Category Archives: cheesecake

No cheesecake cru chocolat orange

No cheesecake cru chocolat orange {Vegan – Raw food}

La vague du cru déferle en France et elle ne vous aura pas échappé ! Késako ?

L’eusses-tu cru, manger cru est excellent pour la santé ! La cuisson au dessus de 40°C détruisant les vitamines, les enzymes et les sels minéraux, on privilégie une consommation crue pour gagner en énergie et en vitalité ! La digestion s’en trouve facilitée, on raye la fatigue et les coups de pompe post-repas tout en étant plus vite rassasié.
Les australiens et les californiens déjà convertis par les vertus de cette tendance culinaire ont piqué ma curiosité : il me fallait tester la raw food attitude !

Consommer des fruits et des légumes crus, vous me direz, ça je le fais déjà. Mais dans les desserts ça pourrait donner quoi ? Comment ça chassez le naturel et la gourmandise revient au galop ?!

Prenez par exemple le cacao cru, puissant anti-oxydant dont les polyphénols et flavonoïdes ont été préservées. Contrairement aux autres cacaos, sa composition n’a pas été enrichie de gras et de sucres supplémentaires. Que de bonnes raisons (qui a dit alibi ?) pour tester un gâteau cru au chocolat pour Pâques !

Si je vous dis que mon gâteau est sans sucre ajouté et 100% vegan ?!
Mais il y a quoi dedans ? Et quel goût ça a ? Vous êtes inquiets, curieux, intrigués, méfiants ? Regardez et après vous aurez peut-être envie de le croquer !

No cheesecake cru chocolat orange

Raw chocolate orange no cheesecake

 

Il peut aussi être appelé no cheesecake d’une part par ses 2 couches, une base croustillante et une couche crémeuse et ferme à la fois pour le côté “cheesecake” et aussi “no cheesecake” parce qu’il n’y a pas une once de fromage ou produit laitier. Mais il y a quoi dedans, nom d’un petit bonhomme ?

INGREDIENTS

Pour la base
12 dattes, pour le sucre naturel, riches en potassium et fibres.
1 tablespoon de poudre de cacao cru Keimling
1 cup de noix de cajou non salées Keimling : riches en potassium, magnésium, zinc, phosphore et fer.
La moitié des zestes d’une orange bio
1 tablespoon d’éclats de fèves de cacao cru

Pour la couche crémeuse
20 dattes
1/2 cup de sirop d’agave
1/2 cup de crème de coco Bjorg
Eau de Vichy Célestins
3 tablespoons d’huile de coco bio
3 tablespoons de poudre de cacao cru Keimling
La moitié des zestes d’une orange bio

Pour la décoration
Eclats de pistaches non salées
Zestes d’oranges

 

USTENSILES

Plat carré (type moule à brownie ou plat à gratin type Pyrex si possible avec un couvercle hermétique)
Papier sulfurisé
Spatule plate
Robot coupe (Magimix pour moi)
2 petits saladiers ou grands bols
Zesteur

 

PREPARATION

Etape 1
Faire tremper 4h à l’avance, toutes les dattes et les noix de cajou dans des bols ou saladiers différents recouvertes d’eau de Vichy Célestins. Les fruits secs garderont leurs sels minéraux, les dattes seront pulpeuses et tendres (j’ai fait le test eau plate filtrée versus Vichy Célestins et la différence se voit à l’oeil nu !) et en plus le temps de trempage sera réduit par rapport à un trempage dans de l’eau plate (dans ce cas faire tremper une nuit). Je vous reparlerai des nombreux effets santé et atouts culinaires de l’eau de Vichy dans un prochain article.

Etape 2
Dénoyauter les dattes. Prélever 12 dattes pour la base, réserver les 20 restantes pour la couche crémeuse.

Etape 3
Mixer au robot coupe, tous les ingrédients de la base jusqu’à obtenir une consistance pâteuse.
Découper le papier sulfurisé au format du moule. Tapisser le moule de papier avant d’étaler la base croustillante. Presser puis lisser la surface à la spatule avant d’entreposer au réfrigérateur le temps de préparer la couche crémeuse.

Etape 4
Mixer au robot coupe, tous les ingrédients de la couche crémeuse jusqu’à obtenir une pâte la plus homogène possible (5 à 10 minutes).

Etape 5
Recouvrir la base croustillante par la crème chocolatée, la lisser à la spatule avant de laisser reposer au réfrigérateur minimum 12 heures (plus le gâteau aura reposé plus sa texture sera ferme et ses arômes développés).

Ce gâteau ne contenant ni beurre, ni crème, ni oeuf, il se conserve parfaitement bien une semaine au réfrigérateur à condition de le couvrir. Je l’ai réalisé dans un plat à gratin Pyrex muni de son couvercle hermétique.

Si vous avez envie d’en savoir plus et de faire le plein de produits crus, je vous recommande le site de Keimling, fournisseur officiel de la majeure partie des ingrédients de cette recette !

Raw chocolate orange no cheesecake

Pour Pâques cette année gourmandise et santé feront bon ménage ! Elle est pas belle – et gourmande – la vie ?!

Raw chocolate orange no cheesecake

Cheesecake aux fraises

Cheesecake aux fraises {Pour la Fête des mères}

 
Les fraises font partie de notre tradition familiale. Enfant, dès le Printemps, elles enchantaient nos desserts du dimanche et des jours de fête : ma mère nous les préparait en charlotte ou simplement avec de la crème ; ce fruit est donc très naturellement devenu l’un de mes fruits préférés depuis mon plus jeune âge. 
 
Il était pour moi évident de l’inviter pour cette fête des mères, pour retrouver notre part d’enfance et célébrer toutes les mamans ! 
 
Pour la mienne – et la vôtre aussi – j’ai sorti le grand jeu d’un cheesecake à la ricotta et aux fraises pour lui dire simplement que je l’aime !
 









 
INGREDIENTS
 
Pour la croûte
1 paquet de spéculoos
75 gr de beurre fondu
 
Pour la purée de fraises
400 gr de fraises
65 gr de sucre blond
Le jus d’1/2 citron bio
1 gousse de vanille
4 gr d’agar-agar
 
Pour l’appareil à cheesecake
250 gr de ricotta (Galbani pour moi)
400 gr de cream cheese (type Philadelphia)
100 gr de sucre blond
 
Pour la décoration
Fraises
 
 

 

 
USTENSILES
 
Un moule à fond amovible
Une balance de cuisine
Une casserole
Un mixer (Magimix pour moi)
Un couteau de cuisine pointu
Cup (mesure anglo-saxonne)
Robot pâtissier (ou bol + batteur électrique)
 

 

 
PREPARATION
 
Pour la croûte
 
Préchauffer le four à 175°C. 
 
Réduire les spéculoos en poudre dans le mixer. Ajouter le beurre fondu, mélanger et en tapisser le fond du moule. Enfourner 8 minutes (le fond ne doit pas brûler).
 
Réserver.
 
 
Pour la purée de fraises
 
Laver, sécher et couper les fraises. Fendre la gousse de vanille et en gratter la pulpe. 
 
Verser dans la casserole les fraises, le sucre, le jus de citron, la gousse et la pulpe de vanille. Laisser mijoter à feu doux, jusqu’à ce que les fraises réduisent. Ajouter l’aga-agar et fouetter le mélange jusqu’à porter un 1er bouillon. Une fois les fraises totalement réduites, retirer du feu et laisser refroidir.
Prélever  l’équivalent d’une cup (mesure anglo-saxonne) de purée de fraises et réserver.
 
 
Pour l’appareil à cheesecake
 
 
Battre la ricotta à grande vitesse pour l’assouplir.  La réserver au réfrigérateur.
 
Dans le bol du robot, verser le cream cheese et le sucre et les battre à grande vitesse jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.
 
Réduire la vitesse du robot et y ajouter la purée de fraises jusqu’à obtenir un mélange homogène.
 
Ajouter la ricotta réservée au mélange cream-cheese + taises.
 
Verser le mélange sur la croûte et réfrigérer 2h minimum.
 
Une fois que le cheesecake a pris, réchauffer la purée de fraises réservée et la verser sur le dessus du cheesecake. Replacer au réfrigérateur une nuit.
 
Réchauffer un couteau de cuisine pointu sous l’eau chaude et le passer sur le tour du cheesecake pour le démouler délicatement du bord.
 
Décorer de fraises au moment de servir.



 

 

Le cheesecake de Rose Bakery {Quand une anglaise fait un cheesecake à l’italienne}

Lorsqu’en 2007 mon amie Isa me fait découvrir le restaurant de Rose Bakery,  rue des Martyres (46, rue des Martyrs, Paris – 9ème arrdt) et qu’elle me voit les yeux écarquillés devant la carte des plats bio sucrés (cakes, muffins, des vrais jus de fruits pressés) et salés (salades, risotto, soupes), elle a trouvé l’idée de cadeau de mon prochain anniversaire  : LE livre de recettes de Rose Bakery ! 

Il est rapidement devenu pour moi un essentiel dont les recettes me régalent toujours autant et dans lequel je me replonge régulièrement pour le plaisir de mes papilles et aujourd’hui je l’espère aussi des vôtres !

Parmi ses 100 recettes, le cheesecake de Rose n’est pas tant au Philadelphia mais surtout à la Ricotta. C’est un peu comme si nos cousins italiens avaient eux-aussi eu envie de LEUR recette de cheesecake et que Rose les avaient exaucés ! Elle est sympa cette Rose quand même !




Cela donne une version onctueuse et surtout pas lourde du tout, plus fondante que celle dense de son cousin le cheesecake américain. 





Ingrédients

800 gr de Ricotta
200 gr de fromage Frais (de type Carré Frais)
130 gr de sucre en poudre
Le jus et le zeste de 2 citrons bio
1 CC d’extrait naturel de vanille
5 oeufs + 1 jaune d’oeuf
20 cl de crème fraîche liquide
1 CS de farine

200 gr de biscuits sablés (100 gr de type Thé + 100 gr de Spéculos)
80 gr de beurre fondu




Ustensiles

Robot pâtissier ou fouet électrique
Mixer
Moule à charnière à fond amovible 
Maryse
Papier sulfurisé





Préparation

Chemiser le moule de papier sulfurisé, sur le fond et les bords. Préchauffer le four à 175°C.

Mixer les biscuits et faire fondre le beurre. Mélanger les 2 et tapisser le fond du mule en tassant bien. Laisser reposer au réfrigérateur pendant la préparation de l’appareil.

Dans la cuve du robot pâtissier, verser la ricotta, le fromage frais, les oeufs, le sucre, le jus et le zeste de citrons, la crème fraîche et la farine. Battre le tout doucement pour obtenir un mélange homogène, lisse et sans grumeau.

Verser délicatement la préparation sur la base sablée et enfourner 45 minutes.
Surveiller la cuisson, le cheesecake doit rester blond et ne doit pas dorer.

Laisser refroidir avant de démouler.





D’autres recettes terribles à l’intérieur ! 
A ajouter dans votre liste au Père-Noël !



Aujourd’hui Rose Bakery, a une 2ème adresse parisienne (en plus des adresses londoniennes) : 30, rue Debelleyme, dans le 3ème. A visiter et tester si cette recette vous fait fondre !



Strawberry Cheesecake Ice Cream {Le Cheesecake prend ses quartiers d’été}

Comme vous le savez maintenant j’adooore les cheesecakes….presque autant que les glaces. Vous me voyez venir? C’est donc sans aucune surprise que je vous avoue que je comptais parmi mes glaces préférées un parfum unique proposé par une fameuse marque de glace premium, Häagen-dazs pour ne pas la citer. 

Mais comme je ne la trouve plus en pot (et vous pouvez me croire j’ai bien cherché!), si je veux la manger chez moi devant un épisode de ma série préférée (je vous recommande d’ailleurs la saison 2 de Sherlock Holmes qui vient de démarrer sur France 2 pour accompagner votre glace préférée!), il me fallait y remédier. A moi donc de créer ma version de la Strawberry Cheesecake Ice Cream home made!












Ingrédients
300 gr de fromage frais (Philadelphia, Saint Moret)
20 cl de crème liquide
50 gr de sucre
le zeste d’un citron bio
Coulis de fraise maison ou Soupe de fraise Andros
Miettes de biscuits Thé de Lu
2 CS de sucre vanillé




Ustensiles
Sorbetière
Fouet ou batteur électrique
Boîte hermétique 





Préparation

Battre ensemble le fromage frais, le sucre et la crème liquide.

Ajouter le sucre vanillé et le zeste du citron.

Verser dans la sorbetière et turbiner 20 minutes.

Une fois la glace prise, ajouter les miettes de biscuits.

Option : vous pouvez verser le coulis avant de mettre la glace au congélateur dans son pot de congélation ou juste au moment de servir






Et je ne suis pas la seule à avoir des envies de cheesecake dans une glace :vous pourrez aussi trouver par ici les versions de mes copines gourmandes Boopcook et Mélanie d’Une irrésistible envie!

The Original Junior’s Cheesecake {LA recette}


Maintenant que je vous ai bien alléchés avec le fameux Junior’s Cheesecake from NYC, vous avez peut-être envie de le goûter vous aussi?! 

Et si vous n’avez pas prévu de faire un détour par Brooklyn bientôt, ne soyez pas déçus, j’ai LA solution en attendant votre prochain voyage! 

Si tu ne vas pas au Junior’s cheesecake, le Junior’s cheesecake vient à toi! La magiiie du blog!



La recette traditionnelle a pour base une couche de génoise ultra fine (5mm pour ceux que j’ai goûtés à NYC) mais je n’ai pas réussi à obtenir moins que 7mm. 

Je l’ai adaptée avec la version Strawberry car des 2 goûtés sur place se fut mon préféré.





Ingrédients

La génoise
40 gr de farine + 1 CC de levure
3 oeufs
45 gr de sucre
1 CC d’extrait de vanille
3 CS de beurre fondu
1/4 CC de crème de tartre
1 pincée de sel
Le zeste d’un citron non traité

La crème
900 gr de Philadelphia
3 oeufs
20 cl de crème fraîche entière
350 gr de sucre
2 CC d’extrait de vanille
30 gr de Maïzena

En option : fraises et sucre à confiture


Ustensiles
Moule à charnière
Batteur électrique ou robot pâtissier
Papier aluminium
Papier sulfurisé
Plat allant au four plus grand que le moule à charnière ou plaque creuse “lèche-frite” du four
Pinceau de cuisine
Maryse
Balance de cuisine




Préparation


Préchauffer le four à 175°C en mode cuisson simple (pas en chaleur tournante).

Beurrer et fariner un moule à charnière et tapisser le fond de papier sulfurisé.

Pour la génoise, séparer les blancs des jaunes. Battre les jaunes d’oeufs pendant 3 minutes puis ajouter la moitié du sucre et battre encore pendant 5 minutes. Verser l’extrait de vanille et le citron.

Retirer le bol de son socle et ajouter farine, levure et sel en remuant doucement avec une spatule. Ajouter le beurre fondu.

Monter les blancs en neige avec la crème de tartre. Ajouter le sucre restant puis délicatement les blancs en neige sans trop mélanger.

Verser une fine couche du sponge cake (1 cm) au fond du moule et enfourner pour 10 minutes avant de laisser refroidir.


La crème

Dans le bol du robot pâtissier, verser 225 gr de Philadelphia, 75 gr de sucre et la Maïzena et battre à vitesse lente pendant 3 minutes. Ajouter progressivement le reste du Philadelphia en détachant régulièrement au centre la crème qui reste accrochée sur les parois du bol et la remettre au centre du bol.

Augmenter la vitesse du batteur, ajouter le reste du sucre et la vanille. Puis les oeufs un à un en battant bien entre chaque oeuf jusqu’à obtenir une crème bien homogène. Attention à ne pas battre trop longtemps à cette étape.

Entourer le fond et les parois extérieures du moule à charnière de papier aluminium. Verser la crème sur la fine couche de sponge cake.

Préparer un plat allant au four plus grand que le moule à charnière (ou utiliser la plaque  creuse dite “lèche-frites” du four, y déposer délicatement le moule et verser 2 cm d’eau dans le plat/la plaque creuse pour la cuisson au bain-marie pendant 1h à 1h15 en fonction du four.


Les astuces utiles

– Recouvrir la cheesecake de papier aluminium pour qu’il reste bien blanc.

– Ne surtout pas ouvrir le four -sous aucun prétexte- pendant les 30 premières minutes de cuisson.

– Laisser refroidir le cheesecake 2h sans le manipuler (sinon risque de crevasse). 



Puis couper les fraises en fines tranches, en recouvrir le dessus du cheesecake et au pinceau déposer une fine couche de sucre spécial confiture mélangé à un peu d’eau pour glacer les fraises. 

Ensuite laisser refroidir le cheesecake pendant minimum 4h au réfrigérateur. Il sera toujours meilleur le lendemain (une des règles absolues du cheesecake)



Un des meilleurs cheesecakes que j’ai dégustés que je vous laisse goûter en attendant de découvrir la suite de mon voyage à New-York!