Tag Archives: vegan

Salade de quinoa, butternut rôtie, pistache, épinard et grenade {detox vegan gourmande}

Entre les fêtes, 2 options s’offrent à moi :
– continuer à boire du champagne, manger des chocolats et des coquilles de Noël (traditionnelles brioches de mon Nord natal) tous les jours (finir obèse, ballonnée, l’appareil digestif enflammé) ;
– ou m’octroyer une pause sous forme de détox/pretox.

Entre les 2 mon coeur balance, mais mon organisme a choisi la 2nde option (le bougre) ! Mais vous me connaissez maintenant, ce n’est pas parce qu’on prend soin de sa santé, qu’on ne va pas se régaler de saveurs et de textures délicieuses et variées !

Déjà quelques jus verts et je me sens mieux. Si j’y ajoute une salade de quinoa à la butternut rôtie, aux pistaches, épinards frais et grenades, cela devient en fait une détox savoureuse et finalement bien tentante !

salade de quinoa pistache tofu
Cette salade de quinoa présente elle-même 2 options :
– soit une totalement vegan en choisissant du tofu aux basilic ou aux herbes (plusieurs marques en proposent en magasin bio, le mien est celui de la marque La Vie Claire) ;
– soit une veggie en remplaçant le tofu par de la fêta AOP.

salade de quinoa pistache tofu

INGRÉDIENTS par assiette de salade de quinoa, pistache et butternut
50 gr de quinoa bio
50 gr de tofu au basilic ou de fêta AOP par assiette
1/5 de butternut
Une poignée de pistaches non salées (pistaches américaines pour moi) par assiette
2 CS de graines de grenade fraîches par assiette
Jeunes pousses d’épinards
Huile Quatuor : colza, sésame, olive, pépites de courge (en magasin bio, pour moi au Marché bio de Botanic)
Jus d1/2 citron bio
Sel Herbamare pour moi
Poivre bio pour moi
Persil plat
Spray à huile d’olive vierge première pression à froid

USTENSILES
Saladier
Planche à découper
Couteau d’office
Cuillère
Plat allant au four
Passoire fine ou chinois
Spatule souple (maryse)
Casserole
Torchon
Bol
Presse-agrumes

PRÉPARATION

Couper des morceaux de butternut, les éplucher et les faire rôtir au four à 200°C arrosés d’huile d’olive, pendant 20 minutes. Laisser refroidir.

Rincer le quinoa et le faire cuire 15 minutes dans un grand volume d’eau. Égoutter et laisser refroidir.

Couper le tofu ou la fêta en petits morceaux. Ouvrir les pistaches.

Ouvrir la grenade et prélever les graines.

Laver les herbes et jeunes pousses d’épinard. Émincer les herbes.

Pour la vinaigrette, presser le citron, saler, poivrer, ajouter 1 CS d’huile et mélanger.

Mélanger l’ensemble des ingrédients au quinoa refroidi, assaisonner la salade et déguster.

salade de quinoa pistache tofu

Comme souvent dans mon assiette, j’apprécie dans mes salades de trouver différentes textures : fondante avec le butternut, croquante avec les pistaches, de la mâche avec les feuilles d’épinards et le quinoa et l’acidulé de la grenade.

Si vous avez envie d’autres recettes de salade de quinoa pour votre detox, je vous propose aussi celle au concombre et avocat ou celle aux petits-pois et citron confit.

Bonne detox/pretox !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bredele Vegan à l’orange, cannelle et fève Tonka ★ Cadeau gourmand de Noël

Chaque Noël, j’aime préparer des petits biscuits faits-maison à offrir à mes proches, vous savez ces  fameux Bredele ! Je vous ai proposé déjà plusieurs versions : des chocolatés, des roses, des recouverts d’un tricot blanc, des spéculoos.

Cette année, je voulais tenter le bredele décoré mais en version saine c’est-à-dire sans produits laitiers, pauvre en gluten et sans colorant chimique dans la décoration. Ce ne fut pas aussi facile que ça n’y paraît et j’ai dû réaliser plusieurs essais. Ce qui était sûr c’est que j’avais en tête mon parfum : orange, cannelle et fève Tonka ! Un joli trio qui pétille les papilles à condition d’avoir la main légère !

bredele

Et le résultat allie biscuit sain, goût raffiné et décors dignes de Noël ; je crois bien que ce sont mes préférés parmi tous les bredele que j’ai déjà préparés !

bredele

Voici une recette testée et approuvée, si vous aussi vous aimez sacrifier une demie-journée à la tradition des Bredele de Noël ! Certes c’est un peu long, mais je garantis l’effet relaxant pour la personne qui les prépare et l’effet gourmand pour celles qui les croquent !

bredele

Si cette recette vegan leur donne une apparence plus rustique, j’apprécie aussi leur charme un peu plus simple, moins couture que les biscuits en tricot blanc qui avaient reçu un énorme succès mais après c’est une question de goût personnel ! Le principal étant de se régaler et de se laisser envahir par l’esprit de Noël !

INGRÉDIENTS
1 orange bio
125 gr de sucre complet bio
250 gr de farine de petit épeautre T110
50 gr d’arrow-root (en magasin bio)
1 sachet de levure sans gluten Maïzena
85 gr de margarine bio non hydrogénée (en magasin bio)
1 fève tonka
1 cc de cannelle moulue
1 pincée de sel
1 goutte d’huile essentielle d’orange

Pour le glaçage :
200 gr de sucre glace
100 gr de fécule de maïs Maïzena
60 ml de jus de citron bio

USTENSILES

Robot pâtissier + feuille
Spatule
Balance de cuisine
Rouleau à pâtisserie
Râpe fine de type
Presse-agrumes
Feuille de pâtisserie de type Tupperware
Poche à douille
Douille taille # 1
Bol
Casserole
Film alimentaire
Papier cuisson
Couteau d’office
1 chiffon en micro-fibres
Mazagran pour poser la poche à douille remplie de glaçage
1 Pince à linge
Corne de pâtisserie
Tablier de cuisine (très utile pour ne pas se décorer soi-même, je parle pour moi en tout cas!)
Mini goupillon pour nettoyer les douilles
Emporte-pièce des formes de votre choix
Plaques pleines pour le four
Papier sulfurisé

PRÉPARATION

Pour les biscuits

Zester et presser l’orange. Râper 1/4 de fève Tonka.

Mélanger farine, fécule, levure, épices et zeste.

Faire fondre la margarine.

Battre la margarine fondue et le sucre.

Ajouter petit à petit le mélange sec tout en continuant à battre. Ajouter le jus d’orange et si nécessaire quelques cuillères à soupe d’eau.

Filmer la pâte dans le film alimentaire en formant un « gros boudin ». Laisser reposer 1h au congélateur. Pendant ce temps découper le papier cuisson à la taille des plaques (N.B : pour cette quantité de matières premières j’ai rempli 3 plaques)

Sur la grande feuille Tupperware (ou à défaut une toile cirée) recouverte de farine, couper des tranches du « boudin » de pâte, les étaler au rouleau à pâtisserie. Y former les biscuits de Noël avec les emporte-pièces de votre choix.

Les déposer sur les plaques et enfourner 17-18 minutes à 150°C (ajuster la durée de la cuisson en fonction de votre four).

Pour les dessins/décorations

Verser le sucre glace et le citron dans un bol et commencer à mélanger avec la maryse (spatule souple) ou au robot.

Ajouter la Maïzena progressivement et l’eau cuillère par cuillère tout en continuant à battre jusqu’à ce la texture soit lourde et dense et forme des becs d’oiseau.

Cette texture dense sert pour les contours ainsi que pour les motifs en relief.

Si des bulles d’air se sont formées, laisser reposer le glaçage, elles remonteront à la surface, il n’y aura plus qu’à les percer à l’aide d’un cure-dent.

Il est important de ne pas laisser le glaçage sécher dans le bol : le filmer au contact ou placer une serviette en micro-fibre humide au dessus du bol.

Equiper la poche à douille d’un embout et d’une douille #1. Fermer la poche à douille avec une épingle à linge. Dessiner le contour des biscuits et les dessins intérieurs puis laisser sécher. Réserver 1/4 du glaçage restant pour les motifs en relief (en filmant au contact).

Humidifier un chiffon micro-fibre et le poser au fond du mazagran, y déposer la poche à douille et recouvrir par le chiffon : l’embout ne doit pas sécher en restant à l’air libre mais être toujours couvert dans un environnement humide.

Une fois les biscuits décorés, laisser sécher 8 heures à l’air libre ou 30 minutes à 80°C.

bredele

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mousse au chocolat et pistaches {vegan, fondante et croquante}

Si je vous dis, je suis un dessert vegan, léger, sans sucre ajouté, gourmand et croquant en bouche, hyper facile et rapide à réaliser et qui régale même les gros mangeurs et les non-vegan, je suis, je suis… ?

mousse au chocolat vegan

Une mousse au chocolat et pistaches !! Pourquoi des pistaches ?

Pas seulement parce que les éclats de pistaches verts c’est joli.

Certainement parce que cela apporte du croquant et définitivement, que je trouve que l’association de textures différentes dans une même bouchée, alliant fondant et croquant, décuple le plaisir et les sensations gustatives ! Je n’ai pas nommé mon blog Fais-moi croquer ! pour rien, vous pouvez me croire, c’est un vrai leitmotiv !!

Mais surtout parce que les pistaches non salées ont parfaitement leur place dans une alimentation saine !
Exemptes de sodium, elles sont riches en protéines et en fibres et elles contiennent autant de potassium qu’1/2 banane. Elles ont également l’avantage de diminuer le taux d’insuline (des études récentes démontrent qu’une consommation quotidienne de 57 g de pistaches contribue à diminuer le taux de glucose et d’insuline et à réguler le métabolisme). Ce qui est intéressant à côté d’habitudes ou réflexes alimentaires encore très riches en sucres et essentiel bien sûr quand on a du diabète ou simplement quand on veut surveiller l’indice glycémique de son alimentation.

 

mousse au chocolat vegan

En plus de jouer un rôle positif pour mon équilibre alimentaire, les pistaches, moi je trouve ça délicieux depuis très longtemps ! Et ce n’est pas ce petit écureuil qui me contredira ! Essayez-donc de lui chouraver sa pistache (oui d’abord, les écureuils mangent aussi des pistaches !), il vous regarde droit dans les yeux et son regard semble vous dire : « cours-toujours ma pistache c’est MA pistache d’abord, je ne la lâcherai pas !! » (un peu façon L’Age de glace, vous voyez ?).

Vous n’oseriez quand même pas piquer sa pistache à un pauvre petit écureuil sans défense qui vous regarde avec ses grands yeux ? Bon ok vous l’aurez compris, je suis totalement nuts de pistaches (et devant un petit écureuil qui me regarde droit dans les yeux, je craque) !!

Si vous avez envie de vous transformer en écureuil mangeur de pistaches avec sa mousse au chocolat vegan, la suite est faite pour vous !

INGRÉDIENTS pour 4 personnes
200gr de chocolat pâtissier bio (pour moi Ethiquable)
200 gr de tofu soyeux (pour moi de chez Tofuya)
Pistaches non sucrées

USTENSILES
Robot pâtissier ou fouet électrique et bol
2 casseroles : 1 grande et 1 petite pour le bain-marie
Spatule
4 coupes/verres pour servir
Mortier

mousse au chocolat vegan

PRÉPARATION

Casser le chocolat en morceaux et le faire fondre au bain-marie. Quand il est fondu, laisser reposer 3 minutes.

Battre le tofu soyeux à petite vitesse.

Ajouter le chocolat fondu puis progressivement augmenter la vitesse du batteur. Battre environ 10 minutes jusqu’à obtenir une texture mousseuse.

Répartir dans les coupes/verres et entreposer au réfrigérateur au moins 2h avant de déguster.

Pendant ce temps, décortiquer les pistaches et les concasser au mortier.

Au moment de servir, saupoudrer les mousses d’éclats de pistaches pour qu’elles gardent leur croquant.

mousse au chocolat vegan

 

 

 

 

article sponsorisé

Rendez-vous sur Hellocoton !

Hachis parmentier vegan & sans gluten de Marie {recette de blogueuse}

Si vous ne connaissez pas encore Marie, d’abord vous ratez quelque chose et ensuite il y a fort à parier qu’elle va vous plaire si vous êtes sensibles à la cuisine healthy tendance vegan et au lifestyle green en général (beauté, mode, restaurant, voyage, DIY) ! Avec un accent chantant du Sud-Ouest, Marie est une entrepreneuse dans l’âme qui est l’une des co-fondatrices de Oh my blog ! des events et séminaires entre blogueurs où j’ai par ailleurs appris les bases de la photo culinaire. Elle est également l’auteure du blog vegan Sweet & Sour au design frais et léger que je vous recommande.

Vous l’aurez deviné entre les lignes, je suis son blog assidûment, ainsi que tous ses projets, depuis plusieurs années maintenant. Certainement parce que ses valeurs me parlent (sa volonté d’échanger, de transmettre, de rencontrer, sa curiosité, son côté entrepreneurial de femme d’action et de business, et bien entendu son « obédience » green) et que j’aime la fraîcheur et la simplicité de son approche. En plus j’ai eu l’occasion de la rencontrer in real life (IRL comme disent les d’jeunes !) et la douceur de cette petite brunette a fini de me conquérir. Jamais pontifiante ni « Madame je sais tout » et pourtant Marie en connaît un rayon à la fois en blogging et en cuisine green !

Alors quand la semaine dernière elle a publié un hachis parmentier vegan & sans gluten - qui n’est pas sans me rappeler le hachis vegan de lentilles et patates douces de Marie Lafôret issu de son livre VEGAN, que je prépare tous les automnes/hivers depuis la sortie de son livre - et que les températures ont subitement plongé, j’ai tout de suite su que sa recette serait une excellente option de réchauffage automnal et roboratif. En plus les ingrédients étaient tous dans mes placards donc ni une ni deux, nous nous sommes réchauffés et rassasiés sainement !

Cette recette de hachis façon parmentier tombe d’autant plus à point nommé que je suis au milieu de ma cure Cabot automnale et que les recettes végétaliennes sont donc les bienvenues !

hachis parmentier vegan et sans gluten

Cette recette de hachis vegan  a bien rempli son « job » ! Et forcément je n’ai pas pu m’empêcher de la réaliser avec mes propres habitudes culinaires. Par exemple, je digère très mal l’ail donc exit l’ail de la recette de Marie. Quand je fais tremper les légumineux c’est toujours pour ma part dans de l’eau de Vichy Célestins. Après coup je me suis dit que la prochaine fois que je préparerai cette recette, j’ajouterai une ou deux tomates pelées à l’étape « poêle » et certainement une herbe fine ou un aromate.

Bon allez, c’est l’heure de passer en cuisine et surtout … à table !


INGRÉDIENTS
pour 6 personnes

1 kg de pommes de terre bio
250 de lentilles vertes bio
200 gr de tofu fumé SOY pour moi
1 oignon
20 cl de soja gratin Bjorg ou de crème de soja + 2 pincées de noix de muscade moulue
2 CS d’huile d’olive vierge Première pression à froid
Sel (Herbamare pour moi), poivre
Levure maltée (en magasin bio)
Eau Vichy Célestins

USTENSILES

Cocotte
Couteau d’office
Couteau économe
Planche à découper
Balance de cuisine
Cuillère à soupe
2 casseroles
Poêle à bord haut
Saladier
Passoire
Fourchette

 

PRÉPARATION

La veille, faire tremper les lentilles vertes dans un saladier d’eau de Vichy Célestins (ou de l’eau filtrée à défaut).

Le lendemain, égoutter les lentilles, les rincer à l’eau claire et les faire cuire pendant 40 minutes dans une casserole d’eau bouillante (si vous les aimez fondantes, 30 minutes si vous les préférez fermes).

Éplucher les pommes de terre, les couper en morceaux et les faire cuire 20 minutes dans une casserole d’eau bouillante.

Préchauffer le four à 180°C en mode grill.

Faire dorer l’oignon émincé dans une poêle avec 2 cuillères d’huile d’olive.

Découper le tofu fumé en petits morceaux (ou le hacher en mode pulse dans un robot-coupe en prenant soin de conserver des morceaux pour la texture et le goût) et l’ajouter à la poêle. Faire revenir le tofu fumé avec l’oignon puis ajouter les lentilles vertes, saler, poivrer et laisser cuire 5 à 10 minutes avant de placer le tout dans le fond d’un plat à gratin.

Quand les pommes de terre sont cuites, les écraser à la fourchette avec un peu de crème de soja, saler et poivrer.

Recouvrir le mélange lentilles-oignon-tofu d’une couche de purée dans le plat à gratin. Parsemer de 2 CS de levure maltée pour le côté gratiné.

Enfourner le hachis pour 15 mn à 180°C.
Servir ce hachis parmentier vegan bien chaud et déguster avec une salade de mâche.

hachis parmentier vegan et sans gluten

Rendez-vous sur Hellocoton !

Crumble de rhubarbe, poire et noisettes {sans gluten et sans beurre}

Vous ne trouvez-pas que l’expression entre chien et loup qui vise l’heure entre la fin de journée et la tombée de la nuit, correspond bien à l’automne ?

Entre l’été et l’hiver, deux saisons que tout oppose, l’automne permet des mariages étonnants, audacieux et pourtant délicieux entre des produits de la saison estivale et des produits d’hiver. On trouve encore quelques fruits d’été (comme le melon par exemple) que l’on peut marier avec des fruits d’automne (figues, prunes, raisin) pour des associations gustatives auxquelles a priori on n’aurait pas pensé car on joue dans 2 catégories différentes.

Un peu comme la faille spatio-temporelle qui permettrait à 2 dimensions, l’espace d’un bref instant de se rencontrer (bon ok, il faut que j’arrête les films de Science-Fiction). Heureusement que contrairement à Brigadoon, cette faille spatio-temporelle-là revient tous les ans (et non tous les 100 ans). Oui je sais c’est une référence cinématographique de 1947, que voulez-vous, je ne vais pas voir QUE les films de science-fiction, je suis aussi  branchée Ciné Club et je connais mes classiques !

C’est bon vous avez saisi l’idée de ce que peut être un mariage entre chien et loup en cuisine ? Si je vous parle d’associer dans un crumble de la rhubarbe, de la poire et des noisettes, c’est plus parlant ?

crumble poire rhubarbe

Dans la moitié Nord de la France (à partir de La Loire, je précise), en Septembre, on trouve encore de la rhubarbe dans les jardins. Et si vous n’avez ni jardin ni rhubarbe fraîche, et si vous n’avez pas pensé à en congeler cet été, ou si vous habitez dans la moitié sud, vous en trouverez notamment chez Picard.

Quelques poires bio, quelques noisettes, ma recette de crumble sans beurre et sans gluten et bim, voilà un crumble d’automne healthy et gourmand (dont  les gentils « cobayes-testeurs » m’en redemandent) ! Voici donc la recette qu’ils m’ont réclamée, pour eux et pour vous bien sûr !

 

INGRÉDIENTS pour 6 à 8 ramequins (en fonction de leur taille)
500 gr de rhubarbe
5 poires bio
1 CS de miel
50 gr + 4 CS de sucre complet de type Muscovado
50 gr de farine de sarrasin
50 gr de noisettes
50 gr de flocons de millet (pour une version sans gluten) ou d’avoine (ce sera dans ce cas une version avec gluten)
120 gr d’huile de coco bio
1 CS de jus de citron bio

USTENSILES
2 casseroles
Planche à découper
Couteau économe
Couteau d’office
Balance de cuisine
Saladier
Ramequins
Passoire

PRÉPARATION

La veille : Eplucher la rhubarbe, la détailler en morceaux et la laisser dégorger une nuit dans une passoire avec 2 CS de sucre complet.

Le lendemain : Eplucher et couper les poires en morceaux. Cuire rapidement la poire dans une casserole avec le miel et le jus de citron : elles doivent s’attendrir mais ne pas fondre, on doit garder de la mâche et non une compote.

Dans le même temps, faire cuire la rhubarbe égouttée avec 2 CS de sucre. Comme pour les poires, on fait cuire brièvement pour conserver des morceaux.

Préchauffer le four à 170°C.

Dans le saladier mélanger les flocons de céréales, l’huile de coco (préalablement fondue), les noisettes concassées, la farine et 50 gr de sucre.

Dans les ramequins, mélanger poire et rhubarbe. Recouvrir les fruits du mélange flocons/céréales/noisettes. Enfourner pour 30 minutes.

crumble poire rhubarbe

Voilà un dessert automnal à déguster tiède entre chien et loup (ou à tout autre moment de la journée ça marche aussi très bien !).

Rendez-vous sur Hellocoton !