Tag Archives: vanille

Naked cake figues tonka

Naked Cake à la Figue, Vanille et fève Tonka ★ Dessert de fête chicissime

Les anniversaires et les fêtes de fin d’année ont en commun de m’offrir l’occasion de réaliser des gâteaux à effet Wahou ! Pendant l’année, je guette (que dis-je, je traque !) les anniversaires de mes proches ! Et quand arrive la fin d’année et son cortège de repas festifs, j’entame carrément une danse de la joie (oui, oui, sinon tout va bien dans ma tête docteur !).

Cela faisait un moment que je rêvais de réaliser un Naked Cake (ok, chacun ses fantasmes !). Si vous ne savez pas de quoi je parle, il s’agit de Layer Cakes qui sont quasi nus car ils ne sont recouverts que d’une seule fine couche de crème (leur lingerie si on veut faire une analogie) quand leur cousine le Layer Cake porte elle, une élégante robe (parfois même avec des frous-frous et des paillettes).

Naked cake figues tonka

Le Naked Cake n’en est pas moins très élégant et chic ! Il ne déparera pas de votre table des Fêtes !

Naked Cake figue vanille tonka

Le Naked Cake est au porte-jarretelle, ce que le Layer Cake est à la tenue de soirée !! Il produit son petit effet aussi, mais pas au même moment  !

Naked cake figues tonka

 

INGREDIENTS

Pour les gâteaux
300 gr de farine
100 gr de sucre
120 gr de sucre roux
10 gr de levure
5 blancs d’oeufs + 1 oeuf entier bio
1 CS d’extrait naturel de vanille (fait maison pour moi)
150 gr de beurre bio à température ambiante
20 cl de lait bio (ou lait végétal)

Pour la crème au beurre à la meringue suisse
Fève Tonka
5 blancs d’oeuf bio
110 gr de sucre
300 gr de beurre bio doux à température ambiante
1 CS d’extrait naturel de vanille (fait maison pour moi)

Confitures de figues (bio pour moi)
Figues fraîches
Raisin
Mûres

Caramel soit fait-maison soit Régilait

USTENSILES
Robot Pâtissier (avec fouet et feuille)
Casserole
Cul de poule
Batteur à main électrique
Thermomètre de cuisine
Balance de cuisine
3 moules à charnière amovible de 15 cm de diamètre
Maryse
Plateau tournant (le mien vient de chez Ikea)
Petite spatule

PRÉPARATION

Pour les gâteaux

Préchauffer le four à 175°C.

Dans le bol du robot pâtissier, mélanger les sucres, la farine et la levure à vitesse moyenne. Ajouter le beurre en plusieurs morceaux pour qu’il s’incorpore bien.

Puis verser le lait et la vanille.

Graisser les bords des 3 moules à gâteaux. Peser la préparation, diviser son poids en 3 et répartir équitablement entre les 3 moules, pour obtenir 3 couches de taille équivalente.

Enfourner pour 20 minutes.

Attendre que les gâteaux aient refroidi avant de les démouler. S’ils ont gonflé, couper la partie bombée pour obtenir 3 gâteaux de surface plane. Les réserver

Pour la crème au beurre à la meringue suisse, je vous invite à suivre les étapes détaillées ici, en l’aromatisant de vanille et de fève Tonka râpée.

Pour le montage

Placer le 1er gâteau sur le plateau tournant. Avec la petite spatule étaler une couche de confiture à la figue puis une couche de crème au beurre.

Répéter l’opération avec les 2 autres gâteaux.

Recouvrir le dessus et les bords d’une fine couche de crème au beurre avec la spatule en faisant tourner le plateau pour vous aider. On doit voir le gâteau à travers la couche de crème.

Napper le dessus de caramel jusqu’à ce qu’il déborde légèrement sur les côtés.

Placer au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Décorer de figues fraîches et fruits selon la saison et vos envies.

Naked cake figues tonka
Mon prochain challenge sera de réaliser un Layer cake ou Naked cake plus green et sain, parce que gourmandise rime aussi avec healthy et que j’aime les défis !

Extrait de vanille home made

Extrait de vanille home made ★ Cadeau gourmand de Noël

Cela fait longtemps que je veux partager avec vous le cadeau gourmand de l’extrait de vanille home made. Oui mais voilà, c’est un cadeau qui doit se préparer 2 à 3 mois à l’avance et je ne me sens pas de vous parler de Noël en Septembre (on vient juste de rentrer de la plage et parler d’un événement 3 mois à l’avance pour moi c’est anachronique voire ridicule : vous vous en fichez que je vous parle de fraise en Février ou de crème solaire en Avril et je suis bien d’accord !!).
En même temps, vous le présenter en Décembre c’est trop tard pour le préparer, j’en ai bien conscience… Et les Noëls passent où je me pose la même question, je tergiverse et je ne vous en parle pas et ça devient carrément frustrant.

Qu’à cela ne tienne, je le partage quand même avec vous, même si je me doute bien que vous noterez la recette pour …. l’année prochaine !

 

Extrait de vanille fait maison - cadeau gourmand

C’est un cadeau naturel et en plus économique, car il vous permet de recycler les gousses de vanille dont vous avez utilisé la pulpe dans une de vos recettes.

 

INGREDIENTS
Alcool pour fruits (ou tout autre alcool blanc à défaut)
Gousses de vanille

USTENSILES
Petite bouteille

PREPARATION

Verser l’alcool de fruit dans la bouteille. Y glisser plusieurs gousses de vanille fendues en 2. Fermer hermétiquement.

Entreposer à l’abris de la lumière pendant 2 (idéalement 3) mois. Secouer de temps en temps. Vous verrez petit à petit l’alcool se colorer jusqu’à obtenir une belle couleur ambrée.

Extrait de vanille fait maison

 

Glace au Mascarpone, Romarin et Abricots {les bienfaits de l’été toute l’année}

Avec cette maudite histoire de piratage, je n’avais pas encore pu vous faire goûter cette délicieuse glace au mascarpone aromatisée à la vanille et au romarin, truffée d’abricots frais confits, que le numéro de Saveurs m’a inspiré cet été !

Anyway it’s not a big deal car l’été a décidé de nous accompagner en septembre pour notre plus grand bonheur. Les vacances sont certes terminées, adieu la plage, le bruit des vagues, la caresse de l’eau sur votre peau, le farniente, le lâcher-prise et la vie sans contraintes (ma recette personnelle des vacances réussies est de réduire voire abolir les contraintes).

Vous avez dû renouer avec votre réveil-matin, votre job et vos obligations. Tout de suite moins de lâcher-prise et plus de contraintes… Vous avez donc bien mérité un dessert réconfortant qui vous rappellera vos vacances et combien vous étiez biennnnn là-bas !

Ma reco pour cette rentrée est de « dealer » au mieux avec vos contraintes et surtout de ne pas oublier de VOUS FAIRE DU BIEN de temps en temps, le plus souvent possible !

Avec cette recette, il se pourrait bien que les bienfaits de votre été durent plus longtemps que vous ne l’espériez ! C’est en tout cas, ce que je vous souhaite d’expérimenter lorsque vous plongerez votre little spoon dans cette glace !

Bonne rentrée à tous avec un maximum de plaisir !

 

Glace vanille, mascarpone et abricot

 

INGREDIENTS

500 gr d’abricots (type Bergeron) dénoyautés
250 gr de mascarpone
120 gr de sucre en poudre
100 gr de sucre à confiture allégé
25 cl de lait entier
3 oeufs entiers
2 jaunes d’oeufs
2 CS de jus de citron
2 gousses de vanille
1 branche de romarin

 

USTENSILES

3 casseroles (1 petite, 1 moyenne et 1 grande)
1 couteau d’office
1 batteur électrique
Sorbetière
Cul-de-poule
Chinois
Fouet à main

 

Ice cream mascarpone et abricot

 

PREPARATION

Laver et couper les abricots en lamelles. Les faire cuire à feu doux avec le sucre à confiture et le jus de citron pendant 15 minutes pour les confire dans la casserole moyenne.

Dans la petite casserole, faire chauffer le lait jusqu’à frémissement. Couper le feu et laisser infuser la branche de romarin pendant 20 minimum. Filtrer et réserver le lait infusé.

Dans un cul-de-poule, battre les jaunes d’oeufs et les oeufs entiers avec le sucre en poudre et la pulpe de vanille.

Porter de l’eau à frémissement dans la plus grande casserole. Placer le cul-de-poule au-dessus de l’eau frémissante et battre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et augmente de volume.

Hors-du-feu, délayer le mascarpone avec un fouet à main pour l’incorporer. Ajouter le lait infusé.

Mélanger le tout et le verser dans la sorbetière. Turbiner 45 minutes puis réserver au congélateur au moins 12h avant de servir.

Sortir la glace du congélateur, 15 minutes avant de déguster.

 

Glace mascarpone romarin et abricot

pana cotta vegan à la mangue et aux fraises

Pana Cotta Vegan Fraise, Mangue, Vanille {Green movement is coming}

 
Je l’avais évoqué sur Instagram, un vent Green va bientôt souffler sur le blog et ce pour quelques semaines et qui sait peut-être même pour plus longtemps ?
Je vous raconterai bientôt pourquoi mon alimentation actuelle se teinte de vert (et par voie de conséquence mes recettes du blog)  et est emportée dans un joli green movementSuspense ! 
 
Vous verrez, la gourmandise ne sera pas exclue pour autant, vous commencez à me connaître ! La preuve, on commence avec une pana cotta végétalienne – c’est à dire sans lactose  et sans gélatine – parfumée à la vanille et accompagnée de fruits juteux, que j’avais coutume de préparer depuis longtemps (avec de la crème liquide et de la gélatine, mais ça c’était avant !).


 
 
 
Ici le lait d’amande et le sucre roux en intensifient le goût tout en allégeant ce dessert qui d’habitude n’est pas spécialement light. Cette recette a en plus l’avantage de convenir aux allergiques au lactose !
 
 
 
INGREDIENTS
 
25 cl de soja cuisine (Bjorg pour moi)
20 cl de lait d’amandes (Bjorg pour moi)
2 gr d’agar-agar
40 gr de sucre roux complet
1 gousse de vanille
Fraises (Gariguettes à cette saison)
1 mangue
 
 
 
USTENSILES
 
Verre doseur
Casserole
Couteau d’office
Planche à découper
Verrines
Fouet ou spatule
 
 
 
PREPARATION
 
 
Faire chauffer dans une casserole, le lait d’amande, la « crème liquide » de soja, le sucre et l’agar-agar.
 
Fendre la gousse de vanille en deux, gratter la pulpe et l’ajouter dans la casserole (vous pouvez également y ajouter les gousses restantes).
 
Porter à ébullition en remuant constamment.
 
Retirer du feu après la première ébullition, retirer les gousses de vanille et verser dans les verrines.
 
Laisser refroidir puis réfrigérer 4h minimum avant de déguster.
 
Avant de servir, laver, essuyer et couper les fraises en dés. Eplucher et couper des morceaux de mangue. Répartir les fruits sur le dessus des pana cotta.

 
 
 
 

La Tarte Tropézienne {Pour laisser s’exprimer la B.B qui sommeille en toi!}

Il y a quelques jours, je vous emmenais à Saint Tropez. Il aurait été cruel de ma part (et ce n’est pas du tout mon genre, je suis juste une inocente tentatrice de gourmandise!) de vous allécher sans vous glisser dans la poche la recette de cette fameuse tarte qui a tant de fans du Nord au Sud! Surtout si cette année vous ne passez par la côte varoise!

Dans quelques lignes vous pourrez en préparer et en manger où que vous soyez cet été! 

Alors? Do you-do you-do you Saint Tropez avec moi?







Ingrédients
Pour la brioche
250 gr de farine
35 gr de sucre
2 oeufs
40 gr de levure de boulanger
5 cl de lait entier ou demi-écrémé
90 gr de beurre doux à température ambiante
7 gr de fleur de sel de Guérande pour moi
Grains de sucre à Chouquette Beghin-Say


Pour la crème 
400 gr de lait
200 gr de sucre
2 oeufs entiers
1 jaune d’oeuf
60 gr de poudre à flan (flan pâtissier à la vanille)
200 gr de beurre doux à température ambiante
2 CS d’arôme de fleur d’oranger
130 gr de crème fleurette



Ustensiles
Casserole
Balance de cuisine
Robot pâtissier (avec les accessoires fouet pour la crème et crochet pour la brioche)
Film étirable
Bol
Saladier
Torchon
Rouleau à pâtisserie (oui on s’en sert pour de vrai en pâtisserie!)
Pinceau de cuisine
Grand couteau de cuisine
Poche à douille et douille lisse (optionnel)






Préparation

JOUR 1

Etape 1 de la Brioche

Equiper le robot patissier du crochet. Dans le bol, verser farine, sel et sucre et les mélanger à vitesse 1 ou 2.

Dans un bol délayer la levure dans le lait et ajouter un oeuf battu. Verser le contenu de ce bol dans la cuve du robot.

Une fois que la pâte à bien absorbé le liquide, ajouter le 2nd oeuf battu. Augmenter la vitesse et continuer à pétrir jusqu’à ce que la pâte se décolle seule des parois de la cuve (compter 10 minutes pour cette 1ère étape).

A ce stade, réduire la vitesse et incorporer le beurre coupé en morceaux, un à un en attendant avant chaque ajout que le beurre soit complètement absorbé (cette étape est plus longue que la 1ère, compter cette fois 20 minutes).

Puis filmer la pâte au contact dans un saladier, la recouvrir d’un torchon et laisser reposer 2 heures à température ambiante (cette étape s’appelle la première pousse car la pâte va lever).

2h après, verser la pâte sur le plan de travail fariné et la travailler comme pour l’assouplir  avec de grands gestes larges pour chasser le gaz de fermentation.

Filmer la pâte et la laisser reposer toute une nuit au réfrigérateur.


Le lendemain, finir la brioche et préparer la crème.

JOUR 2

Etape 2 de la brioche

Préchauffer le four à 40°C.

Sortir la pâte du réfrigérateur et l’étaler au rouleau sur le plan de travail fariné pour former un cercle du diamètre souhaité sur une épaisseur de 0,5 cm (vous pouvez choisir pour une tarte de format familial : environ 22cm, individuel : environ 10 cm ou en mini bouchée de 3 cm comme dans la boutique de la place des Lices!)

Poser les disques de pâte sur une feuille de papier sulfurisé (ou de silipat) et enfourner à mi-hauteur pendant une heure pendant ce temps, commencer la 1ère étape de la crème :



Etape 1 de la crème
Faire chauffer le lait dans une casserole avec 100 gr de sucre et la fleur d’oranger.

Battre les oeufs avec les 100 gr de sucre restants puis ajouter la poudre à flan pâtissier. 

Verser les oeufs dans la casserole et laisser épaissir à feu doux sans cesser de remuer. 

Ajouter la moitié du beurre à la fin, filmer au contact et laisser refroidir à température ambiante.


Etape 3 de la brioche 

Sortir la brioche du four et monter la température jusqu’à 175°C.

Badigeonner de jaune d’oeuf battu le dessus de la (ou des) brioche(s) à l’aide du pinceau, y compris sur les bords. Parsemer généreusement les grains de sucre sur le dessus.

Faire cuire pendant 14 minutes puis laisser refroidir complètement sur une grille.


Etape 2 de la crème

Fouetter le reste du beurre en ajoutant la crème pâtissière. Continuer à fouetter jusqu’à ce que la crème soit mousseuse et obtenir une crème mousseline.

Après avoir laisser le bol et les fouets au réfrigérateur, fouetter la crème en chantilly puis y incorporer la crème mousseline.

Couper en deux la brioche totalement refroidie avec le long couteau.

Garnir la brioche de crème (pour moi avec la poche à douille et une douille lisse) en s’arrêtant à un cm du bord sinon la crème va déborder après l’assemblage du dessus de la brioche.

Recouvrir la tarte de son « chapeau » et placer au réfrigérateur jusqu’à l’heure du dessert pour que la crème se solidifie un peu au froid.


Vous aurez noter que la recette de la brioche notamment nécessite des temps de pause longs (dont un de 12 heures), donc pour déguster une Tarte Tropézienne, un conseil, commencez-la la veille!

Retenez que la brioche se prépare en 3 étapes (dont la 1ère la veille et les 2 suivantes le lendemain) et la crème en 2! Donc prévoyez le temps nécessaire pour la préparer : la gourmandise se mérite, surtout si l’on veut inviter Saint Tropez à sa table!




La Tarte Tropézienne peut se déguster entre 2 parties de pétanques ou juste avant la sieste. 

Vous êtes prévenus, y goûter c’est laisser un peu du Sud entrer chez vous même si vous habitez Lille ou Paris  (et je pense que ce concept devrait en séduire plus d’un!) !