DIY Ma vie en green

Mes astuces d’emballages cadeaux green

Comme pour beaucoup, Noël est l’une de mes fêtes préférées qui me renvoie aux souvenirs de mon enfance : toute la famille réunie, mon oncle déguisé en Père-Noël, etc. Comme pour beaucoup dès que l’on dit Noël, j’ai un florilège d’images d’enfance qui défile devant mes yeux !

Si Noël a encore la faculté de me faire rêver sans que mon oncle n’ait besoin de louer un costume rouge et blanc ou de jouer avec un baigneur qui hurle quand on lui retire sa tétine, il y a néanmoins quelques points qui me dérangent et pour lesquels j’ai réussi à trouver des solutions.

Le premier est la pression pour consommer que ce soit des mets chers ou des cadeaux. Lorsqu’on n’en a pas les moyens, cette période renvoie au budget serré en y ajoutant une pointe de culpabilité qui me met mal à l’aise. C’est pourquoi l’année dernière je partageais avec vous mes astuces pour des Fêtes plus greens. Et qui dit plus green rime aussi avec plus économique ! Que ce soit à table, le choix des cadeaux ou de la tenue.

Cette année, j’avais envie d’un focus sur les emballages cadeaux. En effet j’ai de plus en plus de mal avec les papier-cadeaux emballés dans un film plastique non recyclable qui nécessite du ruban adhésif et du ruban-en papier. Je pense à la durée de vie extrêmement courte pour un impact polluant maximal. Ce qui me dérange le plus c’est toute l’énergie et les ressources naturelles nécessaires pour produire, commercialiser et acheminer ce types d’emballages qui ne durent que quelques secondes. Heureusement il existe des alternatives d’emballages cadeaux plus écologiques, certains carrément durables, beaucoup moins polluants et en plus économiques.

emballages cadeaux


Des alternatives aux cadeaux d’emballages classiques

Ma nouvelle habitude est simple : je n’achète plus d’emballages cadeaux à usage unique. Certes je finis petit à petit le stock que j’ai chez moi mais je n’en rachète plus.

A la place j’ai trouvé des idées plus originales, totalement zéro déchet, personnalisables et aussi très chic !

Avec 2 options principales, une en tissus et l’autre en papier.

Furoshiki

La première solution d’emballages cadeaux greens nous vient tout droit du Japon.


Le principe
On utilise des tissus déjà existants pour emballer les cadeaux. En fonction de la taille des présents on piochera dans ses foulards, paréos, serviettes de table, mouchoir, etc.

Tutoriel :

  • On place le tissu (propre et répassé) à plat en losange, c’est à dire la pointe en bas.
  • Disposer le cadeau au centre du losange.
  • On plie les côtés latéraux et on les rabat sur le paquet, en pliant les pointes vers l’intérieur du tissu.
  • Ensuite on rabat les 2 autres côtés restant sur le dessus et on forme un nœud
  • On peut garnir l’emballage d’une feuillage coupé dans le jardin et d’une étiquette faite maison (voir un peu plus loin comment je réalise mes étiquettes maison).



Du papier « upcyclé »

L’upcycling est l’inverse du recyclage. Il s’agit d’un des 5 R de Béa Johnson. Celui qui nous invite à réutiliser des emballages et des papiers divers et variés :

  • le papier kraft du fleuriste
  • les pages d’une vieille BD (aux pages déjà manaquantes ou chinées pour quelques centimes dans les vides-greniers)
  • des vieilles cartes routières inutiles
  • un journal que l’on avait ramené de vacances d’un autre pays (pour les années où on peut voyager à l’étranger pour les vacances bien sûr !)



Pour décorer, on détourne la ficelle de la cuisine, on recycle des rubans, on glisse une branche d’eucalyptus, un bâton de cannelle, une tranche de clémentine séchée pour des emballages uniques et naturels.

Les étiquettes

Pour les étiquettes c’est le même principe mais avec un peu plus de DIY.

J’utilise des dos d’enveloppes kraft, du papier à lettre que je n’utilise plus, des fins cartons et je les découpe en forme d’étiquette.

Telle le poinçonneur des Lilas je fais un petit trou. Et là où je m’amuse le plus c’est que je le décore avec des tampons encreurs qui durent des années.

J’ai beaucoup de mal à résister aux tampons de la boutique Edition éphémère. D’habitude je craque sur son stand au salon Créations et Savoir-Faire. Cette année point de salon mais vive son eshop !
Voici quelques exemples de ses tampons qui ont agrandit ma collection.



Et par la même je fais un clin d’oeil à mon enfance. A l’époque point d’internet ni de smartphone. Sur mon vieux pupitre d’écolier chiné par mes parents à la braderie de Lille j’écrivais à mes amis des lettres avec du joli papier, je tamponnais le dos de l’enveloppe avec un tampon de la première lettre de mon prénom avec un oiseau et des cerises. Et bien figurez-vous qu’il ne me reste aujourd’hui plus grand chose de cette époque-là, à part des photos. Mais j’ai toujours ce tampon qui me renvoie à de doux moments de l’enfance. Un peu comme Noël.


Je vous ai gardé une surprise pour la fin. Il y a quelques semaines j’ai été invitée par une chaîne de télévision chinoise CGTN (destinée à la communauté francophone basée en Asie) à parler de ma vision d’un Noël green dans son assiette et en termes d’emballages cadeaux pour des fêtes plus écologiques et vertueuses pour l’environnement.



Après l’année que nous venons de vivre, je pense qu’il est grand temps de changer nos habitudes surtout quand elles sont aussi simples et faciles à mettre en oeuvre !

Je vous souhaite de très belles fêtes et si vous aussi vous avez des astuces pour un Noël plus green venez me le raconter en commentaire ci-dessous !



Partager sur

Commenter