Cure détox / Cabot équilibre acido-basique soupes

Bouillon reminéralisant

Dans la famille de l’équilibre acido-basique, je demande le bouillon reminéralisant ! Simple à préparer et bienfaisant ce bouillon a plus d’un tour dans sa marmite ! Car dans ce jeu des 7 familles atouts alcalinisants, ce bouillon est une recette économique, anti-gaspi, alcalinisante, facile, réconfortante, revitalisante et délicieuse. Elle a même un atout dans son jeu : une option riche en collagène !

bouillon reminéralisant

Une recette anti-gaspi



Tout d’abord on peut parfaitement réaliser ce bouillon avec les épluchures de légumes ou les parties que d’habitude on n’intègre pas aux recettes. Comme par exemple le pied des brocolis, les fanes des carottes ou la partie verte des poireaux. Donc au lieu de les jeter on en retire tous leurs bienfaits !

S’il est avant tout créé pour être bu, rien ne vous empêche de manger certains des légumes lorsqu’il est chaud. Comme on le fait cuire longtemps, en commençant la cuisson en milieu d’après-midi, il sera prêt au moment du dîner. Vous pourrez boire un bol de bouillon et manger quelques légumes chaud.

Cela va bien entendu dépendre de ce que vous aurez mis dedans.

En ce qui concerne celui que je vous présente aujourd’hui, voilà ce que j’ai mis dedans pour le rendre reminéralisant.
– des légumes verts : brocolis, poireaux, céleri branche
– du potiron et des champignons
– des légumes racines : carottes, panais
– de l’ail et de l’oignon
– une tonne d’aromates : persil, thym, romarin, laurier, moringa (si vous vous étonnez de le trouver dans ma liste d’ingrédients, j’ai ajouté un paragraphe spécifique après la recette pour vous donner plus d’infos !)
– des épices fraîches : des morceaux de rhizome de curcuma et de gingembre
– une pincée de bicarbonate de soude alimentaire (hautement alcalin)
– un morceau d’algues kombu : une bombe de minéraux ! Je reviendrai bientôt avec un article spécial sur les bienfaits des algues car il y a beaucoup à dire sur le sujet !

Je vous recommande évidemment pour bénéficier des bienfaits de ce bouillon de choisir des ingrédients bio. Cela va sans dire. Mais c’est toujours mieux en le disant ! Un bouillon aux pesticides et agents chimiques présente tout de suite un peu moins d’intérêt nutritionnel.
Si vos légumes ne sont pas bios, laissez les tremper un bon moment dans un saladier d’eau vinaigrée et rincez-bien avant de les cuisiner. Cela enlèvera une partie des insecticides et pesticides de surface.

Le principe de ce bouillon est de le laisser cuire longuement à feu doux puis de retirer les légumes. Ainsi vous obtenez un bouillon à conserver (en portion individuelle au congélateur ou avec un système sous-vide) à déguster en entrée de vos repas.

Une option de bouillon revitalisant



Mais ce bouillon reminéralisant peut aussi se transformer en bouillon revitalisant avec un ajout de collagène.

Les bienfaits du collagène



Pour cela, on opte pour une version incluant un produit d’origine animale : les os. Vegan s’abstenir. En revanche si vous n’êtes pas vegan ce sera un trésor de bienfaits notamment pour vous revitaliser en période de post-partum. Mais aussi à partir de 40 ans quand le collagène chute drastiquement d’année en année, infligeant ce fameux « coup de vieux » qui donne aussi un coup au moral. Il y a l’aspect esthétique certes, mais pas que.
Le collagène est aussi très intéressant en cas de douleurs articulaires. Pour moi qui me suis fêlée (non pas la tête même si je conçois qu’on puisse parfois se poser la question) le ménisque et dont la consolidation est bien plus longue que ce qui m’avait été annoncée. On m’aurait menti ? Qu’à cela ne tienne, zou, je mets du collagène dans mon bouillon !

Une option économique et zéro-déchet


Vous pouvez choisir un os à moelle comme celui que l’on met dans le pot-au-feu. Ou de façon économique et anti-gaspi utiliser la carcasse et les os du poulet par exemple. Vous savez le traditionnel poulet au four du week-end ? Et bien ne jetez plus ses os. Gardez les au frigo et le Dimanche après-midi ajoutez-le à vos légumes et aromates dans la marmite (si vous n’en avez pas vous trouverez forcément votre bonheur chez Cuisine et Cocotte). Votre bouillon reminéralisant et revitalisant se préparera tout seul pendant que vous lisez un bon livre/finissez votre série Netflix préférée/prenez le goûter avec vos amis ou votre famille !

La recette

bouillon reminéralisant
Imprimer la recette

Bouillon reminéralisant

Temps de préparation: 20 minutes
Temps de cuisson: 4 heures
Portions: 8 parts

Ingrédients

  • 2 carottes
  • 150 gr de courge : potiron, butternut
  • 1 panais
  • 1/2 brocolis avec son pied
  • persil
  • laurier, thym citron, romarin
  • moringa
  • 1/2 oignon
  • 2 poireaux
  • 100 gr de champignons frais
  • 1 morceau d'algue kombu
  • 1 morceau de rhizhome de gingembre frais
  • 1 morceau de curcuma frais
  • 2 à 3 branches de céleri

Instructions

  1. Laver et tailler tous les légumes ou les épluchures.

  2. Les placer dans une grande marmite remplie d'eau.

  3. Faire chauffer à feu très doux pendant 3 à 4 heures.

  4. Retirer les légumes (vous pouvez les déguster au dîner)

  5. Conserver soit à l'abris de l'air soit en portions individuelles au congélateur.

Le petit truc en plus pour un bouillon alcalinisant

Pour que ce bouillon remplisse totalement sa fonction basifiante dans l’équilibre acido-basique, j’y ajoute des petites plantes quasi-magiques. Oui je sais depuis que je suis naturopathe, la druidesse qui sommeillait en moi s’épanouit chaque jour un peu plus !

Parmi les plantes que j’ajoute à mon bouillon reminéralisant, il y a le Moringa. Vous connaissez déjà certainement le moringa sous la forme d’une poudre verte ? Sinon voici une recette que j’ai réalisée il y a quelques années où je vous en parle.

Hors le moringa existe aussi sous la forme de plantes sèches. Comme celles des tisanes.

Pourquoi en ai-je glissé dans mon bouillon magique ?


Pour ses très nombreux bienfaits bien sûr ! Parmi lesquels on relève une forte teneur en chrome, calcium, fer, magnésium, phosphore, zinc, et vitamines B2 et B6.

Et ce n’est pas tout ! Certains rechignent devant le terme de superaliment maintenant vous savez que ce n’est pas mon cas. Parmi mes superaliments chouchous le moringa tient une place de choix.

Savez-vous qu’il contient 7 fois plus de vitamine C qu’une Orange ? 4 fois plus de vitamine A qu’une carotte ? 3 fois plus de potassium que dans une banane ? 4 fois de plus de calcium qu’un verre de lait ? J’adore cette information que j’ai envie de crier haut et fort à ceux qui pensent encore qu’ils trouveront leur calcium dans les produits laitiers de vache !

Concernant sa teneur en fer et en protéines, dans 100 grammes de feuilles vous en aurez autant que dans 400 gr de viande !

C’est donc à mon sens un superaliment très utile pour l’équilibre acido-basique. De manière générale pour tous les végétariens et végétaliens.

Ses flavonoïdes et polyphénols en font un allié anti-âge (intérieur et extérieur).

On peut l’ajouter à un bouillon comme moi, mais aussi à l’eau de cuisson ou tut simplement en infusion au petit-déjeuner à la place du café ou du thé.
Je l’ai essayé aussi en infusion matinale et mon énergie et ma concentration s’en sont trouvées immédiatement boostées. J’en ai même été surprise !

En parlant de booster, vous comprendrez de vous-même que c’est un allié du système immunitaire. Et par les temps qui courent (aussi vite que les variants en tous genres), ce n’est vraiment pas du luxe !

La cerise sur le moringa c’est que j’ai une réduction de – 5% si vous voulez le tester (ou refaire le plein si vous le connaissez déjà) qui s’applique autant sur la version en poudre q’en feuilles sèches sur la boutique Another Tree.

Partager sur

2 Commentaires

  • Ahhhh le bouillon. Avec le temps, j’ai fini par appeler ça « ma potion magique ».
    Les enfants sont malades ? -> bouillon
    J’ai un peu trop mangé le weekend ? -> bouillon
    Je ne sais pas quoi cuisiner pour ce soir ? -> bouillon

    Bref, c’est une grande histoire d’amour entre lui et moi 😉 à tel point que j’ai un livre de William Ledeuil (« Bouillons ») qui m’a été offert (c’est dire si tout le monde autour de moi connait ma passion pour les bouillons…).

    Grâce à ce livre j’ai découvert la racine de galangal qui donne beaucoup de saveur ainsi que la citronnelle.

    J’ai tout ce qu’il faut dans mon frigo, demain soir, c’est bouillon ! Merci Bénédicte 🙂

Commenter

Notez la recette