Paris, je t’aime !

Comme tous je suis choquée. Après la liberté d’expression en Janvier c’est la liberté tout court que l’on a voulu assassiner ce vendredi. Ces femmes et ces hommes en terrasse, au concert ou au match, c’est vous, c’est moi, c’est votre frère, votre soeur, votre pote, votre mec, votre chérie, c’est nous quoi. Quel que soit notre âge, notre sexe, notre couleur de peau ou notre religion…

Eiffel tower

Je ne pouvais pas reprendre le fil de mon blog, aligner mes blablabla, vous mettre sous le nez mes plats ou vous proposez de gagner des cadeaux sans exprimer ma profonde tristesse et émotion pour les victimes de ces massacres.

J’ai passé de longs moments à parcourir le net, happée par les témoignages et les interventions. J’en ai vu beaucoup de pertinentes (je vous recommande celle de l’ancien juge terroriste Marc Trévidic), notamment celles relatives au  financement de cette organisation terroriste par l’économie occidentale et c’est là que demain j’attends nos entreprises et politiques occidentaux…

Paris

source : My Little Paris

Ma seule arme à moi sera de donner de l’amour, de la force et du sourire à tous ceux qui voudront les recevoir, dont vous, si vous en voulez.

Plus qu’un long discours comme vous en avez sûrement lu des dizaines depuis samedi, je partage avec vous quelques citations et photos qui illustrent mon sentiment profond et le Paris de mon coeur.

Paris Robert Doisneau

« Sauver Paris, c’est plus que sauver la France, c’est sauver le monde.
Paris est le centre même de l’humanité. Paris est la ville sacrée.
Qui attaque Paris attaque en masse tout le genre humain.
Paris est la capitale de la civilisation, qui n’est ni un royaume, ni un empire, et qui est le genre humain tout entier dans son passé et dans son avenir. Et savez-vous pourquoi Paris est la ville de la civilisation ? C’est parce que Paris est la ville de la révolution.
Qu’une telle ville, qu’un tel chef-lieu, qu’un tel foyer de lumière, qu’un tel centre des esprits, des cœurs et des âmes, qu’un tel cerveau de la pensée universelle puisse être violé, brisé, pris d’assaut, parqui ? par une invasion sauvage ? cela ne se peut. Cela ne sera pas. Jamais, jamais, jamais!
Citoyens, Paris triomphera, parce qu’il représente l’idée humaine et parce qu’il représente l’instinct populaire.
L’instinct du peuple est toujours d’accord avec l’idéal de la civilisation.
Paris triomphera, mais à une condition : c’est que vous, moi, nous tous qui sommes ici, nous ne serons qu’une seule âme ; c’est que nous ne serons qu’un seul soldat et un seul citoyen, un seul citoyen pour aimer Paris, un seul soldat pour le défendre. »
( Actes et paroles – Victor Hugo, 1870)

Paris Robert Doisneau

Paris

Où fait-il bon même au coeur de l’orage
Où fait-il clair même au coeur de la nuit
L’air est alcool et le malheur courage
Carreaux cassés l’espoir encore y luit
Et les chansons montent des murs détruits

Jamais éteint renaissant de la braise
Perpétuel brûlot de la patrie
Du Point-du-Jour jusqu’au Père-Lachaise
Ce doux rosier au mois d’août refleuri
Gens de partout c’est le sang de Paris

Rien n’a l’éclat de Paris dans la poudre
Rien n’est si pur que son front d’insurgé
Rien n’est ni fort ni le feu ni la foudre
Que mon Paris défiant les dangers
Rien n’est si beau que ce Paris que j’ai

Rien ne m’a fait jamais battre le coeur
Rien ne m’a fait ainsi rire et pleurer
Comme ce cri de mon peuple vainqueur
Rien n’est si grand qu’un linceul déchiré
Paris Paris soi-même libéré

Louis Aragon, 1944

 

« Fluctuat nec mergitur » raisonne terriblement juste en ces heures. La devise de Paris pourrait être celle d’un peuple, au-delà du périph’, au delà des frontières des campagnes françaises, c’est celle de tous ceux qui se battent dans le monde pour rester libre et tenir debout face à l’obscurantisme et à l’endoctrinement. En 1936, Hitler avait réussi à soulever quasiment toute une nation derrière une idéologie de supériorité, justifiant la haine de l’autre et la volonté de le voir mourir pour que l’idéologie en question devienne la seule réalité possible dans le monde. Je ne peux m’empêcher de faire l’analogie et d’entrer aussitôt en résistance.

je suis paris

Une note d’humour, car le parisien est gouailleur et rigolard, avec les tweets qui ont réussi à me faire sourire :

twitter 13 11 15twitter paris 13 11 15Paris twitter 13 11 15

Mon 1er acte de résistance sera pour vous dès demain au travers d’une recette avec le seul ingrédient que je sache mettre dedans : de l’amour.

Paris Willy Ronis

Paris is life

source : Garance Doré

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un mot craquant sur “Paris, je t’aime !

Laisser un commentaire