Salade végétarienne

Salade végétarienne équilibrée {Les protéines végétales c’est pas des salades}

Je déclare la saison des salades officiellement ouverte ! Je parle bien sûr de cet équilibre complet entre fraîcheur et nutriments dans votre assiette – pas de cette histoire abracadabrantesque qu’on a voulu vous faire croire (parce qu’on a tous croisé un jour un ou une mytho ou une personne empêtrée dans un mensonge) !

Vous, vous n’êtes pas crédule, les salades vous les mangez uniquement en terrasse sous un rayon de soleil et elles vous rendent divinement belles/beaux et en bonne santé, sans jamais vous laisser prendre pour une quiche, vous, on vous la fait pas !

 

 

Salade végétarienne

 

 

En parlant de salade qui ne se mange pas, il y en a une qui me fait toujours bondir, c’est celle des salades végétariennes à la carte de certains restaurants. Non, proposer une assiette composée de légumes ne peut être qualifiée de recette végétarienne ! Pour cela, il faudrait une association de légumineuses, de légumes et de céréales ou de fruits secs/graines (oléagineuses), non mais !

Il est vrai que cette association légumineuses + céréales ou graines n’est pas obligatoire au cours du même repas, et peut être étalée sur la journée. Mais lorsque l’on qualifie une recette de « végétarienne » c’est quand même mieux d’y retrouver cette association, non ?!

Ma salade aujourd’hui comporte des légumes frais crus (salade, tomates et avocat) et des légumes cuits (betterave), des tubercules (patate douce) et des légumineuses (pois chiches et soja).
Pour en faire une assiette végétarienne complète et équilibrée, je vous invite à l’accompagner d’une tranche de pain bio (complet ou d’épeautre par exemple) ou de la saupoudrer d’un mélange découvert lors de la cure Cabot appelé LTA pour Lin + Tournesol + Amandes, composé de 1 CS d’amandes émondées, 2 CS de graines de tournesol et 3 CS de graines de lin mixées finement (au moulin à café).
Vous aurez ainsi un vrai plat végétarien équilibré en protéines végétales !

Surtout il faut que je vous dise, cette salade est délicieuse (et c’est pas des salades) ! J’adore surprendre mon entourage avec des recettes végétariennes ! Au départ c’est « Ah c’est un plat végétarien ? » avec une mine qui crie « help je veux un burger » puis après la 1ère bouchée les yeux s’arrondissent et j’entends un « mais c’est super bon un plat végétarien en fait !! ». Et là, je souris de voir des a priori s’envoler !
Manger végétarien est bon pour votre santé et vos papilles et promis, c’est pas des salades !!

Si cela vous intéresse, voici un résumé* des atouts nutritionnels de l’alimentation végétarienne, si vous avez trop faim passez directement à la recette !

Les fruits secs (noix, noisettes, amandes…) et les graines (de lin, de tournesol…) contiennent des acides gras essentiels. Elles fournissent des protéines, vitamines B et E, du calcium, du magnésium, du fer et du zinc.

Les céréales (riz, seigle, épeautre, quinoa, maïs, avoine, blé) représentent souvent la première source de protéines végétales. Les céréales complètes sont riches en glucides et fibres et constituent une source de vitamines et de minéraux (fer, zinc, magnésium, entre autres). Les tubercules (pommes de terre, patate douce, igname, topinambour) fournissent notamment du calcium et du magnésium.

Les légumineuses (pois, haricots, pois chiches, lentilles, soja) sont riches en protéines, vitamines B, magnésium, calcium et fer.

Les légumes frais constituent une source importance de vitamines, de minéraux et de fibres.

Salade végétarienne

 

INGREDIENTS Je ne précise volontairement pas les quantités car cela dépend de votre appétit et si vous réalisez cette recette pour une entrée ou un plat principal. Comptez par convive, 1 poignée de chaque légume et 3 poignées de légumineuses.

Pois chiches
Patate douce
Salade romaine
Avocat
Tomates cerises
Betterave cuite
1 litre d’eau de Vichy Célestins
1 yaourt nature au soja
2 CS de vinaigre de cidre bio
1 CC de moutarde
Echalote
Persil (et ciboulette, optionnelle)
Sel, poivre
Huile d’olive en spray

 

USTENSILES

Saladier
Couteau économe
Couteau d’office
Planche à découper
Plaque de type lèche-frite
Cuillère
Casserole
Bol

 

 

PREPARATION

La veille, faire tremper les pois chiches (compter une nuit de trempage) dans un grand volume d’eau de Vichy Célestins. Le jour même, les faire cuire 30 minutes dans une casserole remplie d’eau en retirant l’écume qui se forme à la surface.
Si vous êtes pris par le temps, optez par des pois chiches bio en bocal.

Eplucher et couper les patates douces en cubes et les faire cuire comme dans la recette de frites de légumes.

Pendant que  les pois chiches et les patates douces refroidissent :

Laver, essuyer et couper les tomates cerises en 2. Laver et essorer la salade. Couper l’avocat et en prélever la chair. Verser quelques gouttes de jus de citron sur l’avocat pour éviter qu’il noircisse trop vite.

Dans un petit bol, préparer la sauce : verser et mélanger un yaourt de soja, 2 CS de vinaigre de cidre, 1 CC de moutarde, les échalotes et les fines herbes fraîches de préférence (ou congelées si vous n’avez pas de jardin ou de balcon), saler et poivrer.

Assembler le tout, assaisonner, servir et déguster frais !

 

Salade végétarienne
Voilà vous êtes fins prêts pour chausser vos lunettes de soleil, vous faire du bien et profiter de la saison des salades sans vous laissez vous la raconter !

 

 

*source Association Végétarienne de France

6 thoughts on “Salade végétarienne équilibrée {Les protéines végétales c’est pas des salades}

  1. Je suis bien d’accord avec toi ! Les restaurants se fichent bien de nous en vendant des salades extra chers faussement végétariennes… Un plat sans viande est végétarien dans un sens mais ne suit pas le « régime » (au sens de mode de nutrition) végétarien, il faut, comme tu dis, beaucoup plus d’ingrédients pour cela.

  2. je t’avoue que je ne signale plus quand je prépare un plat végétarien, la plupart du temps il y a plusieurs plats a table le soir et les enfants se servent et piochent en fonction de ce qui les tente
    parfois, après le repas, je dis ce qui composait les plats, parfois, mais pas toujours 🙂
    bisous !

Répondre à La cuisine est une grammaire douce Annuler la réponse.