Tag Archives: bonnes adresses

Les soeurs Grene

La boutique des soeurs Grene {bonnes adresses shopping}

J’ai récemment fait la découverte d’une nouvelle adresse de shopping qui a immédiatement tapé dans l’oeil de la styliste culinaire/serial shoppeuse toujours ravie de trouver des petits cadeaux pour mes proches/amoureuse de déco que je suis (oui je sais je suis beaucoup de choses, et encore je ne vous dis pas tout !).

Les soeurs Grene

Parvis de la Défense, dans un recoin appelé Le Passage de l’Arche, une petite façade cache une vraie caverne d’Ali Baba ! Caverne c’est le terme car dans cette  boutique sinueuse à l’éclairage tamisé, les articles sont présentés dans des caisses en bois empilées, tels des trésors !

Les soeurs Grene

Les soeurs Grene

Il s’agit d’une des 3 premières boutiques françaises des soeurs Grene (Søstrene Grene en danois dans le texte), l’enseigne danoise de décoration, qui est arrivée en France au printemps dernier et qui a ouvert à La Défense il y a 2 mois.

Les soeurs Grene

Le magasin tel un petit labyrinthe empreinte un circuit avec une allée principale qui serpente (à la façon du chemin « tracé » auquel nous a habitué Ikea) entre les univers thématiques. On voudrait presque que ce chemin ne s’arrête pas tant on découvre des trésors dans chaque univers dont le style d’inspiration tantôt vintage et tantôt scandinave, offre un bien joli mélange :

Décoration : bien sûr des décorations de Noël pleines de charme mais aussi des lampes, vases, coussins, photophores, petites tables, posters encadrés (j’ai déjà prévu d’y retourner en voiture car en tramway je ne pouvais pas ramener sur mon dos cette valise-malle métallique jaune pour twister la déco du séjour d’un rayon de soleil !)

Emballage cadeaux : Des boîtes cadeaux tellement belles qu’à elles seules elles sont des cadeaux ! Des rondes, rectangles ou carrées, de toutes les tailles, recouvertes de papiers aux couleurs et dessins subtils ! De quoi avoir envie de tout ranger dedans et de vouloir vivre les tiroirs ouverts pour les contempler !

Les soeurs Grene

Papeterie pour les grands et les petits (cahiers, pochettes à rabats, coloriage) et  carterie (des cartes de Noël adorables à 0,43€ !).

DIY : amoureux de travaux d’aiguilles, de perles, de dessin y trouveront leursaccessoires

Articles de cuisine : du moule à gâteau à la vaisselle en mélanine, en passant par le thé en vrac et le kit de biscuit cutters spécial pour confectionner votre maison de pain d’épices (kit composé des cutters pour la façade, les murs et le toit) ! Une super activité des vacances de Noël avec vos petits lutins !

Les soeurs Grene

« L’offre produit » est large et réellement esthétique et en plus de proposer des produits super jolis, les prix sont riquiqui ! Oui riquiqui de chez riquiqui même ! Quelques exemples : un cahier à 0,82€ (un cahier, pas un carnet !), des serviettes de tables à la déco de Noël rétro pour 1,23€, des boîtes rectangles recouvertes de papiers pastels entre 1,83€ et 3,94€, etc !

Impossible de repartir les mains vides et à ces prix là difficile d’avoir une mauvaise surprise en caisse (les articles au-dessus de 10€ sont rares) ! J’ai été  étonnée de ma petite addition (39€) pour un panier qui débordaient de petits cadeaux, de boîtes pour offrir mes cadeaux gourmands de Noël et d’emballages-cadeaux en tout genre !

Si vous ne connaissez pas les soeurs Grene et que vous recherchez des petits cadeaux d’invités ou des emballages pour finaliser votre shopping de Noël, c’est The place to be !

les soeurs grene

Les autres boutiques en France se trouvent à Versailles et au centre commercial Aéroville (près de Roissy).

Et la Province ne sera pas délaissée très longtemps : la prochaine ouverture est prévue à Lyon le 18 Mars 2016 et puis à Strasbourg.
Cela m’étonnerait que les 2 soeurs en restent là, tant elles remportent un vif succès auprès des français (bon ok, surtout des françaises, la clientèle y était à 90% féminine le jour de ma visite).

decoration noel grene

Le Salon Créations & Savoir-faire {Jeu-Concours spécial fées créatives}

Si les loisirs créatifs ont toujours existé, ils comptent chaque année de plus en plus d’adeptes ! Le goût du fait-main, l’envie d’exprimer sa créativité mais aussi les périodes de crise où le fait maison représente une alternative économique ont vu apparaître de plus en plus de catégories de loisirs créatifs. Aujourd’hui d’ailleurs, on ne dit plus loisirs créatifs mais DIY pour Do it Yourself !

Mon histoire personnelle avec les loisirs créatifs remonte à l’enfance (non, on ne disait pas encore DIY, même si je suis restée très jeune….dans ma tête !)
En vacances en Normandie, le rituel du dimanche était d’aller avec ma mère au marché sur l’étal des perles multicolores, feuilles et fleurs en perles pour choisir tout ce qui nous faisait rêver pour réaliser dans la semaine colliers, broches, etc.

Puis quelques années plus tard, une amie m’initie au point de croix et là PAF, je tombe accro au point de croix pour quelques années (oui je sais, je casse mon image glamour là !). J’ai moi-même passé le virus à d’autres amies et brodé au km des bavoirs, serviettes, doudous et autres cadeaux pour mon entourage !

Aujourd’hui mon loisir créatif préféré se passe, vous l’aurez deviné, dans ma cuisine et bien sûr sur ce blog. Quelle ne fut donc pas ma joie d’apprendre que je faisais partie des blogs-chouchous du Salon Créations & Savoir-Faire que j’arpente depuis ses 1ères années  ! 





Pour fêter cela, et si vous aussi, vous êtes, comme moi, fondue de loisirs créatifs (euh pardon je voulais dire de DIY !)  je vous propose de gagner ici votre place pour le salon qui se tiendra du 13 au 17 Novembre prochain à la Porte de Versailles. 


Que votre truc à vous soit le tricot, la déco inventive, la broderie, le scrap, les bijoux personnalisés, la couture customisée ou la cuisine créative (voire plusieurs d’entre eux !), vous trouverez votre bonheur dans ce temple de la créativité au féminin. 

Car nous sommes toutes un peu (voire même beaucoup) des fées créatives ! Des stands pour tous les loisirs mais aussi des animations et des ateliers vous y attendent ! Alors, tentée? 

Si votre moitié chouine « Non chérie, les placards débordent déjà, n’y va-pas« . Vous pourrez toujours lui répondre « Chéri, ce n’est pas ma faute, c’est Fais-moi croquer ! qui m’offre ma place » ! Je porterai le chapeau (que vous pourriez même customiser) volontiers !

Pour jouer, je vous invite à aimer la page Facebook du Salon et celle du blog Fais-moi croquer (ou d’être ami(e) avec Fais-moi croquer ! sur FB, Twitter, Hellocoton ou d’être abonné(e) à la newsletter du blog).

Puis vous me racontez, ci-dessous en commentaire, votre loisir créatif préféré ou du moment  et quelle place/forme il prend dans votre vie !

Le tirage au sort désignera 2 gagnant(e)s.

Pour maximiser vos chances de gagner, vous pouvez relayer ce concours sur vos réseaux sociaux préférés. Un relais de plus = une chance de plus au tirage au sort. 

Attention, pour que vos relais vous donnent réellement des chances supplémentaires d’être tiré(e) au sort, vous devez revenir ici pour chacun d’entre eux et poster dans un commentaire distinct le lien copié de chaque relais. Pour FB et Twitter, je vous conseille à me mettre en copie de vos relais (@Faismoicroquer).

Le concours commence le 3 Novembre et se termine le Mercredi 06.11 à 21h heures.

Les gagnants seront annoncés ici et il vous faudra alors m’envoyer rapidement votre adresse postale pour que votre invitation vous arrive à temps !





Les gagnantes sont :

– Sonia
– Camille

Envoyez-moi vos adresses à faismoicroquer@gmail.com pour que je vous envoie vos invitations !

Tarte à la rhubarbe {La cueillette de Gally}

Avez-vous déjà cuisiné et mangé des fruits et légumes cueillis vous-même ? Ca n’a pas le même goût !
Le summum étant de cuisiner et manger ceux que l’on a plantés et faits pousser soi-même  … mais à défaut d’avoir un jardin, pour les citadins, grands et petits, il y a heureusement des fermes que l’on sillonne équipés de brouette et de paniers pour faire sa propre cueillette!


Que ce soit pour expliquer à Junior que non les courgettes ne poussent pas chez Auchan, pour s’oxygéner et profiter de la douceur du mois de septembre, je vous invite à chausser vos bottes et à sillonner les champs en libre service de la Ferme de Gally. A 15 minutes du Pont de Sèvres, à vous une journée à jouer à la fermière ! 





Attention, la cueillette dans une ferme de ce type est l’exact inverse de faire ses courses au supermarché. Non seulement vous ne trouverez que les fruits et légumes de saison et mais aussi que ceux poussés à maturité et disponibles dans la ferme. Vous pouvez donc repartir avec autre chose que ce que vous aviez prévu et ne pas trouver les fruits ou légumes que vous veniez chercher.


Et une fois rentrés à la maison, si on se préparait une tarte à la rhubarbe ?







Ingrédients

1 pâte feuilletée
500 gr de rhubarbe
1 oeuf
10 cl de crème fraîche liquide entière
40 gr de poudre d’amandes
120 gr de sucre en poudre
1 sachet de sucre vanillé
Amandes effilées

Ustensiles

Plat à tarte
Billes de porcelaine ou haricots secs
Couteau de cuisine

Préparation

A l’avance : Eplucher les tiges de rhubarbe, couper les en tronçons et les laisser dégorger après avoir saupoudrer 50gr de sucre entre 1 heure à 1 nuit.

Préchauffer le four à 180° C. Abaisser la pâte feuilletée, piquer-la et la recouvrir de billes de porcelaine (ou d’haricots blancs secs) pour la précuire 10 minutes.

Mélanger l’oeuf, la poudre d’amandes, la crème, le sucre vanillé et 30 gr de sucre.

Verser sur le fond de tarte précuit et recouvrir des morceaux de rhubarbe.

Saupoudrer du sucre restant et des amandes effilées avant d’enfourner pendant 15 minutes.

Les meilleurs pâtissiers de Lille {Une foodista chez les ch’tis}

Il faut quand même que je vous avoue quelque chose …  aujourd’hui je fais mon coming out et vous révèle que je suis née …. Ch’ti !! 

Alors après New-York, Londres, Paris et Saint-Tropez, il fallait bien que je vous emmène à la découverte de mes meilleures adresses lilloises ! Si, si Lille est au même rang de notoriété que ces villes et si vous ne connaissez pas la principale ville française des Flandres, la Grande Braderie de Lille qui commence demain est un excellent prétexte pour réparer cela !
 
Pendant la Braderie, vous irez immanquablement manger les traditionnelles moules-frites et contribuer ainsi au concours des brasseries de la ville (NDLR : chaque brasserie verse en tas devant sa devanture toutes les coquilles vides des moules mangées par ses clients pendant ces 3 jours et 2 nuits : le plus haut tas mesuré le lundi l’emporte !). Mais pour le dessert, savez-vous où aller vous régaler ? Suivez donc les pas de la foodista quivous emmène déguster les meilleures spécialités régionales sucrées !

 

Commençons en toute humilité par THE meilleure boulangerie du Monde (ce n’est pas moi qui le dis,  c’est Alain Ducasse lui-même !)
 
 
Attention Alex Croquet n’est pas un boulanger comme les autres, pour moi il entre dans le cercle ultra fermé des artistes gastronomes qui allient haute qualité, créativité sans cesse renouvelée (voire du génie) et amour de leur travail!
 
En vous promenant dans le Vieux-Lille (mon quartier préféré de la ville où se trouvent d’ailleurs toutes ces adresses) vous trouverez sans souci rue Esquermoise sa boutique « en centre ville ». Mais sa boulangerie historique est située à Wattignies, à 10 minutes au sud de Lille où j’ai eu la chance de rencontrer son épouse qui m’a – avec toute la sincérité et la générosité propres aux gens du Nord (Chauvine moi ? Je ne vois pas du tout ce qui vous fait dire ça ?!) – m’a raconté les inspirations et les convictions boulangères de son époux. 

 

 




Aucun additif chimique, temps de fermentation allongé, façonnage à la main, choix minutieux des farines et surtout l’eau est purifiée et dynamique : c’est à dire qu’elle n’est pas statique mais « circule » dans un système suspendu (nous n’en dirons pas plus, secret de génie oblige !). Le résultat, un pain riche en goût et en croûte, une mie crémeuse et aérée…clairement un pain qu’il faut goûter au moins une fois dans sa vie !
 

 

 
Alex Croquet, ce sont aussi des pâtisseries. Comme sa réinterprétation de la traditionnelle tarte au sucre du Nord qui ici prend la forme d’une pâte sablée nappée d’un caramel crémeux recouverte d’une crème passée au four ! Rien à voir avec la tarte du même nom que vous trouverez dans toutes les pâtisseries régionales mais en  même temps « l’esprit » et les parfums de ces 2 tartes ont un vrai air de famille ! Je vous recommande les gaufres (autre spécialité du Nord, dans le petit paquet blanc de la photo) qui sont les meilleures que j’ai jamais mangées !

En dehors de la recherche continue et extrêmement pointue de qualité, on devine derrière Alex Croquet un homme de coeur quand son épouse vous révèle avec pudeur et délicatesse qu’il réinvente « pour ses beaux yeux » ses gâteaux préférés. On ne peut être que touchés par la grâce du soin infini porté à chaque bouchée de pain que vous croquerez et à l’histoire qui s’inscrit derrière.


Alex Croquet, 66, rue Esquermoise à Lille




Le Merveilleux de Fred

 
Si vous parlez de cette adresse aux lillois, ils vous répondront phénomène de mode, file d’attente jusque sur le trottoir et dessert obligé des dîners en ville (donc overdose !). 
 
Mais voilà 2 raisons pour lesquelles, moi je garde une tendresse pour ce merveilleux-là !



 
Tout d’abord, parce qu’enfant c’était ma pâtisserie préférée. Mon petit « bec sucré » adorait le croustillant de la meringue adoucie par une crème chantilly praliné balancée par l’amertume du chocolat noir. Mais ce n’est pas la seule raison…
 
Si Le Merveilleux est une pâtisserie traditionnelle du Nord de la France et des Flandres, l’adresse où je vous emmène appartient elle à mon histoire plus personnelle. 
 
Imaginez mon étonnement lorsque passant devant l’ancienne boutique où je travaillais pendant mes études à Lille (feu L’Etiquette, papeterie chic qui vendait des papiers à lettres à l’unité, des albums-photos en papier italien, moultes stylos plumes, autres Mulberry et Filofax), je découvre une pâtisserie dédiée au gâteau préféré de mon enfance, alors qu’aujourd’hui ma passion pour la cuisine a pris la forme d’un blog ! 
Je vous assure que cela m’a fait un peu bizarre (ça doit être mon petit côté mystique !) et sourire à  la fois, alors j’y suis entrée un peu comme chez moi – même si l’aménagement intérieur n’a plus rien à voir avec la boutique de cadeaux autour du papier – en me disant, il n’y a pas de hasard dans la vie…il n’y a que des rendez-vous !
Aux Merveilleux de Fred : 67, rue de la Monnaie, quartier du Vieux-Lille



Le Lion d’or

Si on reste dans ce typique quartier du Vieux Lille et que l’on continue à remonter le temps, au bout de la rue de la Monnaie vos trouverez la Place du Lion d’Or où une boulangerie-pâtisserie traditionnelle propose un gâteau éponyme qui était lui ma pâtisserie préférée lorsque j’étais étudiante ! Non je vous assure je ne vous emmène pas en pèlerinage, c’est juste que ça fait trèèèèès longtemps que je suis gourmande !!
 
Heureusement pour moi, la recette reste inchangée ! Imaginez une tarte dont le fond de pâte  brioché est nappé d’une crème mi flan – mi crème pâtissière, garni de pêches puis d’une crème chibouste avant une fine croûte de caramel cuit ! 
 
Vous n’allez pas me croire, si après une telle description, je vous dis que cette tarte n’est pas lourde du tout ni écoeurante ?!  Alors il n’y a qu’une solution, goûtez-là par vous-même ! 
 
Commencez par une part individuelle… Mais si le soir vous êtes invités à dîner, je parierais bien que vous reviendrez acheter une tarte entière pour régaler vos hôtes !
Le Lion d’Or : 11, place du Lion d’Or, quartier du Vieux-Lille









UNAMI, maison de thé traditionnelle

Si comme moi, en « voyage » vous aimez acheter du thé, à 2 pas du Lion d’Or, de l’autre coté de la Place, Unami, vous attend avec une variété de thés impressionnante.


Le plus dur est de choisir parmi tous les thés proposés! Heureusement que la patience et les conseils avisés des vendeuses-expertes es thés vous permettront de repartir avec des thés fantastiques !
Unami : 8, rue Saint-Jacques, quartier du Vieux-Lille





Je ne sais pas si vous ferez des bonnes affaires ou chinerez des trésors pendant la braderie, mais si vous avez suivi mes pas de foodista, je suis sûre que vous garderez un souvenir inoubliable de votre visite dans ch’Nord !!




Dans les pas d’une foodista à Marseille et Saint-Tropez {Le sud et son parfum de fleur d’oranger}

S’il y a une année où il faut visiter Marseille, c’est bien en 2013, car Massilia la légendaire Porte vers l’Orient est en 2013 la Capitale Européenne de la Culture.




L’urbanisme certes toussote toujours un peu mais la cité phocéenne a dans son panier (jeu de mots maître Capello) des trésors culturels à partager !

Le programme des festivités, lieux et événements à visiter que je vous laisse découvrir par ici. 




Pour ma part je vous propose de suivre ma little spoon (tels les parapluies dressés des guides en tête des visites guidées et autres voyages organisés) qui va vous emmener dans de délicieuses adresses marseillaises pour reprendre des forces entre 2 visites culturelles pour découvrir le patrimoine sucré local !




Ca ne vous fait pas penser à un gros gâteau? #obessionsucrée





Le Panier, l’un des plus « vieux » quartier de Marseille est sûrement l’un de mes préférés (avec l’Estaque)

C’est un peu comme si le temps s’était arrêté, le linge sèche toujours aux fenêtres et l’on ne serait -presque- pas étonnés de voir Panisse et Marius discuter au détour de la prochaine ruelle. 




On se sent ailleurs, déconnectés du temps et aussi très loin car dans aucune autre grande ville de France on ne croise l’intimité des habitants séchant au nez des passants à part ici! 

Et cela contribue indéniablement au charme de ce quartier sur lequel la « vie moderne » ne semble presque pas avoir de prise, pour notre plus grand plaisir ! 




Pas étonnant que la série phare de France 3 prenne racine dans ces ruelles et places.




Que peut-on donc déguster de si typique dans ce quartier? Commençons par les Navettes des Accoules.


Il s’agit des biscuits emblématiques de la ville. 



Forcément mon penchant pour la fleur d’oranger m’a immanquablement fait tomber le nez la première dans un sachet de navettes! Si vous passez par là, il faut absolument que vous les goutiez (et accessoirement vous pouvez même m’en ramener un petit paquet svp!)






Puis remontez Place de Lenche où trône le Glacier du Roi !

Franco-italienne, Florence, suite à la perte de son emploi, fait le choix d’une reconversion professionnelle à 180°. Pour retrouver le goût des glaces italiennes de son enfance passée en Toscane, elle va se former de l’autre côté des Alpes et ouvre sa boutique-salon de thé à Marseille où elle a posé ses valises. 




Les glaces – faites sur place dans le laboratoire que l’on peut voir de l’autre côté de la vitre – à base de produits AOP choisis minutieusement pour leurs qualités et origines vous blufferont tant leurs parfums sont fidèles au goût originel du fruit et ne comptent aucun arôme artificiel dans leur composition : cacao 70%, crème fraîche de Bresse, noisettes du Piémont, pistaches de Sicile…



Pour exemple, normalement je n’aime jamais la glace à la pistache parce qu’elle est aromatisée, mais là j’ai retrouvé le vrai goût d’une pistache, étonnant! 

LA glace qui vaut le détour et qui pour m’a fait écarquiller les yeux tellement j’étais surprise et enchantée est la glace à la navette, création originale de ce glacier! Si vous venez juste de goûter en contre-bas une navette des Accoules, la justesse de la ressemblance vous frappera !

Si la liste des parfums est longue attention, ici on utilise que les produits frais et de saison donc non on n’y trouve pas toute la carte toute l’année dans les bacs CQFD!






Et si vous avez envie de poursuivre le voyage avec moi (comme je l’ai fait en Mai dernier), quittons Marseille et prenons la route vers l’Est, mais toujours en bordure de mer, car j’ai autre chose dans mon panier pour vous! Avec cependant un dénominateur commun…la fleur d’oranger!

Prenez la direction de Toulon, continuez, longez la presqu’île et traversez Sainte-Maxime, jusque cette fameuse plage abandonnée…coquillage et crustacés …. à Saint-Tropez!




Marseille est loin, le charme du sud opère toujours et la faune bigarrée que l’on croise par ici est un spectacle vivant étonnant. 

Heureusement pour moi, j’ai eu la chance d’y séjourner en Mai et je pense bien que la ville offre les meilleurs de son charme dans ces conditions.


Vous avez déjà sûrement entendu comment le fameux M. Micka (non ce n’est pas le père du chanteur!) d’origine polonaise crée une tarte garnie d’une crème, inspirée d’une recette de son pays natal (je comprends mieux maintenant pourquoi c’est l’un de mes gâteaux préférés et qu’on s’en régale quasi religieusement dans ma famille paternelle d’origine polonaise!) qui régala Roger Vadim et Brigitte Bardot lors du tournage Place des Lices du film Et Dieu créa la femme.

Sur leur conseil il rebaptise sa création la tarte Tropézienne et telle BB à l’époque, a star is born!!




Depuis peu on peut la goûter à Paris, mais le must reste de la déguster sur place (entre l’heure du marché place des Lices et de l’apéro sur le Port)
Pour les juilletistes, il est temps de faire vos bagages pour partir en vacances, si vous passez vers Marseille et St trop’, pensez-à moi et surtout régalez-vous!!