Bien-être

Maintenir l’équilibre acido-basique avec la naturopathie

L’équilibre acido-basique n’a maintenant plus de secret pour vous ! Vous êtes au fait des conséquences potentielles sur la santé et le bien-être en général, d’un excédent d’acidité. Et donc de l’importance primordiale de soutenir cet équilibre !
Le thème de ce 2nd opus sur l’équilibre acido-basique a pour objectif de vous donner les clés et les ressources pour restaurer et maintenir l’équilibre acido-basique avec l’approche holistique de la naturopathie.(1)

Cet équilibre commence avant tout, vous l’aurez compris -depuis le temps que je le rabâche – dans l’assiette. En cas de déséquilibre avéré (1) ou à titre préventif, nous pouvons nous appuyer sur des aides complémentaires pour faciliter l’élimination des toxines acides par l’organisme et lui assurer un apport de minéraux vitaux.

équilibre

Les plantes et superaliments qui aident l’organisme à tamponner l’acidité



Beaucoup de plantes ont un rôle bénéfique pour l’équilibre acido-basique. Les citer toutes aurait pu transformer cet article en encyclopédie de phytothérapie et – je vous rassure – ce n’est pas le but.
Alors j’en ai choisi 5, qui m’ont semblée être parmi les plus reminéralisantes.

L’ortie

Tout d’abord, je l’ai sélectionnée car elle est l’une des plantes les plus reminéralisante. Elle apporte une aide précieuse au système endocinien, aux glandes surrénales et aux reins. Dépurative, elle a une action anti-fatigue et anti-stress. Le stress étant l’un des facteur d’acidité majeur, j’y reviens plus en détail dans la suite de cet article.
Ainsi L’ortie répond à l’anémie et au stress, ainsi qu’à la fatigue qu’elle soit physique ou mentale.

Saviez-vous que dans cette herbe sauvage souvent négligée est riche en anti-oxydants, en calcium, magnésium, fer, manganèse, silice, potassium et soufre (intéressant pour les os, ongles, dents, cheveux et peau) ?
Et ce n’est pas fini ! En outre, elle apporte des vitamines A, C, E et des vitamines du groupe B. Ainsi que des acides aminés essentiels et de la chlorophylle.

Je suis sûre que maintenant vous allez la regarder d’un autre oeil et peut-être même espérer qu’elle vienne à pousser dans votre jardin !

On peut bien entendu la consommer en tisane, en jus (à la centrifugeuse ou à l’extracteur), en greensmoothie, en bouillon, en soupe. Et bien entendu en Extrait de Plante Fraîche sous forme liquide et bio (en pharmacie, magasin bio et eshop en ligne à tarif réduit).

Si vous avez envie de la cueillir dans la Nature, munissez vous de gants. Ne la prenez pas en bordure de chemin. Choisissez celle qui pousse dans des endroits plus en retrait pour éviter la pollution des routes (et accessoirement l’urine des chiens qui font leur promenade sur le dit chemin).

La Prêle

Pour restaurer l’équilibre acido-basique, on associe souvent la prêle à l’ortie pour sa richesse en silice. Cette plante vivace fait partie des plantes les plus anciennes et les plus résistances ! En effet, on en trouve trace dans des fossiles retrouvés dans les couches sédimentaires de la Terre. Ce qui voudrait dire que la Prêle existe depuis plus de 250 milliards d’années ! Personnellement je trouve ça fascinant et vertigineux !

En fait, la plupart des vertus médicinales de cette fougère est due à sa grande teneur en silice (entre 5 et 8%), qui intervient dans la formation du tissu conjonctif en stimulant notamment la production de collagène.

En plus, elle contient également d’autres actifs comme le fer, le manganèse, le potassium et de la vitamine C.

Je l’ai sélectionnée dans le cadre de l’équilibre acido-basique pour 2 raisons. La première c’est qu’elle soutient les reins dans leur action d’élimination grâce à sa teneur en flavonoïdes. La seconde c’est qu’elle est très reminéralisante. Et nous l’avons vu précédemment, l’excès d’acidité entraîne une déminéralisation délétère pour l’organisme avec des conséquences physiques et morales.
Le double effet kiss cool de la prêle, c’est son effet bénéfique pour la peau, les cheveux et les ongles (source : étude italienne 2009).

Les algues

Parmi tous les trésors végataux aquatiques, j’ai choisi la Spiruline, la Chlorelle et le Klamath en soutien de l’équilibre acido-basique. Même si beaucoup d’autres algues sont également bénéfiques pour notre forme !

Avec un indice PRAL (mesure du taux acide ou basique des aliments) de -2,73, la spiruline compte parmi les aliments les plus basifiants.


Le jus d’herbe de blé ou d’herbe d’orge

Grand alcalinisant, il s’agit d’un superaliment naturel unique, qui renferme un concentré de nutriments et de minéraux impressionnant. Habituellement, il se présente sous forme de poudre à ré-hydrater et ses bienfaits sont nombreux.

Savez-vous qu’il contient 30 fois plus de vitamine B1 et 11 fois plus de calcium qu’il y a dans le lait de vache, 6,5 fois plus de carotène et près de 5 fois la teneur en fer des épinards, près de 7 fois plus de vitamine C que dans les oranges ? On me demande souvent où trouver le calcium quand on arrête les produits à base de lait de vache. Alors je réponds : “là où la vache le trouve elle-même ! Dans l’herbe !!”

Elle est également un puissant antioxydant qui protège les cellules contre les radicaux libres.

L’herbe d’orge et de blé est également riche en chlorophylle. Reminéralisante elle joue aussi un rôle de détoxifiant naturel qui contribue à débarrasser les intestins des toxines stockées. 

Le Bicarbonate de soude

Depuis que j’ai découvert les vertus de l’eau de Vichy (lors d’un voyage de presse en 2015), je vous en parle souvent. Que ce soit dans les 10 ingrédients de base sains à avoir dans votre cuisine ou dans mes recettes.
Il devait forcément avoir sa place dans ma sélection des plus grands alcalinisants !


Les solutions bien-être pour soutenir l’équilibre acido-basique

La respiration

Une respiration profonde et complète (ventre + poumons) et une bonne ventilation sont indispensables à l’élimination des acides volatiles.

Le top du top c’est une marche en extérieur quotidienne d’au moins 20 à 30 minutes. Si possible dans la nature plus que dans les pots d’échappement et la pollution des villes.
Mais si vous habitez en ville, il y a forcément un bois ou un grand parc à portée de transport en commun.

A défaut d’avoir accès à un coin de nature, respirez pleinement plusieurs fois par jour en commençant par gonfler le ventre puis les poumons.

Et pour vous aider à bien respirer :

je vous recommande une activité physique quotidienne (même 15 minutes)
Quelques exemples : le yoga implique une respiration profonde. Evidemment, impossible de pratiquer la course à pied ou de nager sans une bonne ventilation. Et cela vaut pour toutes les activités physiques ! Même quelques pas de danse chez vous sur votre musique préférée (façon Hugh Grant dans Love actually) !

Je profite pour faire un aparté concernant le sport et l’équilibre acido-basique. Certes l’activité physique est bénéfique en la matière. En revanche
les sports intensifs pratiqués très fréquemment acidifient l’organisme.

D’où l’importance pour les sportifs de haut-niveau, professionnels ou amateurs lors des compétitions ou des phases d’entraînements quotidiens, de mettre en place des solutions pour tamponner l’acidité.
Que ce soit dans leur assiette ou en piochant dans les autres ressources parmi celles citées ici.


et des exercices de respiration quotidiens comme par exemple la cohérence cardiaque, 3 fois par jour. Il s’agit d’inspirer sur 5 temps et d’expirer sur 5 temps 6 fois de suite. En plus de ventiler, elle facilite l’endormissement, calme les fringales nerveuses, apaise immédiatement et éclaircit les pensées.


Pas besoin de monter en montgolfière pour respirer même si l’immersion dans la Nature est ce qu’il y a de mieux pour souffler à tous les sens du terme !

L’hydratation

Je le répète et le répèterai autant qu’il le faudra. Notre organisme peut se passer de beaucoup de choses sauf d’eau. Pour fonctionner normalement il a besoin d’un apport régulier en eau seule. C’est pourquoi il est recommandé de boire minimum 1,5 L d’eau pure par jour en dehors des repas. Pourquoi seule ? Seule l’eau pure emporte avec elle les déchets acides et toxines qui seront éliminés dans les urines.
Les autres boissons quant à elles (thé, tisanes, café, jus, bouillon, soupe, etc) “apportent” quelque chose.


La relaxation et les activités anti-stress

Le stress étant un facteur majeur d’acidité, je vous laisse piocher parmi cette sélection de méthodes anti-stress naturelles, celle qui sera la plus efficace pour vous.

La méditation n’est plus à présenter. Il existe beaucoup d’applications ou de techniques vous permettant de méditer quelques minutes par jour. Les vertus de la méditation vont jusqu’à restaurer la confiance en soi, réduire les pulsions alimentaires, aider l’endormissement, etc.

équilibre



Un bain chaud avec sel d’Epsom
Sa forte teneur en magnésium va permettre de se détendre profondément. Encore plus s’il s’agit d’un bain pris le soir pour favoriser le sommeil. Il est particulièrement intéressant pour les grands sportifs pour décontracter les muscles.

Grand reminéralisant, il peut également se boire ! Comme il est vraiment très riche en magnésium, en revanche n’en buvez pas des litres car il aurait alors un effet laxatif !
Donc tout va bien si vous glissez dans la baignoire et buvez la tasse. Mais non, on ne boit pas l’eau de son bain avec une paille sous prétexte qu’une naturopathe vous a dit qu’il était très reminéralisant !

Le brossage à sec
La peau fait partie des organes émonctoires dont l’une des fonctions est l’élimination des déchets acides dits aussi cristalloïdaux en soutien des reins (via les glandes sudoripares) et des déchets colloïdaux en soutien du foie (via les glandes sébacées).

Il permet de libérer les pores et ainsi de favoriser l’élimination. Le brossage (en plus d’être très agréable) active aussi la circulation sanguine et lymphatique. Et par là-même la circulation des déchets pour en permettre l’élimination.

Le brossage à sec s’effectue sur peau sèche avant la toilette, en partant des pieds et en remontant en brossant toujours en direction du coeur. Pratiqué le matin il dynamise. Alors que le soir, il calme et facilite l’endormissement.

Personnellement je ne peux pas m’en passer et emmène ma brosse partout avec moi, même en week-end et en vacances !

En permettant d’abaisser le niveau de stress, les plantes adaptogènes vont contribuer indirectement à rétablir l’équilibre acido-basique.

équilibre



Les huiles essentielles apaisantes
Les huiles essentielles sont réellement des trésors de la Nature aux actifs très puissants. Je vous recommanderai donc de ne pas pratiquer d’auto-médication en la matière (surtout que certaines sont formellement interdites aux épileptiques, aux femmes enceintes ou aux enfants avant un certain âge notamment)

En voici quelques-unes aux vertus apaisantes immédiates en olfactothérapie (à respirer) :
La lavande vraie, le petit grain bigarade, la camomille noble (ou romaine) et la marjolaine à coquilles.
(par prudence pas d’huile essentielle pendant la grossesse)


Les élixirs floraux
La liste des élixirs floraux comprend 38 plantes. L’idée n’est pas de toutes les citer ici mais de vous les évoquer car elles sont aussi très efficaces pour s’apaiser.
L’idée en matière d’élixirs floraux est de trouver celle qui correspondra à l’émotion et à la situation que vous traversez en ce moment pour vous aider au mieux.
je peux citer par exemple : le pin sylvestre contre la culpabilisation excessive ou le marronier blanc contre les cogitations perpétuelles, etc.

– Le pouvoir relaxant des massages
Réalisés par un professionnel (en institut ou en cabinet), par votre compagne ou compagnon et même les auto-massages, je les recommande tous sans modération (sauf avis médical contraire bien sûr) !

Le sauna permet l’élimination des acides lactiques et cristallins

La détox émotionnelle que je propose dans mes accompagnements individuels et mes web-conférences thématiques vous permet de vous reconnecter à une énergie positive.

Que vous soyez épuisé ou stressé je vous propose des solutions individuelles et personnalisées adaptées à votre âge, situation de vie, etc.

Le sommeil


Le manque de sommeil est très acidifiant. Le lendemain d’une nuit trop courte ou d’une insomnie, je vous invite à privilégier une alimentation végétale, à vous hydrater abondamment et à ajouter des tisanes acido-basiques dans la journée (prêle, ortie, etc.).

Lors de mes wébinaires et de mes consultations individuelles, j’aideles participants à retrouver un sommeil réparateur et de qualité avec des solutions naturelles holistiques (alimentation, gestion du stress, nutriments, cycles circadiens, etc.).
Si vous souhaitez prendre rdv, contactez-moi à faismoicroquer@gmail.com



Les nutriments amis de l’équilibre acido-basique (2)

Le magnésium est le minéral le plus mis à mal de l’excédent d’acidité (avec le calcium). Je vous en dis plus sur pourquoi et comment se supplémenter dans cet article.

La Vitamine D va permettre de fixer les minéraux sur les os et d’éviter la déminéralisation. Elle est donc l’alliée de l’équilibre acido-basique.
Il est généralement conseillé de se supplémenter d’Octobre à Avril en choisissant une formule liposomale (avec de l’huile) pour une meilleure absorption et biodisponibilité.

– Le plasma marin de Quinton hypertonique
Un biologique français, René Quinton, est à l’origine de la découverte des propriétés du plasma marin Quinton auquel il a donné son nom. Ayant découvert que la composition de l’eau de mer est particulièrement semblable à celle du plasma sanguin, il y détecte une solution pour préserver ou restaurer la santé des cellules du corps humain.

Aujourd’hui plusieurs laboratoires proposent cette solution saline. Hautement et naturellement chargée en minéraux, elle est intéressante à prendre en cure en cas de fatigue, convalescence et changements de saison (entrée et/ou sortie de l’hiver). Elle contribue à rétablir l’équilibre acido-basique mis à mal par une période particulièrement stressante physiquement ou mentalement.

– Lithothamne
On reste dans l’univers marin avec une algue qui pousse le long de nos côtes bretonnes. Et oui tous les superaliments ne viennent pas – et c’est encore heureux – de l’autre bout de la planète ! Son incroyable teneur en calcium en fait un allié incontesté contre la déminéralisation due à un excès d’acidité.

Depuis le temps que je rabâche que le calcium est le plus naturellement présent dans le règne végétal !

– Les Oméga 3
Ils sont naturellement présents dans les huiles de colza, de lin, de chanvre, de cameline.
Précautions d’usage : ces huiles ne se chauffent pas, en revanche vous pouvez arroser une cuillère d’huile sur vos aliments après cuisson (légumes, riz, etc.). Et bien entendu réaliser toutes vos vinaigrettes en mixant et variant les différents huiles.

Les petits poissons de type sardine, maquereaux et harengs sont également riches en omégas 3. Et oui les trésors marins, encore et toujours ! Si vous n’êtes pas très poisson ou préférez l’alimentation végétale, vous pourrez trouver des omégas 3 dans les graines de chia et les graines de chanvre.

Pour les premières, j’ai plusieurs recettes pour vous régaler sur le blog :

Crupotes
Crupotes

Chia Pudding cerise
Chia pudding à la cerise






Pour les graines de chanvre je les saupoudre simplement sur mes salades les jours d’alimentation 100% végétale. En plus leur forte teneur en protéines végétales présente un double avantage pour l’équilibre acido-basique. En effet elles apportent des protéines végétales les jours où l’on ne consomme pas de protéines animales !

Je prévois de réaliser bientôt des recettes avec ces graines que je choisis toujours bio et commande chez Amoseeds. J’y trouve d’ailleurs aussi mon herbe de blé, ma spiruline/chlorelle et mes graines de chia ! Du coup, j’ai négocié une réduction de -5% sur tout le site (packs promo inclus) que je partage avec vous : CROQUER5

– Les algues : Spiruline, Chlorelle, Klamath, etc.
Riches en minéraux, en oligo-éléments et en chlorophylle elles ont un effet anti-toxique et reminéralisant positif en cas d’acidose.
Elles ont d’autres bienfaits que je ne développerai pas ici sinon cet article n’en finira jamais !

(2) Je précise que cette présentation n’est en aucun cas une ordonnance. Tout complément alimentaire doit être envisagé sur avis médical après un bilan individuel. Ils ne sont pas anodins surtout si vous avez un traitement médical en cours. Il vaut mieux dans ce cas valider leur non-interaction auprès de votre médecin.


L’indice PRAL, l’échelle de mesure d’acidité et d’alcalinité



L’indice PRAL classifie les aliments en fonction de leur capacité acidifiante ou alcalinisante sur l’organisme. J’ai déjà abordé l’équilibre acido-basique dans l’assiette dans le 1er article.

Je complète cette 2ème partie pour vous permettre d’avoir la majeure partie des ressources pour maintenir l’équilibre de votre organisme dans le même article.

Parmi mes recommandations :

  • Augmenter la part d’aliments basifiants à chaque repas : légumes cuits et crus. Si vous avez du mal à digérer les aliments crus vous pouvez soit les consommer en jus (extracteur de jus) ou les déshydrater et les ajouter dans vos plats.
bons plans
  • Saler moins et mieux : Le sel Herbamare est un mélange de plantes, algues et sel marin auquel je suis accro depuis que je l’ai découvert au début des 2000’s. c’est vous dire ! J’ai plus récemment découvert des condiments à base d’algues et de graines de sésame Furikake de Lima, qui peut être utile pour l’équilibre acido-basique pour saler moins sans perdre en goût, grâce à sa teneur en végétaux et en calcium
Ajouter systématiquement des aliments alcalinisants dans vos menus
  • Les patates douces, courge, potiron, butternut et potimarron
  • Tous les légumes verts crus et cuits (sauf épinards cuits)
  • Les épices et aromates : oignon, ail, persil, ciboulette, basilic, coriandre, etc.
    Je suis une toquée d’aromates frais. C’est bien simple je mets des herbes fraîches dans tous mes plats salés ! Je fais d’ailleurs tellement une grosse consommation notamment de persil plat que je le fais pousser chez moi toute l’année dans mon Lilo de Prêt à Pousser.
    Si vous aussi, vous avez envie d’avoir toute l’année sous la main des aromates et des fleurs comestibles, je vous offre -20€ sur l’achat de votre Lilo ou Modulo.
  • Beaucoup de fruits sont alcalinisants (sauf agrumes, cassis, groseille, granny smith, rhubarbe). Comme ils sont riches en sucre et ne se digèrent pas à la même vitesse que les autres aliments, je vous recommande de les manger en dehors des repas. Surtout si vous avez tendance à ressentir des lourdeurs digestives et ballonnements après les repas.
  • Opter pour le sucre complet (muscovado, rapadura, sucre de coco) en remplacement du sucre blanc beaucoup trop acidifiant.
  • Nos chers oléagineux nature ou en purée : amandes, noisettes, noix du brésil, graines de tournesol, noix de cajou (à l’exception des cacahuètes)

    Récemment une lectrice assidue m’a fait remarquer que ma recette de soupe crémeuse sans produit laitier était fantastique mais revenait chère à cause de la purée de noix de cajou.

Qu’à cela ne tienne ! Faites-la maison en suivant ma recette de purée de noisette, ce sera beaucoup plus économique !

purée de noisette

Surtout si comme moi vous achetez vos oléagineux moins cher et en vrac sur Kazidomi ! Pour rappel avec le code ABOCRO20, vous bénéficiez d’un tarif préférentiel sur l’abonnement qui vous donne accès à des réductions allant de -20 à -40% pendant 1 an.

tarama

Réduire les aliments acidifiants au maximum, en fréquence et en quantité
  • Il s’agit en premier lieu des produits laitiers à base de lait de vache : lait, yaourt, fromage, fromage blanc
  • Puis réduire notre consommation de protéines d’origine animale : viande, charcuterie, poisson, œuf, fromages (pas plus d’une part par jour). En alternant de plus en plus souvent avec des menus végétariens et végétaliens. Si vous voulez des idées de recettes vous en trouverez ici pour les veggies et ici pour les vegan.
  • Remplacer le blé raffiné (= farine blanche T45 ou T65) : pâtes blanches, pain blanc (baguette, pain de mie, brioche), pâtisseries. On opte pour des farines complètes ou semi-complètes d’épeautre par exemple, de blés anciens. C’est aussi l’occasion de tester d’autres farines : avoine, riz complet, châtaigne, millet, sarrasin, patate douce, etc.
  • Même punition pour le café. Car il est très acidifiant. Dans mes accompagnements je vous aide à réduire en douceur le café et à le remplacer agréablement et surtout plus sainement !
  • Si je vous dis que le tabac et l’alcool sont très acidifiants je ne vais pas beaucoup vous étonner. Si vous ne pouvez vous en passer, essayer de réduire votre consommation et de compenser par une alimentation et un mode de vie plus basifiant. En attendant d’arrêter le tabac et de boire avec grande modération et occasionnellement de l’alcool.
  • Alors que l’on sait moins que le thé noir est lui-aussi acidifiant. Contrairement au thé matcha qui est riche en magnésium et en chlorophylle et une bombe d’antioyxants.

  • Et pour finir, de manière globale, tout ce qui contient du sucre blanc raffiné (totalement dépourvu de minéraux et parmi les plus grand acidifiants) et les sucreries : sirop, confiture, soda, biscuits industriels, pain de mie et brioche

Mode de cuisson

Comme je le recommande tout le temps, privilégiez au maximum la cuisson la moins hypotoxique à savoir à la vapeur douce (Vitaliseur de Marion)

Des boissons alcalinisantes

– Consommez le plus régulièrement possible des bouillons de légumes, des tisanes aux plantes basifiantes.
En ce qui me concerne c’est un des 2 au moins une fois par jour.

équilibre





Et si vous êtes arrivé jusqu’ici, je vous félicite et vous remercie ! N’hésitez-pas à me dire en commentaire ce que vous en avez pensé ou si vous avez des questions !




(1) Ceci est un article d’information générale qui ne se substitue en rien à un examen et avis médical personnalisé que je vous recommande si vous observez un faisceau d’indices ou de symptômes d’un déséquilibre acido-basique.

Concernant l’approche de la Naturopathie est une discipline holistique qui ne s’attèle pas au symptôme mais à la cause de celui-ci. Et même à la cause de la cause, en englobant les paramètres physiques et moraux qui entrent en jeu. Je vous recommanderai donc toujours une consultation individuelle et personnalisée avec un.e Naturopathe pour que vous puissiez être pris.e en compte dans votre singularité et globalité.

Si vous souhaitez une consultation personnelle en Naturopathie, je suis à votre disposition en tant que Naturopathe certifiée.
Contactez-moi à faismoicroquer@gmail.com pour que nous prenions rdv (consultation en visio).

8 Commentaires

Commenter