Category Archives: foodista

Naturalia Vegan

Naturalia ouvre ses 1er magasins bio 100% vegan en France

Youpi ! Du nouveau dans la planète bio : Naturalia ouvre ses 3 premiers magasins 100% bio et vegan en France ! Danse de la joie !

Naturalia Vegan

Si vous pensez que cela ne concerne que les bobos parisiens en mal de suivre la dernière mode, je vais – si vous me le permettez – ouvrir un peu vos chakras (promis ça ne fait pas mal, ça demande juste un peu de curiosité et d’ouverture). Ce concept de magasin  vous intéressera :

– si bien entendu, vous êtes vegan ; vous y serez comme un poisson dans l’eau !

– Idem si vous êtes végétalien ou végétarien ;

– si – comme moi – vous êtes fléxitarien et suivez les principes du régime alcalin, dit aussi acido-basique et vous alimentez pour 75% de végétaux (et donc de protéines végétales la plupart du temps) et avez banni (ou drastiquement réduit) les produits laitiers de votre alimentation, ainsi que les produits raffinés (sucre et farine) ;

– si vous avez envie de réduire votre consommation de viande et d’aliments d’origine animale que ce soit pour des raisons de santé, des raisons environnementales et écologiques évidentes ou par conviction personnelle pour la cause animale (pas d’exploitation animale, de souffrance ou de test sur les animaux) ;

– et aussi bien sûr si vous êtes un(e) omnivore curieux(se) !

Naturalia vegan

C’est donc un concept qui s’adresse à un public plus large qu’il n’y paraît au premier coup d’oeil.

Vegan, végétalien, végétarien, fléxitarien, vous êtes perdus ? Un petit d’éclairage sur la question :

Le vegan-isme implique d’exclure la consommation de tous les produits issus des animaux, de leur exploitation ou testés sur eux, dans tous les domaines, pas uniquement en ce qui concerne l’alimentation. En pratique cela concerne les viandes, poissons, crustacés, oeufs, miel, produits laitiers mais aussi la laine, le cuir.

Végétalien et vegan ce n’est pas la même chose car pour le végétalien le 100% végétal ne concerne que l’alimentation (il peut donc porter un pull en laine et des bottes en cuir) et le végétarien lui peut manger des oeufs, des produits laitiers et du miel (lui aussi porte des pulls et des bottes, enfin s’il en a envie et si c’est adapté à la météo car il y a aussi des végétariens sous les Tropiques, si, si).

Naturalia vegan

Pourquoi aller chez Naturalia Vegan ?

Les 3/4 du temps, en ce qui me concerne mon alimentation est végétale et sans produits laitiers. Sans être vegan, je recherche régulièrement des produits vegan car ils sont à la fois végétaux et sans produits laitiers.
Malheureusement il faut bien constater que l’offre produits reste pauvre en la matière, même si j’ai la chance, dans ma ville (Boulogne-Billancourt) de compter pas moins de 7 enseignes bio différentes toutes de qualité (La Vie Claire, Biocoop, Les Nouveaux Robinson, Queue de Cerise, Bio c’bon, Naturalia, Carrefour Bio).

Certains magasins bio proposent une offre de produits Vegan mais soit ils sont à l’autre bout de Paris comme un Monde Vegan (mais faire 2h de transport en commun pour mes courses alimentaires je n’en ai vraiment pas le temps) soit sur internet et cela implique des frais de port qui à la longue pèse sur mon budget.

Il reste certes les salons spécialisés (Veggie World, Vivre Autrement, etc.) où je m’approvisionne mais pour une courte durée en ce qui concerne les produits frais et de toute façon je n’ai pas non plus la place de faire des stocks d’épicerie vegan pour tenir un siège.

Quelle ne fut pas ma joie de retrouver chez Naturalia Vegan les produits que j’achète habituellement dans ces salons et d’en découvrir des nouveaux !

Comme par exemple :
– L’omelette sans oeufs de Terra Vegane
– Les Tagliatelles de la mer de I sea Pasta (100% algues récoltées en France)
– Le chocolat vegan aux noisettes Vego (découvert au salon Vivre Autrement, devenu une gourmandise addictive)
– Le faux-mage (le faux fromage) façon fromage râpé sans lactose ni gluten, sans OGM ni huile de palme à faire fondre dans mes pâtes ou gratin de chez Bio Veg

Pour ma prochaine visite chez Naturalia Vegan, je me pencherai davantage sur les cosmétiques, car dans ce domaine également je recherche des produits sains et c’est encore mieux s’ils n’ont pas été testés sur les animaux.

Car en pratique, les rayons de Naturalia Vegan ne vous proposent pas que de l’alimentation mais l’ensemble des catégories suivantes avec au total 2000 produits et 300 nouveautés inédites voire exclusives :

– Primeur et produits frais
– Epicerie & vrac
– Alternatives végétales
– Produits sans gluten
– Cave
– Cosmétiques
– Compléments alimentaires

 

Informations pratiques :

Les 3 premiers magasins sont situés :
– 149, rue de Rome dans le 17ème
– 39, rue de Merlin dans le 11ème
– 43, avenue de Paris à Vincennes

Ils sont ouverts du Lundi au Vendredi de 10 à 14h puis de 15 à 20h et le Samedi en continu de 9h à 20h.

Bon à savoir : les 3 magasins livrent à domicile et proposent le programme de fidélité de l’enseigne.

 

Vous n’habitez pas Paris et êtes intéressés ? Naturalia a pensé à vous et à partir de Septembre vous pourrez commander en ligne sur le site Naturalia les produits vegan et d’ici-là suivre toutes les actualités sur la page Facebook.

Naturalia vegan

Bel été à toutes et à tous sur le chemin de la Véganie !

 

oreilles

Les boucles d’oreilles à pompons de l’été {Tutoriel DIY}

Lorsque j’étais enfant puis adolescente, nous passions nos vacances familiales en Normandie. Je parle des 2 mois de l’été et des “petites” vacances, ma mère était enseignante et nous pouvions donc profiter de toutes les vacances scolaires dans cette région qui allie mer et campagne, un petit paradis pour les amoureux de nature préservée comme moi.
Nous avions à l’époque une petite maison en bord de mer et j’y ai passé des étés d’enfance et d’adolescence merveilleux comme vous l’imaginez : la mer, la campagne, mon vélo, les copains et la liberté ! Des étés pas toujours ensoleillés car sur les 2 mois des grandes vacances, oui parfois le soleil se cache un peu (et revient vite avec la marée qui chasse les nuages ouf !). Alors comment occuper une ado ou pré-ado ces jours-là? Bonne question trop easy pour ma mère qui avait plus d’un tour dans son sac pour occuper les petites têtes blondes !

Elle a eu l’heureuse idée de m’initier assez tôt à différents loisirs créatifs à commencer par la réalisation de bijoux fantaisie puis des travaux d’aiguille (qui m’ont toujours fascinés) et donc de m’inoculer dès le plus jeune âge le virus du DIY.

Il faut dire que chaque week-end il y avait un “grand” marché dans notre village de bord de mer. Pas seulement des fruits et légumes mais d’autres sortes de marchands plus attractifs pour l’enfant que j’étais ! Celui qui me faisait briller les yeux offrait un large choix de perles de rocaille, de fleurs et feuilles en plastique de toutes les tailles et couleurs. Chaque Dimanche, nous allions fébrilement choisir quel modèle de collier ou de bijoux fantaisie nous allions réaliser dans la semaine, dans quelle couleur et avec quelles perles. “Faire le marché” devenait un des événements les plus excitants du week-end ! Ces moments de création complice nous occupaient même quand il faisait grand soleil, c’est dire si on était accros !

Il m’est toujours resté de l’enfance ce goût de la création manuelle de choses jolies que l’on offre ou porte avec la fierté du “c’est moi qui l’ai fait’ même quand la réalisation est imparfaite (c’est de l’artisanat ma bonn’dame !) ce qui n’est pas sans ajouter un certain charme à l’ouvrage.

Bien des années plus tard, étudiante à Paris, je filais avec délectation à La Droguerie pour me procurer de quoi fabriquer des colliers fantaisie à petits budgets (collant parfaitement à mon budget d’étudiante). Les années ont passé et mon goût pour le fait-main et fait-maison s’est dirigé en cuisine et pourtant le DIY est toujours resté comme un fil rouge (!) que ce soit via la broderie ou maintenant le tricot (je ne suis pas Ambassadrice du salon Créations & Savoir-Faire par hasard). Et les bijoux fantaisie me direz-vous ?

J’y viens ! Ou plutôt j’y reviens ! En Avril dernier, je parcours la collection Printemps 17 de Sézane – mon banquier me l’interdit mais je la regarde quand même – et là je tombe en amour pour une paire de boucles d’oreilles à pompons trop jolie ! Oui d’abord, ce sont des choses qui peuvent arriver dans la vie de tomber amoureuse d’une paire de boucle d’oreilles (attention, personne n’est à l’abris, on ne prévient pas assez sur le risque encouru) !

Malheureusement les boucles d’oreilles présentées sur le mannequin n’étaient pas en vente sur le site et rien n’indiquait où les trouver, damned, la vie est parfois cruelle ! Je mets donc mon radar en marche pour trouver ces précieuses boucles d’oreilles (Gollum sort de ce corps !).

oreilles

Je dis bien “mon radar”, car lorsque je recherche quelque chose, c’est un peu comme un moteur de recherche : je bloque dès que je repère l’objet du désir ou son équivalent et je lance aussitôt une alerte. C’est en vacances à Bali que je repère une paire de créoles un peu dans le même esprit, mais pas encore tout à fait les mêmes, alors mon radar continue à chercher des boucles d’oreilles pompons (il y a des pathologies plus graves je vous assure) quand je vois passer sur le net des idées de boucles d’oreilles à réaliser soi-même (notamment chez Marie-Claire Idées, l’une de mes source intarissable de projets DIY depuis 20 ans et chez des blogueuses Mode comme la fameuse Souris). J’en arrive rapidement à cette conclusion : puisque je ne trouve pas les boucles d’oreilles de mes rêves toutes-faites, je vais les fabriquer moi-même !

De retour de Bali, je fonce illico – ou presque – à La Droguerie et fais le plein de perles, pompons, créoles et attaches dormeuses nécessaires.

Après une si longue introduction, si vous n’avez pas encore zappé vous avez bien mérité de voir cette fameuse boucle d’oreilles à pompons en question.

oreilles

 

Un modèle qui va autant aux blondes…

boucles d'oreilles

… qu’aux brunes !

Pour les réaliser, c’est réellement  facile et rapide et cela ravira vos ados et pré-ados si vous voulez les occuper et ne pas entendre pendant les vacances “j’sais pas quoi faaaaire, j’m’ennuiiiie”. Ca marche aussi sur les non-ados qui ne s’ennuient pas ceci-dit !

Le coût de revient est raisonnable : moins de 10 euros maxi en fonction du nombre de pampilles et de la taille des pompons.

MATÉRIEL j’ai acheté le mien à La Droguerie de Lille puis celle de Paris (les vendeuses y sont de très bons conseils et vous pouvez trouver sur place d’autres idées de réalisations). Il y a d’autres boutiques dans le même esprit partout en France, je me souviens d’en avoir croisé notamment à Toulouse dans les rues piétonnes près de la place du Capitole et un peu partout en fait.  Il y a aussi des boutiques en ligne comme Perles & Co.

2 créoles
2 attaches dormeuses
Perles métallisées (ou pampilles si vous voulez)
2 petites pastilles métalliques
Pompons (le nombre varie selon que vous voulez une boucle d’oreilles légère ou bien garnie)
Petites perles rondes à refermer
Pince plate (la mienne vient d’un magasin de bricolage, vous en trouverez également dans les magasins de loisirs créatifs comme Cultura)
Plateau
Vernis Isoclip (en pharmacie)

RÉALISATION

En pré-requis, une astuce essentielle dès que vous manipulez des perles : faites le toujours au-dessus d’un plateau avec des bords qui remontent. Les perles ont la fâcheuse tendance à toujours vouloir se carapater, c’est dans leur nature. Pour vous éviter de les perdre et ne pas avoir le compte nécessaire à la réalisation de votre bijou, travaillez toujours au-dessus d’un plateau sur lequel vous aurez préalablement posé tout ce dont vous avez besoin.

boucles d'oreilles

On commence par sertir les grands pompons avec une perle métallique ouverte qui se glisse à la base de la boucle et se ferme à l’aide de la pince plate.

boucles d'oreilles

Cette astuce conseillée par la vendeuse de La Droguerie permet à la fois de resserrer la boucle des grands pompons et “d’habiller” le pompon.

boucles d'oreilles

Il suffit d’une légère pression, il ne s’agit pas de perles à écraser mais juste de resserrer et fermer la perle.

boucles d'oreilles

boucles d'oreilles

Ensuite, ouvrir la créole pour dégager la tige et y glisser alternativement perles métalliques rondes et pompons.

boucles d'oreilles

Vous pouvez choisir des pampilles métalliques de différentes formes à glisser entre les pompons si vous préférez pour donner un style plus Gas et Réminiscence selon vos goûts et styles.

Une fois tous les pompons et perles glissés sur l’anneau, refermer la créole et tordre l’extrémité en lui faisant faire un crochet à l’aide de la pince plate. A cette étape on peut glisser une pastille métallique plate pour cacher le système de fermeture de la créole.

boucles d'oreilles

L’attache dormeuse est dotée d’un anneau légèrement pré-ouvert dont il faut un petit peu agrandir l’ouverture à l’aide de la pince plate, pour fixer la dormeuse  à la petite boucle qui se trouve au sommet de la créole et refermer l’anneau pour assembler l’ensemble.

boucles d'oreilles

C’est presque fini ! Pour les oreilles sensibles on recouvre l’attache dormeuse (en mode ouvert) du vernis anti-allergie. On attend 5 minutes que cela sèche avant de faire la belle !

boucles d'oreilles

Merci Sanjee d’avoir joué les mannequins oreilles (il n’y a pas que “mannequin main” dans la vie, maintenant tu es aussi un très joli “mannequin oreilles”) ! 

Bonnet

A Pâques, mets-ton bonnet … sur ton oeuf ! {DIY – Tricot}

“Pâques au balcon, Noël aux tisons” disait ma grand-mère ! Mais ma bonn’dam’ y’a plus de saison ! Hier en short sur mon vélo j’avais trop chaud pendant ma grande balade au vert et aujourd’hui je grelotte dans ma robe sans collant (j’ai voulu faire la brave, j’ai compris, demain je remets un pantalon, des chaussettes et des boots, la totale !).

Et pourtant me direz-vous, en Avril…ne te découvre pas d’un fil (promis je ne suis pas en train d’écrire un recueil des proverbes météorologiques éculés) ! Avouez quand même que la parka par 21°C ça tient quand même un poil chaud ! Mais comme on n’est qu’au Printemps (et que je me souviens très bien que l’année dernière le mois de Juin a eu une météo pourrie de chez pourrie), je reste prudente et je garde une petite laine à portée de main. Genre un bonnet.
Si un bonnet en Avril, ça se porte facilement. Enfin surtout sur un oeuf à la coque !

Bonnet

Je vous racontais récemment que ma grand-mère (toujours la même) cachait dans son jardin pour Pâques, outre des chocolats, aussi des petits cadeaux. Alors forcément, moi aussi, pour Pâques j’offre des cadeaux qui resteront (et non pas sur vos hanches, hehe !) comme je les affectionne, c’est-à-dire faits-maison !

Bonnet

Cela faisait un moment que ce projet me trottait dans la tête et cette année pour Pâques, j’offrirai chocolat et bonnet pour oeuf !!

Bonnet

A quoi ça sert ? Ben, à garder votre oeuf à la coque au chaud pardi et à faire de l’effet pour un petit déj au lit pour votre amoureux/euse ou un brunch entre amis !!

He, vous commencez à être intéressé(e) ?

Bonnet

Promis, confection du pompom comprise, chaque bonnet prend maxi 30 minutes montre en main pour être réalisé. En plus les points sont ultra simples (rangs complets de points endroit et envers) et c’est une réalisation à la portée de tous, même si vous débutez en tricot.

C’est un vrai jeu d’enfant, promis ! Si je mens, je m’engage à porter un bonnet de laine jusqu’à la fin du mois d’Avril !!…

MATÉRIEL
Aiguilles #4
Laines #4 : j’utilise soit des fins de pelotes, soit des pelotes achetées à prix riquiqui chez les Soeurs Grene
Ciseaux
Aiguille à laine
Appareil à pompom
Mètre ruban

RÉALISATION

Points employés
Jersey endroit : alterner un rang endroit et un rang envers
Point mousse : tricoter tout le rang à l’endroit

Monter 24 mailles puis commencer par un rang endroit.

Alterner ensuite rang envers et rang endroit sur environ 3,5 centimètres de hauteur.

Réduction :
Sur les 2 derniers rangs, tricoter 2 mailles ensemble afin de rétrécir le haut du bonnet. A l’avant-dernier rang, ainsi vous obtiendrez 12 mailles puis au dernier 6.

Couper le fil de laine à environ 10 cm. Remplacer l’aiguille à tricoter par l’aiguille à laine et la glisser dans les 6 mailles. Tirer pour serrer et enfin fermer en cousant sur la hauteur (à l’intérieur du bonnet).

A ce stade vous avez un petit bonnet avec un petit trou sur le dessus.

J’ai réalisé le pompon avec un petit appareil à pompon acheté sur le stand Woolkiss au salon Créations & Savoir-faire et je me suis laissée guider par la vidéo en ligne très bien faite par Woolkiss (quand j’ai commencé à tricoter ces vidéos m’ont été d’un grand secours comme je vous le racontais ici).

Pour finir placer le pompon sur le dessus du bonnet, passer les fils à l’intérieur du trou et les coudre avec l’aiguille à laine à l’intérieur du bonnet.

Et voilà c’est aussi simple que ça, de faire porter le bonnet … à son oeuf à la coque !

Bonnet

magazine créatif idées à faire

DIY la solution anti-déprime du mois de Janvier {Magazine créatif Idées à Faire – jeu-concours}

Il n’y a pas grand chose que j’aime dans le mois de Janvier…. Chaque année je me dis que c’est LE mois inutile et déprimant parmi tous les autres. Bref le mois qui ne sert à rien, où il ne se passe rien et qu’on est contraints de traverser comme un long tunnel noir et glacé. Pas étonnant que le jour le plus déprimant de l’année (le blue Monday) tombe en Janvier !!

Je milite pour la suppression du mois de Janvier du calendrier et pour l’instant, ma pétition ne porte pas trop ses fruits (je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi car j’ai pensé  tout : on le remplacerait par un mois supplémentaire au Printemps ou en Eté bien entendu !).

J’ai donc décidé d’attaquer le problème par un autre bout. Et si je déclarais le mois de Janvier comme LE mois pour s’éclater à fond les ballons sur des activités DIY (oui parfaitement le DIY est une activité où l’on s’éclate à fond les ballons, si, si !) ?!
Puisque l’on reste au chaud à la maison façon hygge et slow life, on dispose de plein de temps pour se lancer dans des nouveaux projets créatifs, découvrir des nouvelles activités, s’exercer et surtout se relaxer !

Et comme l’une des seules “lueurs” de Janvier est pour moi éclairée par les bougies d’anniversaire de mon blog, je vous propose – dans ma tradition de vous offrir des cadeaux pour l’anniversaire du blog – un jeu-concours pour gagner 3 exemplaire d’un nouveau magazine créatif : Idées à Faire !

magazine créatif idées à faire

Le 7ème numéro de ce bimensuel sorti en Janvier présente l’avantage de nombreux tutos en photos que ce soit pour les fondues de Mode à réaliser soi-même (couture, bijoux, tricot), les artistes de la déco (table, coussin) les branchées green (idées récup’) et les fées des fourneaux (techniques et astuces).

Dans cette dernière rubrique, vous découvrirez notamment 3 idées pour réaliser un chocolat chaud gourmand de saison (excellent pour notre plan anti-déprime de Janvier) ; il se trouve que parmi les 3, il y a l’une de mes créations, hehe, que vous connaissez certainement si parmi ces pages, vous recherchez des idées de cadeaux gourmands homemade. Notez simplement que le magazine comporte une coquille : il m’a rebaptisée Brigitte alors que mes parents ont choisi Bénédicte, avouez que c’est ballot… ! Fort heureusement l’adresse du blog est exacte et c’est le plus important !

Si vous faites partie des mordues de DIY qui pensent que se lancer dans un nouveau projet créatif  serait une merveilleuse alternative pour rendre le mois de Janvier moins déprimant, je vous propose de gagner 3 exemplaires de ce magazine.

N’oublions pas que pour l’anniversaire du blog chaque mois de Janvier, je glisse des jeux-concours et des cadeaux par ici, celui-ci est donc le premier pour célébrer ma 6ème bougie de blogueuse !

Pour jouer,

1°) vous habitez en France métropolitaine ou Corse ;

2°) vous êtes abonné à la newsletter du blog (abonnement confirmé en cliquant sur le lien que vous recevrez par mail)  pour être sûr de ne rater aucune de mes recettes ni bons plans et si vous voulez, vous suivez et likez la page Facebook de Idées à Faire !

3°)  vous m’indiquez en commentaire ci-dessous sous quel nom ou pseudo vous êtes abonné à la newsletter pour que je vous retrouve et puisse valider votre participation ;

4°) dans votre commentaire, vous m’indiquez quel projet créatif DIY vous avez en cours ou dans lequel vous avez envie de vous lancer ;

5°) pour augmenter vos chances d’être tiré au sort, vous pouvez relayer le concours sur les réseaux sociaux, en revenant ici déposer dans un commentaire distinct  chacun de vos relais (avec le lien de votre relais pour que je puisse le valider). Selon le principe, chaque relais supplémentaire validé = une chance supplémentaire d’être tiré au sort !

Le concours commence maintenant et se termine Lundi 23 Janvier à 20h00. Bonne chance à toutes !

Et comme un cadeau n’arrive jamais seul, j’ai le plaisir de vous faire bénéficier d’une réduction de -10% sur votre abonnement au magazine créatif Idées à Faire avec le code faismoicroquer (en minuscules).

Les 3 gagnantes sont :
– Célou
– Marina MOREAU
– Tuffigo Morgane

Communiquez-moi vos coordonnées par mail à faismoicroquer@gmail.com pour recevoir votre magazine créatif !

2017

Have a funny and fullness 2017 ! {healthy & slow life}

Ça y est 2017 a commencé et nous voici au pied de 12 mois tout-frais-tout-neuf, pour vivre un paquet de nouvelles aventures, rencontres, rires, matins et nuits.

Chaque mois de Janvier est un peu comme une terre vierge à explorer, où tout est à inventer et construire comme les pionniers arrivant dans le Far West, ou presque… Presque car d’une part, nul besoin de tuer des Indiens natifs pour bien démarrer cette nouvelle année, et surtout nous sommes tous riches de ce que nous sommes et de ce que nous avons déjà vécu, en 2016 et avant.

A chaque changement d’année, j’aime me repasser l’année écoulée, remercier pour les bons moments, se les graver dans la mémoire pour toujours et tirer des leçons des moments moins faciles, histoire de progresser (et éviter de tourner en rond à répéter les mêmes schémas, si vous voyez ce que je veux dire ! ). Cet exercice je le fais dans ma vie perso, pour ma vie pro et bien entendu pour le blog !

En 2016, on avait commencé l’année ici, avec une orgie de crêpes vegan à la chantilly et à la framboise à la chandeleur (j’ai déjà une nouvelle idée pour fêter la chandeleur cette année et rien que d’y penser j’ai déjà envie d’aller faire sauter des crêpes !).

Garniture crêpe chantilly vegan

Heureusement après on a fait une bonne cure de soupes

 

Soupe carotte panais potiron patate douce

Et on a aussi siroté le jus détox des Tontons flingueurs

Jus carotte betterave pomme

Pour fêter l’arrivée du printemps, on s’est roulé dans l’herbe, euh non (trop frisquet et humide encore), on a plutôt tartiné des bonnes tranches de fraîcheur

 

Pain radis asperges betterave

Et quand on a voulu prendre des forces façon sportifs, on s’est régalés avec un cake aux fruits sans aucun sucre ajouté qui fut incontestablement LE cake de l’année car je l’ai réalisé plusieurs fois et chaque nouvelle dégustation, il a rallié de nouveaux fans !

 

Cake aux fruits secs sans sucre ajouté

Les plus sportifs ont bien mérité de buller en sirotant un lassi aux myrtilles (sans lactose) et les autres aussi !

LASSI VEGAN FRUITS ROUGES

On n’a pas été en reste côté gourmandise puisque j’ai continué et progressé dans mes essais d’alternatives saines des pâtisseries pour se régaler sans se plomber la digestion ni la santé. Avec un fraisier revisité au moment de la fête des mères.

Fraisier

 

Et pour un goûter ultra méga top gourmand ET sain, j’ai pensé à ce milkskahe vegan façon tarte aux fraises revisité !

milkshake vegan fraise

Et toujours avec des fraises (ça s’est vu que c’était mon fruit préféré ou pas?) pour un naked cake sans gluten à glisser sous des bougies d’anniversaire !

En 2016 on n’a pas oublié de célébrer toutes les occasions que ce soit des petites ou des grandes victoires, toutes les bonnes nouvelles et bien entendu ceux qu’on aime !

Naked cake d'anniversaire sain à la fraise

Quand il a fait trop chaud, on a siroté de la melonade à l’ombre :

melonade

Pour se remettre de notre en voyage en Crète

 

matala crete

A la rentrée, on s’est pris pour un écureuil qui aime le chocolat et les pistaches (et pourquoi pas ?)

 

mousse chocolat vegan

Et comme chaque hiver, pour les fêtes, on a préparé des cadeaux gourmands qui ont emporté un vif succès ponctué de “mmmm c’est un délice” !

rocky cranberries bar

Et bien sûr, on a fini l’année comme on l’avait traversé, en se régalant sainement !

salade quinoa pistache tofu

Pour l’année qui s’annonce – je devrais dire cette nouvelle terre vierge –  j’ai beaucoup d’envies. Je ne sais pas encore exactement quelle forme cela va prendre précisément mais comme pour avancer il faut se fixer un objectif, avoir une vision, je vais très clairement établir un plan d’action avec ce que je vais mettre en oeuvre pour y arriver.

Bien entendu je vais continuer dans la voie que j’ai commencé ces 3 dernières années, il y aura toujours des sujets lifestyle green, healthy et aussi slow life.

L’almanach qui m’accompagne cette année (j’adore les almanachs depuis que mes parents m’ont offert mon 1er à l’âge de 9 ans) est celui de Slow Life.

Vous entendrez parler dans les médias de la tendance Hygge, dans la même mouvance de la tendance Slow Life qui est un art de vivre qui prône un retour à la nature, à renouer avec la Terre, à vivre l’instant “en pleine conscience”, à manger sain et à partager avec vos proches tout en prenant soin de vous.

Avant d’emmener ceux d’entre vous que ces sujets touchent ou qui aiment mon univers et le ton de ce blog dans mon année 2017, je voulais vous souhaiter cette année :

– de prendre conscience de ce qui compte pour vous le plus et d’en prendre soin ;

– de regarder avec calme et clarté ce qui ne vous convient pas et d’agir à votre échelle et niveau pour faire bouger les lignes ;

– de prendre le temps de vivre, d’aimer, rire, découvrir, voyager et goûter avec curiosité et bienveillance ;

– d’être aligné entre ce que vous pensez, ce que vous dites et ce que vous faites.

Je vous souhaite simplement d’être en harmonie avec vous-même et au maximum avec votre environnement, d’être heureux et amoureux, de prendre du plaisir, de vous amuser, de laisser la porte ouverte à la nouveauté et d’avancer sur votre propre chemin !

Que d’aventures à vivre et à écrire en 2017 !! I can’t wait, comme disent les anglo-saxons et les bilingues (être fluent en anglais faisait partie de ma liste depuis longtemps et justement je démarre l’année dans un environnement ultra anglophone donc voici déjà un des points de ma liste de progrès…in progress !!).

ÉÀ&È