plat sans gluten vegan

Parmentier vegan de lentilles, butternut et patate douce

Nous voici officiellement placés en mode marmottes qui hibernent ! Devinerez-vous ma dernière quête du Graal de la semaine ? Des rideaux thermiques ! J’ignorais jusqu’à récemment leur existence. Et maintenant je suis convaincue que c’est pile ce dont j’ai besoin, été comme hiver. L’accessoire indispensable pour mon appartement situé au dernier étage d’un immeuble, placé en haut d’une colline ! Des rideaux thermiques ET un parmentier vegan réalisé avec des lentilles vertes, de la purée de butternut et de patates douces bien sûr !

parmentier vegan



Le parmentier vegan et moi c’est une histoire d’amour qui remonte à ma 1ère cure Cabot. Si vous n’étiez par lecteur de ce blog à l’époque, aucun souci, je vous resitue le contexte. Je cuisinais avec du sucre blanc, de la farine blanche et des produits laitiers quand je me lance dans une cure de détox du foie dont les 4 semaines centrales sont quasi vegan. Ni viande ni oeuf ni fromage juste un peu de poisson autorisé. Or à l’époque (Printemps 2014), je ne connais absolument rien à la cuisine vegan.


Je me mets donc en quête de recettes. A l’époque elles sont surtout internationales : anglaises avec Ella Deliciously, australiennes, californiennes, etc.
En France j’achète les livres de cuisine de Valérie Cupillard, Cléa et Marie Laforêt pionnières de la cuisine sans produits laitiers dans l’hexagone.

Et l’un des livres de Marie (devenu un best-seller), Vegan, devient rapidement une ressource salvatrice de ma cure. En particulier son parmentier vegan de lentilles et patates douces.


Je dois dire sans mentir (et je ne suis pas Marseillaise mais Ch’ti) que je l’ai réalisé plusieurs dizaines de fois depuis 2014.

Car la suite vous la connaissez. Cette cure a changé mon mode de vie, mon bien-être, ma façon de cuisiner et même in fine mon métier.

Alors, je ne sais pas si c’est parce que je l’ai réalisée très (trop) souvent ? Ou parce que dans ma tête de petite “chimiste-mélangeuse de saveurs et gourmande”, j’ai toujours envie de tester autre chose.


Quoi qu’il en soit assez rapidement j’ai pris des libertés avec la recette de Marie.

Ma revisite de ce fameux parmentier vegan


– je fais tremper minimum 24h les lentilles pour en éliminer la majorité de l’acide phytique qui alourdit la digestion et nuit à la bonne absorption des nutriments contenus dans les légumineuses. Tant qu’à manger sain autant le faire vraiment !
– ensuite je fais cuire les lentilles plus longtemps et avec du bicarbonate de soude alimentaire pour alcaliniser la recette (les lentilles font partie des aliments acidifiants). Et pour les rendre plus fondants. J’ai rapidement allongé le temps de cuisson car j’ai vite trouvé que je préférais la texture des légumineuses fondantes.
– et ma dernière touche personnelle en date : un mélange de purée de butternut et de patate douce pour un ensemble plus léger et délicieux.

parmentier vegan



Cette fabuleuse recette de parmentier vegan, après plus de 50 réalisations est devenue l’un de mes classiques de l’hiver. On peut dire même qu’à ce stade de fréquentation nous sommes devenus intimes. Un sacré long ce Dimanche de fiançailles !

Alors j’ai bien le droit maintenant, que lui et moi on se tutoie et on s’appelle par notre petit nom et de le customiser à ma sauce.



Ma version reste fidèle à la délicieuse création de Marie. Je vous rassure. Avec une petite variante douce et réconfortante !

Tout ce qu’il faut pour attendre de trouver ces fichus rideaux thermiques !

parmentier vegan
Imprimer la recette

Parmentier vegan aux lentilles, butternut et patate douce

Temps de préparation: 25 minutes
Temps de cuisson: 1 heure
Portions: 4 personnes

Ingrédients

  • 300 gr de lentilles vertes bio
  • 320 gr de purée de butternut
  • 1,5 kg de purée de patate douce
  • 2 CS d' huile d'olive
  • 1/2 échalote
  • 1/2 CC de poudre d'ail
  • Plusieurs brins de persil plat frais
  • 30 ml de crème liquide végétale (soja, riz, etc.)
  • CS levure maltée
  • 1 CC bicarbonate de soude
  • 1 CC de, la noix de muscade bouillon de légumes bio
  • 1/2 CC de noix de muscade bio
  • sel, poivre
  • CS de sauce soja sans gluten

Instructions

La veille (ou avant-veille)

  1. La veille (voire 2 jours avant), rincer et faire tremper les lentilles dans un grand saladier rempli d'eau.

Le lendemain

  1. Rincer et faire cuire les lentilles dans une casserole d'eau avec 1/2 CC de bicarbonate de soude pendant 45 minutes. Stopper la cuisson quand les lentilles sont fondantes. Vider l'eau.

  2. Eplucher et couper les patates douces et la butternut en morceaux. Les faire cuire dans un grand faitout rempli d'eau avec le bouillon de léhumes et 1/2 CC de bicarbonate de soude. Stopper la cuisson quand la lame du couteau transperce facilement les légumes cuits. Vider l'eau.

  3. Préchauffer le four à 180°C.

  4. Dans une grande poêle à bord haut, faire dorer l'échalote émincée dans l'huile d'olive.

  5. Y ajouter les lentilles égouttées et le persil plat lavé et ciselé. Remuer régulièrement puis ajouter la sauce soja et l'ail. Laisser cuire à feu doux 5 à 10 minutes.

  6. Ecraser la butternut et la patate douce à la fourchette ou à l'écrase purée. Saler, poivrer, ajouter 1 CS d'huile d'olive et 10 ml de crème liquide.

  7. Répartir les lentilles au fond d'un plat à gratin (un grand plat familial ou des petits ramequins individuels). Les couvrir de la purée des 2 légumes. Napper de la crème liquide végétale restante et saupoudrer de levure maltée.

  8. Enfourner pour 25 à 30 minutes. Puis 10 à 15°C sur la fonction grill.

  9. Servir bien chaud avec une grande salade verte ou d'endives, saupoudrées de graines de chanvre (pour ajouter des protéines végétales supplémentaires).

Ma reco nutrition


Afin d’alcalaniser cette recette je l’accompagne toujours d’une grande salade et en particulier d’une salade d’endives sur laquelle j’ajoute des graines de chanvre. Outre leur petit goût mi-noisette mi-fraîche et herbacée, ces graines représentent une bonne source de protéines végétales.

Les protéines végétales étant moins bien assimilables que les protéines animales, il est important d’en varier les sources lorsque vous optez pour un repas vegan. Parfait et à déguster régulièrement pour votre équilibre acido-basique.

Pour finir sur un cadeau, je vous offre une réduction de -5% sur les graines de chanvre bio Amoseeds avec le code CROQUER5 (réduction cumulable avec les promos en cours).

6 Commentaires

Commenter

Notez la recette