Tag Archives: soupe

velouté potiron chataigne pretox

Velouté de Potiron et châtaigne {Pretox d’avant les fêtes}

La Pretox ? Mais qu’est-ce qu’elle a encore inventé ?? Je vous vois d’ici mi-intrigués mi-amusés ! Et non je n’ai rien inventé ! Qui avant et entre les fêtes ne s’est jamais mis en mode “purification” ? On parle toujours de détox, qui répare après-coup, maintenant il y a un terme aussi pour anticiper et se préparer au mieux aux nombreux gueuletons arrosés de moultes bulles champagnisées, de graisses dégoulinantes et de sucre à gogo qui vous attendent !

En quoi consiste la pretox ? Elle consiste particulièrement avant et entre les fêtes à suivre quelques principes healthy qui vous permettront de ne pas saturer votre foie et épuiser inutilement votre organisme et votre appareil digestif suite aux marathons des repas très riches des fêtes de fin d’année.

On lève le pied sur :

L’alcool : zéro goutte d’alcool pour moi pendant la prétox, ça paraît évident, mais ça va mieux en le disant !

Le sucre raffiné : à part quelques fruits frais de saison, exit le sucre de mon assiette pendant la pretox ! Je me réserve pour la délicieuse bûche glacée, les chocolats fins et le dessert gourmand du réveillon !

Le gluten (à tout le moins le blé moderne raffiné) et les produits laitiers : que ce soit pour l’énergie ou pour mon foie, il me suffit de les éliminer quelques jours de mon alimentation pour dégonfler, digérer mieux et retrouver une pêche d’enfer et un teint rayonnant !

La viande et les protéines animales de manière générale : on vise l’équilibre acido-basique essentiel à une bonne santé. Avant et entre les “débordements” des repas de fêtes, je dirais que c’est LE moment de l’année pour alcaniser son organisme.

A la place :

je m’hydrate : je bois beaucoup d’eau (aromatisées avec menthe et concombre c’est aussi très agréable en hiver, ou je glisse des framboises fraîches dans mes bacs à glaçons et rafraichit mon eau de source gazeuse de ces glaçons fruités), de tisanes digestives et dépuratives bio. Je me prépare aussi de la tisane de Noël et du chaï latte (avec du lait végétal of course) pour un délicieux parfum de Noël doucement épicé.

– on bouge et (si possible) on se couche tôt : au moment des fêtes on a plus tendance à poser ses fesses sur le canapé qu’à les bouger et pourtant s’oxygéner et bouger son body ça fait du bien au corps et à la tête. Essayez (même une marche rapide de 10 minutes, je conçois que les longueurs de piscine en cette saison ne séduisent que les plus acros à l’eau), après le 1er pas qui demande un peu de courage, l’énergie et la satisfaction dégagées sont toujours au rendez-vous.
Et si on ne veut pas sortir de chez soi, on déroule son tapis de gym et hop quelques abdos-fessiers ne vous prendront que 10 minutes max par jour pour un résultat tonique !
Récupérer aussi un cycle de sommeil complet et réparateur vous permet non seulement de festoyer et danser all night long mais aussi d’attaquer le 1er Janvier avec toute l’énergie nécessaire !

on végétalise son alimentation :

 je mise sur le jus de citron le matin à jeûn,
 un jus vert ou rose
 un buddha bowl ou une salade de quinoa en guise de repas le midi
♥ et clé-de-voute de ma prétox, je me nourris tous les soirs exclusivement d’une délicieuse soupe maison (parfois accompagnée d’une salade verte ou petite salade de crudités) ! Comme nous y encourage le Docteur Sophie Ortega dans son livre Cures de Soupes dont je vous parlais ici.

Vous trouverez dans la marge droite du blog les onglets SOUPE et DETOX qui vous donneront des idées de recettes pour votre pretox.

J’en profite pour vous glisser une toute nouvelle recette de velouté totalement de saison, idéale à partager en amoureux au coin du feu (elle est délicieuse aussi si vous êtes célib’ ou en famille, je vous rassure) ! Elle peut même (allez soyons fous) constituer l’entrée d’un de vos repas de fêtes pour permettre à vos invités de profiter eux-aussi des bienfaits de la pretox (j’dis ça, j’dis rien) !

velouté potiron chataigne pretox

 

INGRÉDIENTS

1,5 kg de potiron bio (au marché Bio de Botanic pour moi)
200 gr de châtaigne sous-vise Priméal (au marché Bio de Botanic pour moi)
Amande Cuisine Bjorg
Lait d’amande non sucré (au marché Bio de Botanic pour moi)
1 oignon bio (au marché Bio de Botanic pour moi)
1 CS d’huile d’olive bio Première pression à froid
Eau de Vichy Célestins ou d’eau filtrée

USTENSILES

Cocotte
Mixeur plongeant
Planche à découper
Couteau d’office

PREPARATION

Trancher le potiron en morceaux et retirer la peau. Eplucher et émincer l’oignon. Le faire revenir 3 minutes dans l’huile d’olive.

Ajouter les morceaux de potiron et faire cuire à feu doux environ 15 minutes en remuant régulièrement.

Couvrir à moitié d’eau (Vichy Célestins pour moi) et à moitié de lait d’amandes (non sucré j’insiste) et laisser cuire pendant 20 minutes. Ajouter les châtaignes et laisser cuire encore 10 minutes.

Mixer et servir chaud avec un filet d’Amande cuisine, des morceaux de châtaigne et de noisettes.

veloute chataigne butternut pretox

 

gaspacho courgettes menthe

Gaspacho aux courgettes et menthe {soupe d’été fraîche & vegan}

Puisque l’été joue les prolongations et nous offre un mois de Septembre aux couleurs de l’été indien (comme une aquarelle de Marie Laurencin, vous voyez ?) et que les étales sont encore couverts de légumes d’été, j’ai envie de vous dire, continuons de plus belle avec des recettes estivales et fraîches aussi gourmandes que saines ! Parce qu’en rentrant de vacances, on est tous montés sur la balance et il paraît que certains ont poussé des cris horrifiés… (toute ressemblance avec des faits ou des personnes réelles n’est pas totalement due au hasard). Alors comme je ne vous/nous veux que du bien, je vous glisse ici une de mes recettes détox de saison !

Ça ne vous est pas passé inaperçu je suis soupe addict (et non soupe au lait) été comme hiver. Chaude ou froide c’est pour moi un classique, quasiment un minimum syndical du dîner.

gaspacho courgettes menthe

Cette nouvelle recette de soupe aux courgettes relevée par la fraîcheur de la menthe et adoucie par le tofu soyeux, c’est un mélange à la fois vif et doux, dont vous me donnerez des nouvelles !

En plus elle est totalement Cabot compatible (ce qui est parfait pour moi qui réattaque une cure pour détoxifier des “abus” des soirées d’été et des vacances) !

gaspacho menthe courgettes

 

INGRÉDIENTS pour environ 4 bols de gaspacho

4 courgettes bio
200 gr de tofu soyeux
1 bouquet de menthe bio
3 CS d’huile d’olive bio vierge 1ère pression à froid
Sel Herbamare pour moi, mon sel préféré incontournable depuis 2001 
Poivre

USTENSILES

Casserole
Mixeur ou Blender
Planche à découper
Couteau d’office

PRÉPARATION

Laver et couper les courgettes en gros tronçons. Les faire cuire dans une casserole d’eau bouillante pendant 3 minutes.

Egoutter les courgettes et les laisser refroidir avant de les mixer en ajoutant le tofu soyeux, l’huile d’olive et la menthe fraîche ciselée.

Saler et poivrer selon votre goût.

Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir (ce gaspacho se prépare minimum 1 heure avant l’heure de le déguster pour qu’il ait le temps de se rafraîchir).

Une recette simple comme bonjour à reproduire tous les étés sans modération pour balancer des “éventuels” excès !

potage

Comment transformer un banal potage en une soupe “magnifaïque” {astuces green & gourmandes}

J’ai une longue histoire d’amour avec les potages, soupes et veloutés (je sais, cette intro frôle le 0% en taux de glamour), j’ai donc pu tester et mettre au point quelques astuces pour rendre mon potage plus sexy (si, si c’est possible !) ou en tout cas very very delicious.

Je voulais les partager avec vous car je sais que vous êtes nombreux à vivre vous-aussi une Love Soup Story !

Voici donc quelques astuces qui feront la différence entre une soupette banale (l’histoire d’un soir vite oubliée) et un potage waouh, qu’on retient, auquel on repense  avec une seule idée en tête : le revoir dans son bol, l’humer et le déguster encore et encore (une histoire d’amour, une vraie, à côté de laquelle tout est fade et sans grand intérêt) !

potage

La qualité des ingrédients

Pour ma part, je ne choisis que des légumes bio car un potage aux pesticides m’enchante tout de suite un peu beaucoup moins. Ce conseil s’applique jusqu’aux condiments, huile, épices et herbes aromatiques.
C’est aussi un choix militant de soutenir l’agriculture biologique (à ce sujet je vous recommande chaudement le film césarisé “Demain” qui est toujours en salle). A défaut d’agriculture bio, je choisis des produits issus de l’agriculture locale, à tout le moins, le raccourcissement du circuit de distribution est aussi à privilégier pour la planète et par voie de conséquence notre santé.

Je privilégie les légumes de saison au maximum. J’avoue ne pas y parvenir à 100% ; la soupe poireaux-courgettes qui porte, je le concède, des injonctions contradictoires en est l’illustration, mea culpa !…

potage poireaux courgette

Le choix de l’eau

J’opte de préférence pour de l’eau de Vichy Célestins pour ses vertus nutritionnelles et ses propriétés d’accélération de la cuisson des légumes et des légumineuses.

Dans la mesure où elle contient très peu de chlorure de sodium mais du bicarbonate de sodium, elle a un goût salé (sans les mauvais effets du sel de cuisine notamment sur la tension artérielle), ce qui me permet de moins saler !
En outre son effet anti-acide lutte contre l’acide lactique (qui donne cette sensation de fatigue aux sportifs) : avec un potage à l’eau de Vichy le soir, après ma séance de sport, mes muscles récupèrent plus vite. Même si je ne suis pas encore une sportive olympique, c’est une astuce utile quand on a un tournoi de tennis et qu’on enchaîne les matches pas exemple !

A défaut d’eau de Vichy sous la main, prenez à tout le moins une eau filtrée pour votre réaliser potage.


Twister le goût

Je commence systématiquement par faire doucement cuire un oignon dans de l’huile d’olive 1ère pression à froid, avant d’ajouter mes légumes. Je les laisse doucement s’attendrir et se parfumer avec l’oignon avant d’ajouter l’eau.

Côté crémeux, j’ajoute au moment de servir de la crème végétale : soit de la crème de soja, du tofu soyeux (en plus ici on gagne en protéines), de la crème Amande cuisine bio ou pour les soupes au parfum plus exotique de la crème de coco.

Soupe carotte panais potiron patate douceSoupe de patate douce, panais, potiron, carotte et coco

J’use et j’abuse des herbes aromatiques bio fraîches (ou surgelées) et des épices. Leur usage peut rapidement “dé-bannaliser” une soupe.

Pour exemple, je vous recommande la soupe butternut aromatisée au poivre Timut :

Potage Butternut et Patate douce

Apporter de la texture

Si parfois je mixe finement jusqu’à obtenir un velouté, le plus souvent, je retire de la marmite quelques légumes que je coupe en petits morceaux et que je rajoute ensuite dans la soupe, après l’avoir mixée.

Soupe champignon châtaigne Bjorg

Soupe champignon et châtaigne

On peut également faire dorer à l’huile d’olive dans une poêle à part des fins tronçons de poireaux et les ajouter dans la soupe Poiraux-Panais au moment de déguster par exemple.

Les morceaux ont cette faculté d’apporter une sensation de satiété qui est plus diffuse avec un velouté surtout s’il ne comporte pas de féculents et des légumes riches en eau.

Velouté froid aux betteravesVelouté froid de Betterave

 

Personnellement je trouve que la différence de textures dans un plat, accroit considérablement les qualités gustatives et le plaisir en mangeant (ce n’est pas pour rien que ce blog a pour nom “Fais-moi croquer !”).

Soupe carotte coco coriandre

Soupe Carotte, Coco et Coriandre

J’ajoute souvent au dernier moment des graines de courge, pignons de pin ou noisettes concassées, etc. pour donner du croustillant-qui-croque sous la dent. Croquant-gourmand avec l’accent !

Potage au Potiron Vegan - sans lactose

Soupe au Potiron

Je prépare régulièrement des soupes avec des légumineuses pour leurs vertus nutritionnelles : elles sont intéressantes pour leur indice glycémique faible, leurs fibres, leur teneur en protéines, magnésium, potassium et calcium. Elles épaississent les soupes et augmentent la sensation de satiété ! Un vrai bonus goût, santé et ligne !

Soupe-à-la-carotte-lentilles-corail-et-lait-de-coco-537x700Soupe froide de lentilles corail, carottes et lait de coco

Mon astuce conservation

Lorsque je prépare un potage, forcément j’en ai une marmite pleine ! Du coup, je congèle dans des sachets-congélations des parts individuelles. Ce qui me permet non seulement d’avoir toujours un délicieux potage fait maison sous le coude (enfin au congélateur, c’est conseillé pour une conservation optimale et… pour ma liberté de mouvement !) et également de varier les parfums et ainsi de ne pas me lasser de déguster 5 jours de suite la même soupe ou pire de la perdre car sans conservateur elle ne restera pas intacte toute la semaine dans le réfrigérateur (en plus je ne dîne jamais 5 soirs d’affilée chez moi) ! C’est donc aussi une astuce anti-gaspi !

Et si vous voulez les conserver longtemps, je vous conseille l’extraction de l’air avant congélation.

Potage Panais Vitelotte

Soupe Panais et Vitelotte

J’espère qu’avec ce nouveau “Kamasutra de la soupe”, vous regarderez votre louche et votre bol d’un autre oeil et surtout que vous prendrez beaucoup de plaisir avec votre potage préféré sublimé !

potage

P.S : Pour découvrir toutes mes recettes de soupes, veloutés et autres potages cliquez sur le dossier Soupe dans la colonne de droite du blog ! 

Soupe de poireaux et courgettes {Recette anti-grisaille}

Je n’ai pas de remède anti jour-de-pluie-tout-gris ni contre l’hiver qui n’en finit pas. Enfin si, il y a bien prendre un billet d’avion pour les Tropiques !…Maintenant si pour  vous aussi, ça ne va pas être possible tout de suite, j’ai bien une idée : enveloppons-nous d’un maximum de douceur en attendant le soleil !

Et la douceur que je vous propose de vous accorder à vous-même aujourd’hui a un parfum de soupe de poireaux et de courgettes !

soupe poireaux courgette

 

INGREDIENTS

3 courgettes bio
2 poireaux bio
1 oignon bio
Persil plat bio
1 CS d’huile d’olive bio 1ère pression à froid
1 litre d’eau minérale (ou filtrée pour moi)
Sel, poivre

 

USTENSILES

Couteau d’office
Planche à découper
Couteau éplucheur (économe)
Marmite
Ciseaux dédiés aux herbes aromatiques
Mixeur-plongeur ou blender

PRÉPARATION

Peler et émincer l’oignon. Laver les courgettes et les couper en morceaux. Tronçonner finement les poireaux et les laver.

Faire dorer légèrement l’oignon dans l’huile d’olive. Ajouter les poireaux et laisser revenir à feu doux pendant 5 minutes.

Ajouter les courgettes et faire cuire encore 5 minutes avant de couvrir d’eau et de porter à ébullition. Puis baisser le feu et cuire à couvert pendant 15 minutes.

Laver et ciseler le persil.

Mixer, saler, poivrer et servir avec le persil ciselé.

Option : avant d’ajouter les courgettes, prélever et réserver quelques morceaux de poireaux. Les remettre dans la marmite après la phase de mixage pour apporter de la texture à la soupe et augmenter la sensation de satiété.

soupe poireaux courgette

Soupe de patate douce, carotte, potiron, panais et lait de coco {Reportage pour La Quotidienne sur France 5}

Vous vous en êtes peut-être aperçu avec mes dernières recettes publiées ici, en hiver, je mange de la soupe tous les jours ! Oui, vous avez bien lu : tous-les-jours !
Alors quand l’émission La Quotidienne de France 5 m’a demandé de réaliser une soupe pour l’un de leurs reportages, ça m’a paru très naturel puisque j’en mange quotidiennement de la soupe !! (tous les jours-la quotidienne, c’est bon vous avez saisi ?). Je promets que ma soupe sera meilleure que mon humour (en même temps ce n’est pas très difficile) !

Le sujet du reportage portait sur la comparaison entre les soupes faites maison et les soupes du rayon frais. Entre les 2, “il n’y a pas photo” sur différents points :
– d’abord en termes de texture : la soupe maison est plus épaisse car contient une proportion de légumes/eau plus forte que dans la version rayon frais ; ce qui a notamment pour bienfait d’augmenter la sensation de satiété.

– bien sûr en termes de vitamines et de nutriments : plus la soupe est dégustée tôt après sa préparation moins on perd de vitamines (même si la cuisson en a détruit entre 10 et 50% et que les soupes du rayon frais sont souvent conditionnées dans un emballage opaque à l’abris de la lumière pour limiter l’oxydation) ;

– la soupe maison est garantie sans colorant, sans additif ni conservateur (c’est le cas de certaines soupes du rayon frais mais pas de toutes) ;

– question goût et bien … c’est une affaire de goût : il est vrai que certaines marques sont très inventives sur les associations de parfums et souvent très originales.

Néanmoins, je n’ai jamais trouvé de soupe toute prête qui propose de la patate douce, du potiron, des carottes, du panais et du lait de coco ! Une douceur et un léger goût naturellement sucré qui en font une soupe rapidement addictive !

Soupe carotte panais potiron patate douce

Pour déguster la soupe que j’ai réalisée au cours de ce reportage voilà ce qu’il vous faut :

INGRÉDIENTS
500 gr de potiron bio
1 panais bio
2 carottes bio
1 oignon bio
300 gr de patates douces bio
500 ml de lait de coco bio
500 ml d’eau filtrée
Coriandre fraîche bio
Sel, poivre
2 CS d’huile d’olive bio 1ère pression à froid
Crème de coco cuisine légère de Bjorg
Epices (selon votre goût) : coriandre moulue, cumin


USTENSILES

Couteau d’office
Planche à découper
Robot plongeur
Marmite

PRÉPARATION

Eplucher et couper les légumes en quartiers.

Faire légèrement dorer l’oignon dans l’huile d’olive. Faire revenir les légumes puis les couvrir d’eau.

Faire cuire à feu doux et à couvert 30 minutes. Ajouter ensuite le lait de coco.

Mixer et assaisonner selon votre goût.

Servir chaud, nappé d’une cuillère de crème de coco et de coriandre fraîche.

oupe panais carotte patate douce potiron

L’avantage majeur de la soupe du rayon frais c’est surtout… qu’elle est déjà prête et qu’on n’a plus qu’à la réchauffer ! En moins de 5 minutes on se réchauffe d’une soupe fumante quelle que soit l’heure à laquelle on rentre ! C’est clair que cet argument est difficile à battre et ravira tous ceux qui ont eu une longue et dure journée.

Sauf s’ils ont l’idée, comme moi, de congeler des portions de soupe dans des petits sacs de congélation (l’équivalent d’un bol par sachet) !

Lorsque je prépare une soupe – en général le week-end ou quand j’ai le temps en fait – j’en congèle la majeure partie dans des sachets de congélation (il est recommandé de limiter la durée de congélation à 3 mois maxi).

Comme je renouvèle l’opération à chaque nouvelle recette de soupe, j’ai plusieurs parfums dans mon congélateur que je n’ai plus qu’à décongeler les soirs de flemme, avec le double avantage de ne pas me lasser en dégustant la même soupe tous les soirs de la semaine qui suit sa préparation ! Malin, non ?

Le reportage est diffusé dans l’émission La Quotidienne du Mercredi 24 Février ! Si vous n’êtes pas devant votre poste entre 12 et 13h, je partagerai le lien de la vidéo ici ! Alors attention, c’est furtif, on m’aperçoit quelques secondes à la fin !

Et si comme moi, vous êtes fada de soupes, je vous ai préparé un dossier spécial Soupes dans la colonne de droite du blog : un clic et hop toutes mes recettes de soupes pour vous inspirer !