Evin sur son nuage – Petite Cuillère et Charentaises – Amandine Cooking – Epices & moi – Stern – Les Cookines – A la table de Maman Dine – The Cook Time – Encore une lichette – Une cuisine pour Voozenoo – Milicook – Happy_Cooking – Karibo Sakafo!– Des recettes à GOGO – Du potager dans les idées – Coco Délices – La passion de Nath – Les Trois Madeleines – Laetycuisine – Musée gourmand – La tambouille de nonna – Cooking N’ Co – Vanille et chocolats – La cuisine de Jenny – Glob’Cooker – Quelques grammes de gourmandise – Cuisine Addict  – MylittlePatisserie – Lagrandepages – Ma cuisine à moi – Karen Varela – GoURmANDiStA – plaisiretequilibre – Ma p’Tite popotte – Mamou and Co – Graine de faim kely – La cuisine des 2 soeurs – Les petites marmittes de Mika – Les voyages de Gridelle – De la peau au noyau – Brian in the kitchen – Marlyzen cuisine revisitée – Fais moi croquer – Sweety Cook – Ça ne sent pas un peu le brûlé là ? – J’ai toujours aimé le jaune moutarde – A Crocs à la Cuisine – Petit grain de sel – Le rendez-vous des gloutons  – Le blog pause-nature – La femme à tête de chou – Trouvailles et Blabla – Ma boîte à bulles – And so we cook – G comme Goût – Je cuisine donc je suis – Turbigo Gourmandise – Mon bonheur gourmand – Vous reprendrez bien un kilo – Charlotte No Glu – Un week-end une recette – Au menu du jour… by Timandra – Peanuts & Sunshine – Miam La cuisine de Cath – Secrets de gourmandise – Tout simplement bon – Popote et Nature – Cook’N Blog – Visites gourmandes – Novice en cuisine – Douceurs maison – La cuisine de Lillie – Rosenoisettes – A prendre sans faim – Cyrielle Gourmandise – Dévorez-moi – Bowl & Spoon – Food’épices et tout – Objectif : Zéro miettes – Vous reprendrez bien un kilo ?–  Cook A Life ! By Maeva – Feuille de Choux ! – Cékikilafée –  Selon l’humeur… ou l’envie…

Et merci à Dorian pour la coordination de ce 23ème opus

Bataille Food

Salade végétarienne

Salade végétarienne équilibrée {Les protéines végétales c’est pas des salades}

Je déclare la saison des salades officiellement ouverte ! Je parle bien sûr de cet équilibre complet entre fraîcheur et nutriments dans votre assiette – pas de cette histoire abracadabrantesque qu’on a voulu vous faire croire (parce qu’on a tous croisé un jour un ou une mytho ou une personne empêtrée dans un mensonge) !

Vous, vous n’êtes pas crédule, les salades vous les mangez uniquement en terrasse sous un rayon de soleil et elles vous rendent divinement belles/beaux et en bonne santé, sans jamais vous laisser prendre pour une quiche, vous, on vous la fait pas !

 

 

Salade végétarienne

 

 

En parlant de salade qui ne se mange pas, il y en a une qui me fait toujours bondir, c’est celle des salades végétariennes à la carte de certains restaurants. Non, proposer une assiette composée de légumes ne peut être qualifiée de recette végétarienne ! Pour cela, il faudrait une association de légumineuses, de légumes et de céréales ou de fruits secs/graines (oléagineuses), non mais !

Il est vrai que cette association légumineuses + céréales ou graines n’est pas obligatoire au cours du même repas, et peut être étalée sur la journée. Mais lorsque l’on qualifie une recette de “végétarienne” c’est quand même mieux d’y retrouver cette association, non ?!

Ma salade aujourd’hui comporte des légumes frais crus (salade, tomates et avocat) et des légumes cuits (betterave), des tubercules (patate douce) et des légumineuses (pois chiches et soja).
Pour en faire une assiette végétarienne complète et équilibrée, je vous invite à l’accompagner d’une tranche de pain bio (complet ou d’épeautre par exemple) ou de la saupoudrer d’un mélange découvert lors de la cure Cabot appelé LTA pour Lin + Tournesol + Amandes, composé de 1 CS d’amandes émondées, 2 CS de graines de tournesol et 3 CS de graines de lin mixées finement (au moulin à café).
Vous aurez ainsi un vrai plat végétarien équilibré en protéines végétales !

Surtout il faut que je vous dise, cette salade est délicieuse (et c’est pas des salades) ! J’adore surprendre mon entourage avec des recettes végétariennes ! Au départ c’est “Ah c’est un plat végétarien ?” avec une mine qui crie “help je veux un burger” puis après la 1ère bouchée les yeux s’arrondissent et j’entends un “mais c’est super bon un plat végétarien en fait !!”. Et là, je souris de voir des a priori s’envoler !
Manger végétarien est bon pour votre santé et vos papilles et promis, c’est pas des salades !!

Si cela vous intéresse, voici un résumé* des atouts nutritionnels de l’alimentation végétarienne, si vous avez trop faim passez directement à la recette !

Les fruits secs (noix, noisettes, amandes…) et les graines (de lin, de tournesol…) contiennent des acides gras essentiels. Elles fournissent des protéines, vitamines B et E, du calcium, du magnésium, du fer et du zinc.

Les céréales (riz, seigle, épeautre, quinoa, maïs, avoine, blé) représentent souvent la première source de protéines végétales. Les céréales complètes sont riches en glucides et fibres et constituent une source de vitamines et de minéraux (fer, zinc, magnésium, entre autres). Les tubercules (pommes de terre, patate douce, igname, topinambour) fournissent notamment du calcium et du magnésium.

Les légumineuses (pois, haricots, pois chiches, lentilles, soja) sont riches en protéines, vitamines B, magnésium, calcium et fer.

Les légumes frais constituent une source importance de vitamines, de minéraux et de fibres.

Salade végétarienne

 

INGREDIENTS Je ne précise volontairement pas les quantités car cela dépend de votre appétit et si vous réalisez cette recette pour une entrée ou un plat principal. Comptez par convive, 1 poignée de chaque légume et 3 poignées de légumineuses.

Pois chiches
Patate douce
Salade romaine
Avocat
Tomates cerises
Betterave cuite
1 litre d’eau de Vichy Célestins
1 yaourt nature au soja
2 CS de vinaigre de cidre bio
1 CC de moutarde
Echalote
Persil (et ciboulette, optionnelle)
Sel, poivre
Huile d’olive en spray

 

USTENSILES

Saladier
Couteau économe
Couteau d’office
Planche à découper
Plaque de type lèche-frite
Cuillère
Casserole
Bol

 

 

PREPARATION

La veille, faire tremper les pois chiches (compter une nuit de trempage) dans un grand volume d’eau de Vichy Célestins. Le jour même, les faire cuire 30 minutes dans une casserole remplie d’eau en retirant l’écume qui se forme à la surface.
Si vous êtes pris par le temps, optez par des pois chiches bio en bocal.

Eplucher et couper les patates douces en cubes et les faire cuire comme dans la recette de frites de légumes.

Pendant que  les pois chiches et les patates douces refroidissent :

Laver, essuyer et couper les tomates cerises en 2. Laver et essorer la salade. Couper l’avocat et en prélever la chair. Verser quelques gouttes de jus de citron sur l’avocat pour éviter qu’il noircisse trop vite.

Dans un petit bol, préparer la sauce : verser et mélanger un yaourt de soja, 2 CS de vinaigre de cidre, 1 CC de moutarde, les échalotes et les fines herbes fraîches de préférence (ou congelées si vous n’avez pas de jardin ou de balcon), saler et poivrer.

Assembler le tout, assaisonner, servir et déguster frais !

 

Salade végétarienne
Voilà vous êtes fins prêts pour chausser vos lunettes de soleil, vous faire du bien et profiter de la saison des salades sans vous laissez vous la raconter !

 

 

*source Association Végétarienne de France

Veggie Burger et frites de légumes pour la bataille food #21

Veggie Burger et frites de légumes {Bataille Food #21}

Pour ma 1ère participation à la Bataille Food (organisé ce mois-ci par Cuisine-moi un mouton) sur le thème de la street food, vous vous doutiez bien que j’allais vous préparer un burger pas comme les autres, c’est-à-dire green et veggie !

Comment ça, sacrilège ?! Vous êtes dubitatifs ? Oui, oui la street food peut être healthy et rester délicieuse ! La preuve !

Veggie Burger et frites de légumes pour la bataille food #21

INGREDIENTS

Pour 6 burgers

500 gr de pois chiches bio qui ont trempé 12 heures avant d’être cuits 20 minutes à feu moyen.
2 CS de persil
2 CS de ciboulette
4 CS d’eau
Coriandre fraîche
100 gr de chapelure ou de farine de pois chiches
2 tomates
6 tranches de cheddar
Salade
Huile végétale (pour la cuisson)
Sel (herbamare pour moi)
Poivre
6 pains à burger

Pour les frites de légumes
5 Carottes
2 panais
1 patate douce
Huile d’olive 1ère pression à froid (Carapelli pour moi) si possible dans un vaporisateur d’huile.
Fleur de sel

USTENSILES
Robot-coupe (Magimix pour moi)
Saladier
Econome
Couteau d’office
Poêle
Feuille de cuisson en silicone ou feuille de papier sulfurisé

Veggie Burger et frites de légumes pour la bataille food #21

PREPARATION

Les frites de légumes
Préchauffer le four à 200°C.

Eplucher les légumes et les tailler en forme de frites de taille similaire.

Les étaler sur la plaque du four (recouverte de papier sulfurisé ou la feuille de silicone).

Vaporiser d’huile d’olive et enfourner pour 30 minutes. Retourner les légumes à mi-cuisson. Les servir chauds assaisonnés avec la fleur de sel.


Les veggie burgers

Mixer les pois chiches cuits au robot.

Dans un saladier, mélanger les pois chiches mixés avec la chapelure et les herbes aromatiques.

Assaisonner le mélange, ajouter l’eau et pétrir cette pâte avec les mains puis former des boules.

Les écraser légèrement et les faire cuire dans la poêle huilée jusqu’à ce que les 2 côtés soient dorés.

Assemblage 
Garnir les petits à burgers réchauffés 5 minutes au four de salade, coriandre, tranche de tomates, burgers de pois chiches et cheddar.

 

 

Veggie Burger et frites de légumes pour la bataille food #21

Découvrez les recettes de street food des autres participants :

cuisine moi un mouton ☼ bistro de Jenna ☼ un mec toqué ☼ lacuisinedelillie ☼ Lescookines ☼ Evinsursonnuage ☼ carinettebakingaddiction ☼ lesgralettes ☼ elodanslafarine ☼ cgourmandise ☼ cookalifebymaeva ☼ keskonmangemaman ☼ cestsarahquiregale ☼ emiliesweetness ☼ encorunelichette ☼ au-menu-du-jour ☼ epicesetmoi ☼ uneliyaasdebonneschoses ☼ cuisine2soeurs ☼ monptitcoingourmand ☼ peanutsandsunshine ☼ auxdelicesdevany ☼ Élodie ☼ vanilleetchocolats ☼ visites-gourmandes ☼ nathalielielie ☼ mesfollesgourmandises ☼ cooking-bonappetit ☼ cookingnco ☼ fourchetteagauche ☼ des-recettes-a-gogo ☼ monbonheurgourmand ☼ latelierdestephetlolie ☼ lescarnetsdesophie ☼ kalou-and-cook ☼ laetycuisine ☼ quelquesgrammesdegourmandise ☼ cuisine.chez-la-marmotte ☼ petitgraindesel ☼ Dans-ma-cuisine ☼ noviceencuisine ☼ odelices ☼ cupcakesetcapitons ☼ byacb4you ☼ lagrandepages ☼ petite-cuilliere-et-charentaise ☼ lesrecettesdejosephine ☼ delicesdhelene ☼ lacuisineestunegrammairedouce ☼ minute-macarons ☼ safrangourmand ☼ auhasarddubazar ☼ rosenoisettes ☼ prettychef ☼ letablierdececile☼ audrey-sugar-spice ☼ faismoicroquer ☼ danoalexandra ☼ melina-et-chocolat ☼ bavardages-gourmands ☼ a-fleur-doranger ☼ laconquedor ☼ musé-gourmand ☼ pockcath ☼ brianizinthekitchen ☼ douceursmaison ☼ uneenviede ☼ 123perlines ☼ paruline-en-cuisine ☼ lacuisinedejenny ☼ lamedecinepasseparlacuisine ☼ bienvenuechezspicy☼ cooknblog ☼ cuisinevegetalienne ☼ lacuisinedariane ☼ lacuisinedemelanie ☼ rappelletoidesmets ☼ les-voyages-de-gridelle ☼ milicook ☼ unpeudesucre ☼ aprendresansfaim ☼ gourmandisesdhakima ☼ tinoucuisine ☼ popoteetnature ☼ gcommegout ☼ plaisiretequilibre ☼ lesmandisesdeceline ☼ septchaudrons ☼ cocodelices ☼ rdvdesgloutons☼ cuisinedamour ☼ familyscook ☼ cuisine.voozenoo ☼ kaprisseetdelices ☼ foodphoto ☼ papillote-et-papillon ☼ frambuesaskitchen ☼ cekikilafee ☼ amandine-cooking ☼ mylittlepatisserie ☼ pourquoi-je-grossis ☼ mesjuliegourmandises ☼ rockthebretzel ☼ zeromiette ☼ faismoicroquer ☼ chutjepatisse ☼

Bataille Food sur le thème de la street food

risotto aux asperges et aux petits pois

Risotto aux asperges et petits pois {Gluten free}

Voici la 2ème recette préparée pour le dernier atelier Maggi ! Lors de cet atelier, il a été réalisé par Greg de Unomafu (que j’avais justement rencontré à mon 1er atelier Maggi) que j’ai retrouvé avec plaisir ! Un homme aux fourneaux dans une équipe de filles, ça met tout de suite de l’ambiance ! 

 
Un risotto “verde” spécial printemps à préparer avec des asperges vertes (et non blanches comme sur la photo, sorry !).







 
Ingrédients
 
250 gr de riz arborio
5 CS + 2 CS d’huile d’olive
1 botte d’asperges vertes
500 gr de petits pois frais en cosses (ou 300 gr de petits pois écossés)
2 bouillons KUB DUO aux légumes et herbes du marché
Persil plat
2 échalotes
100 gr de parmesan râpé
20 cl de vin blanc
 
 
 
 
 
Ustensiles
 
Marmite de type Le Creuset, wok ou sauteuse
Spatule en silicone
Louche
Cocotte de type Cocotte minute 
 
 
 
Préparation
 
Verser 1,5 litres d’eau dans la cocotte et faire chauffer à feu vif. Couper les pieds des asperges, les ficeler en fagot. Quand l’eau bout déposer les asperges à la verticale, couvrir et faire chauffer 15 minutes. 
 
Quand les asperges sont cuites, les retirer de l’eau et les égoutter. Quand elles ont un peu refroidi, couper les pieds en tronçons, séparer les pointes et réserver. 
 
Emietter dans l’eau de cuisson des asperges les 2 cubes de bouillon de légumes. Réserver le bouillon.
 
Faire chauffer 5 CS d’huile d’olive dans la marmite.
 
Eplucher et émincer les échalotes. Les faire dorer dans l’huile chaude.
 
Verser le riz dans la marmite/wok/sauteuse et mélanger jusqu’à ce que le riz soit translucide.  Verser le vin blanc sur le riz et laisser cuire 2 minutes à feu doux jusqu’à totale absorption.
 
Ajouter une louche de bouillon sur le riz et augmenter la puissance de la cuisson. Laisser le riz absorber le bouillon et recommencer tout en remuant avec la spatule pour qu’il n’attache pas. 
 
Après 20 minutes de cuisson, ajouter les petits pois. Verser les dernières louches de bouillon. Ajouter les asperges, le parmesan, 2 CS d’huile et mélanger délicatement.
 
Décorer avec les pointes d’asperges et le persil plat. 
 
Déguster chaud.