Gaspacho de carottes à la crème de curcuma {Recette vegan et zéro-déchets}

Humm ce soleil qui réchauffe, qui nous caresse la peau et lui donne des belles couleurs ! Il est enfin là ! Il nous permet de sortir enfin sans collant, de chausser des souliers ouverts et de porter des robes légères (et pour certains d’exhiber leur bronzage de Bali par exemple) !

Pour le célébrer comme il se doit, j’ai mis de ses rayons dans mon assiette et je fais le plein de bétacarotène avec un gaspacho aux carottes et à la crème de cajou au curcuma. Ainsi mes bonnes couleurs attrapées à l’autre bout du monde perdurent, hehe !

Gaspacho carotte curcuma

Cette recette est largement inspirée par Zoé Armbruster et son livre Cuisine détox super facile (Editions Solar) que j’ai revisitée avec mes petites touches personnelles et notamment mon bouillon sain et anti-gaspi fait-maison dont je vous livre l’astuce dans la recette.

Gaspacho carotte curcuma

Cette recette est une mine de trésors healthy  :
La carotte et ses fameuses bêta-carotènes pour nous préparer un teint hâlé naturellement.
Le curcuma et ses milles vertus : anti-oxydant puissant, anti-inflammatoire, abaisse le taux de triglycérides et le taux de sucre, riche en fer, en potassium, en vitamine C. Il soutient le nettoyage du foie et stimule la vésicule biliaire.
Les noix de cajou : riches en antioxydants, en magnésium et en cuivre (ce qui aide l’absorption du fer du curcuma par exemple), elles font baisser le taux de triglycérides.

Voilà pour les raisons healthy de déguster un gaspacho aux carottes et à la crème de curcuma.

Dans ma version de la recette de Zoé, il y a aussi une astuce pour ceux qui, comme moi, veulent se lancer dans la réduction des déchets.

Je vous livre ma recette du bouillon maison, économique et sain, car malheureusement tous les bouillons que l’on trouve sur le marché, même les bio, contiennent du sucre sous une forme ou une autre, du sel ajouté quand ce ne sont pas carrément des conservateurs. Alors que préparer un bouillon maison c’est ultra simple, sain et économique.

INGRÉDIENTS

Pour le Gaspacho de carottes
1 kg de carottes bio
1 CS d’huile d’olive vierge 1ère pression à froid
200 ml de lait végétal bio
45 cl de bouillon fait-maison
Sel et poivre
Quelques noisettes
Graines de chanvre
Coriandre fraîche
Eau de Vichy Célestins

Pour la crème au curcuma
20 cl de lait végétal bio
1 CC de curcuma en poudre bio
80 gr de noix de cajou
Eau de Vichy Célestins

USTENSILES
Bol
Couteau d’office
Planche à découper
Balance de cuisine
Casserole
Eplucheur
Blender de type Magimx
Robot-coupe de type Magimix

PRÉPARATION

Le bouillon maison

A chaque fois que j’épluche des légumes (chez moi ils sont toujours bios), je ne jette pas les épluchures. Je les stocke dans un récipient adapté au congélateur. Un jour des carottes, des épluchures de poireaux, d’oignons, échalotes, tiges d’herbes fraîches, etc. Quand le récipient est plein. Je fais bouillir une grande casserole d’eau et je fais cuire 15 à 20 minutes les épluchures à petits bouillons. Je filtre le bouillon et une fois refroidi, j’obtiens un bouillon maison parfaitement sain.

Pour la crème au curcuma

Faire tremper les noix de cajou dans l’eau de Vichy Célestins au moins 1h.

Egoutter les noix et les verser dans le bol du robot-coupe avec le curcuma.

Mixer jusqu’à l’obtention d’une crème onctueuse (cela peut prendre entre 5 et 10 minutes pour que la crème de curcuma soit totalement lisse). Réserver au réfrigérateur.

Pour le gaspacho de carottes

Faire cuire les carottes coupées en rondelles dans une grande casserole remplie d’eau de Vichy Célestins.

Quand elles sont cuites, les égoutter puis les verser dans le blender. Ajouter le bouillon, le lait végétal, l’huile d’olive, la coriandre fraîche, le sel et le poivre.

Mixer le tout et laisser reposer au réfrigérateur.

Servir bien frais avec la crème de curcuma, des graines de chanvre et des éclats de noisettes concassées.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tartelette vegan aux fraises et agrumes {healthy et gourmand}

Quand revient la saison des fraises, vous pouvez me voir sautiller voire piaffer d’impatience en attendant, attendant, attendant le mois de Mai et les bonnes fraises françaises ! J’évite les fraises aux pesticides qui viennent de pays connus pour leur propension à cultiver les fruits et légumes à grands renfort de produits chimiques en trop grande quantité. Cela nécessite un peu de patience, mais au moins elles ont du goût et sont meilleures à tout point de vue. C’est comme les tomates qui ont le goût d’eau en hiver, normal, vue qu’en hiver ce n’est pas la saison des tomates ! CQFD

Nous voici donc arrivés au joli mois de Mai et je peux m’adonner à ma cure annuelle de fraises ! Le bonheur et l’extase ne sont pas loin (je vous rassure j’ai d’autres sources de bonheur et d’extase tout au long de l’année car vous me direz la saison des fraises n’est pas bien longue…c’est f-gentil à vous de vous inquiétez de mon bien-être) !

Une de mes gourmandises et recette préférée avec des fraises a toujours été la tarte aux fraises ! Cette petite tarte individuelle qui permet de s’adonner à mon péché mignon en croquant dedans, ce qui pour moi accroît le plaisir gustatif (hehe le nom de ce blog n’est pas un hasard) !
Cette année, je me suis lancée dans une version saine 100% vegan. Après plusieurs essais j’ai opté pour une association amande-agrumes qui donne un résultat à la fois doux et acidulé.

Tartelette vegan fraise

Je suis ravie de cette tartelette vegan aux fraises qui a emporté un vif succès. C’est bien simple, ces tartelettes ont été englouties en 2 minutes chrono, ponctuées de « Hummm, délichieux !! »

Ce qui provoque toujours chez moi une large sourire en forme de banane quand une recette saine ravit tous les gourmands !

Tartelette vegan fraise

Cette tartelette vegan monte d’ailleurs sur le podium de mes recettes gourmandes et saines préférées ! Vous vous demandez ce que ça donne une tartelette vegan ? Et bien le meilleur moyen c’est encore de la goûter !

INGRÉDIENTS

Pâte à tarte vegan
180 gr de farine de grand Epeautre bio
3 CS de purée d’amandes complètes Ethiquable
3 CS de sucre complet bio Ethiquable
1 CS de poudre d’amandes
10 cl d’eau
3 CS d’huile végétale bio
1 orange bio

Garniture
40 cl de crème de coco
3 CS de sirop d’agave en poudre (en magasin bio)
1 gousse de vanille
Fraises
1 citron vert
Pistaches non salées

USTENSILES
Moule à tartelette à fond amovible (Pyrex pour moi)
Rouleau à pâtisserie
Saladier et batteur électrique ou robot pâtissier
Spatule
Râpe de type Microplan
Mortier
Couteau d’office
Balance de cuisine
Torchon

PRÉPARATION

Préchauffer le four à 175°C.

Laver l’orange et râper le zeste. Verser dans le saladier/bol du robot pâtissier la farine, le sucre, la poudre d’amandes et le zeste d’orange. Ajouter la purée d’amandes et l’eau. Ajuster la quantité d’eau pour obtenir une boule de pâte.

L’étaler avec le rouleau à pâtisserie et découper des cercles de la taille des moules à tartelettes. Foncer les moules à tartelettes de pâte et enfourner pour 12 à 15 minutes.

Placer le bol du robot pâtissier, le fouet et la crème de coco 1 à 2h à l’avance au réfrigérateur ou 20 minutes au congélateur.

Pendant ce temps, fendre la gousse de vanille en 2 et prélever la pulpe. Réserver.

Laver puis râper le citron vert. réserver le zeste. Ouvrir et concasser quelques pistaches. Réserver.

Laver et essuyer les fraises. Les couper en morceaux et réserver.

Battre la crème de coco bien froide dans le bol rafraîchi en montant progressivement la vitesse.

Garnir les fonds de tarte refroidis de la crème, puis recouvrir de fraises en rosaces, saupoudrer des zestes de citron vert et des éclats de pistaches.

Conserver la tartelette vegan au frais 2 jours maximum.

Tartelette vegan fraise

Rendez-vous sur Hellocoton !

Soupe de printemps aux petits pois et à la menthe {vegan}

La soupe, vous l’aurez compris si vous êtes habitué(e) à vous promener par ici, fait réellement partie de mes habitudes alimentaires depuis longtemps et quelle que soit la saison. En même temps, ces dernières semaines, le soir j’avais plus envie d’une soupe chaude que d’une salade fraîche.

Et en fonction des saisons, on adapte les recettes aux légumes de saison bien sûr ! Je vous ai déjà servi l’association petits-pois menthe car c’est un mariage de parfums que j’affectionne particulièrement.  Alors pourquoi pas dans une soupe ?

soupe petits pois menthe vegan

C’est bien simple ces dernières semaines, dès que la température dégringolait, je préparais systématiquement une soupe aux petits pois et à la menthe ! C’était mon réconfort à moi face au ciel tout gris. En plus elle est très rassasiante. Surtout si on garde de côté quelques petits-pois pour ajouter de la mâche à cette soupe.

Je vous donne mon petit truc à moi : j’aime cette soupe avec du gomasio pour accentuer le croquant-gourmand !

soupe petits pois menthe vegan

INGREDIENTS

500 gr de petits pois bio
1 oignon
2 CS d’huile d’olive vierge 1ère pression à froid
Eau de Vichy Célestins
Gomasio (en magasin bio)
Menthe fraîche bio
Crème de soja semi-épaisse Bjorg pour moi

USTENSILES
Marmite
Mixer
Planche à découper
Couteau d’office

PRÉPARATION

Faire chauffer l’huile dans la marmite. Emincer et faire doucement dorer l’oignon.

Ajouter les petits-pois et les faire doucement revenir 5 à 10 minutes (si nous sommes en hiver et que vous avez opter pour des petits-pois surgelés, comptez 15 minutes).

Couvrir d’eau de Vichy Célestins et cuire à couvert 15 à 20 minutes. Lorsqu’ils sont cuits, prélever 1 CS de petits pois et réserver.

Laver et ciseler la menthe fraîche. Ajouter à la soupe avant de mixer.

Servir avec un nuage de crème de soja, les petits pois réservés et le gomasio.

soupe petits pois menthe vegan

Rendez-vous sur Hellocoton !

Oeuf cocotte de printemps au Micro Urban Tupperware

L’oeuf cocotte est un sésame, que l’on soit pressé, qu’il n’y ait quasiment plus rien dans le réfrigérateur ou simplement que l’on aime les oeufs, c’est un plat rapide, simple, facile à préparer et délicieux. Encore plus rapide à préparer avec le Micro Urban de Tupperware, qu’en tant qu’ambassadrice blogueuse, j’ai eu l’occasion de tester récemment.

Il est vrai que personnellement mon mode de cuisson de prédilection est la vapeur douce. Maintenant le Micro Urban présente l’avantage de cuire à la vapeur au micro-ondes soit une cuisson hyper rapide. Ce qui est parfait pour les papas et les mamans qui font 1000 choses à la fois et on envie de gagner du temps sur la préparation du repas familial.

Oeuf cocotte Micro Urban

Et le Micro Urban est aussi pratique pour les étudiants qui souvent ont des micros-cuisines, donc peu de place et de rangements et sont des nouveaux apprentis cuisiniers. C’est un outil pratique pour démarrer en cuisine, avec un 3-en-un qui fait gagner de la place (il permet également de cuire rapidement le riz et les pâtes) et comme on le sait avec les produits Tupperware durent toute la vie. En plus de la qualité des produits c’est l’autre atout majeur qui me plaît tant dans cette marque, c’est son côté durabilité qui s’oppose à l’obsolescence programmée, la surconsommation et les déchets inutiles qui vont avec.

Pour en savoir plus sur le Micro Urban je vous laisse en bas de ce billet une vidéo avec les différentes applications possibles.

Pour ma part, j’ai réalisé des oeufs cocottes avec des petits pois pour un brunch printanier !

INGRÉDIENTS par personne
1 oeuf frais bio
10 ml de crème de soja semi-épaisse Bjorg pour moi.
1 CS de petits-pois
Sel, Poivre
Persil plat, ciboulette fraîche

USTENSILES
Micro Urban
Mignonette Tupperware (petit ramequin)
Ciseaux de cuisine
Cuillère à soupe

PRÉPARATION

Casser l’oeuf dans le ramequin.

Laver et sécher les herbes fraîches. Les émincer. Ajouter les herbes émincées et les petits pois. Recouvrir de crème de soja. Saler et poivrer.

Verser de l’eau dans le bol principal du Micro Urban. Placer le panier vapeur à l’intérieur. Y déposer les ramequins. Couvrir et enfourner au micro-ondes 9 minutes à 600 watts.

Laisser reposer et déguster avec des mouillettes : pour moi de tartines d’avocat de pain intégral de Belledonne.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Poke bowl {Prononcez pokaï comme à Hawaï}

Le poke bowl fleurit partout. Il est dans le top actuel de la branchitude des plats healthy chez les it-girls de New-York, de Los Angeles et…de chez vous of course ! Où que vous habitiez, ne pensez pas un instant y échapper ! Il faut que vous le goûtiez pour savoir si vous aussi vous en deviendrez toqué(e) !

Mais avant de le manger on apprend à le prononcer. Je suis récemment tombée sur le sous-titre d’un livre de cuisine qui y est entièrement consacré  et qui précise : « Prononcez Pokaï comme à Hawaï » !  J’ai trouvé ce moyen mémo technique drôle, terriblement efficace et avec cette pointe d’exotisme qui invite au voyage. Vous pensez Poke bowl et paf vous êtes sur la plage de sable fin à l’autre bout de la planète.

Je n’ai forcément pas résisté à une telle promesse. Je me suis préparée un poke bowl et paf, j’ai pris un billet pour l’autre bout du monde.
Pas pour Hawaï, mais pour une belle destination tout aussi paradisiaque, à laquelle je rêve depuis 20 ans. Promis, je vous emmènerai avec moi et vous pourrez bientôt suivre cela sur Instagram.

Il aura fallu un poke bowl (et quelques autres petites graines et autres coups de pouce placés sur mon chemin) pour me faire franchir le pas.

Alors pour me préparer psychologiquement à switcher en mode sea, sun & sand , je me concocte des poke bowl aussi rapides et simples que délicieux.

Le plus long c’est bien simple, c’est de faire cuire le riz !

Poke bowl

La base de ce plat hawaïen est simple :

– du saumon ou thon frais mariné dans une sauce maison à partir de sauce soja
– de l’avocat
– des légumes croquants
– du riz

Voici, celui que je me prépare en attendant de m’envoler pour ma destination exotique de rêve.

INGRÉDIENTS par poke bowl
1 darne de saumon frais
Radis rose
Edamame (chez Picard)
1/2 concombre bio
1 avocat
1 citron vert
Sauce soja (sans gluten pour moi)
Coriandre fraîche bio
Gomasio (en magasin bio)
Gingembre frais
Au choix : navet, radis noir, betterave chioggia, etc.
Une dose de riz (complet et bio pour moi)

USTENSILES
Un bol
Une planche à découper
Une casserole
Une passoire
Un couteau d’office
Un presse agrumes
Une petite râpe

PRÉPARATION

Faire décongeler les edamame. Ecosser-les et réserver au frais.

Couper le poisson en cubes de 2 cm sur 2. Le faire mariner dans la sauce soja, le gingembre épluché et râpé  et le jus d’1/2 citron vert. Réserver au frais 30 minutes.

Faire cuire le riz en respectant la durée adaptée au type de riz choisi.

Pendant ce temps laver, couper et épépiner le concombre.

Couper l’avocat en 2 puis en fines tranches. L’arroser du jus du citron restant.

Laver et couper en fines tranches les radis et légumes croquants de votre choix.

Laver, essuyer et couper les feuilles de coriandre fraîche.

Egoutter le riz et le verser dans le bol. Ajouter le poisson et les légumes. Napper du reste de la marinade. Ajouter la coriandre et le gomasio.

Déguster et voyager avec votre bol !

Rendez-vous sur Hellocoton !