Portrait de blogueur ★ C du beau {et son Hamburger aux galettes de coquillettes}

Pour notre rubrique Portrait de blogueur, je vous emmène aujourd’hui à Lille (je sais, ça faisait longtemps!)Maintenant que vous êtes équipés des adresses des meilleures pâtisseries de la ville , je vous propose de tomber sous le charme de l’univers créatif de Laetitia, l’auteure du très esthétique et subtil blog Cdubeau ! Un nom qui ne trahit absolument pas sa promesse ! 
 




Bonjour Laetitia et merci de nous accueillir chez toi ! Ce que j’aime particulièrement dans ton blog (outre tes recettes alléchantes) c’est que tu as su créer une atmosphère douce, naturelle et fraîche ! 
 
Pour découvrir ton univers, dis-nous en plus sur toi, qui es-tu, d’où tu viens et comment es-tu tombé dans la blogosphère culinaire?
 
Bonjour Fais-moi croquer ! Je me présente, Laetitia Vasseur. J’ai deux garçons (13 et 9 ans) et je suis lilloise. 
 
J’ai exercé plusieurs métiers allant de la photogravure, au stylisme en passant par le graphisme. Que ce soit dans mon travail ou dans mes activités, la créativité a toujours été un moteur. J’ai toujours plein de projets dans les tiroirs même si peu se réalisent. 
 
La cuisine est une passion depuis l’enfance mais quand j’ai démarré l’aventure du blog celui-ci n’avait rien de culinaire. Pour la petite histoire, mon projet était de créer un blog de promotion des créateurs indépendants. L’idée était en place, le nom de domaine était trouvé (CduBeau !) et les premiers articles créés. Et puis, je me suis posée LA question qui a tout fait basculer : « Quelle est TA part créative dans ce projet ? » Alors j’ai tout repris à zéro. 
 
Je me suis recentrée sur mes passions et il m’a semblé évident que la cuisine serait le thème autour duquel je pourrai explorer toutes les pistes créatives. 
 
J’ai commencé à photographier mes plats et très vite j’ai eu envie d’utiliser le blog pour fixer mon travail et le soumettre à l’avis de tous. Sans trop réfléchir, j’ai gardé le nom de domaine de mon premier projet et aujourd’hui encore c’est un nom que j’ai du mal à assumer parce que finalement c’est un blog personnel et que « CduBeau ! » ça sonne un peu prétentieux !
 
 

 

 
 
Moi je ne trouve pas ça prétentieux du tout, je t’assure ! Et puisque la cuisine est une passion que tu as depuis l’enfance, quelle serait justement ta « madeleine de Proust » à toi?
 
C’est une saveur qui me vient de l’enfance. Ma maman nous faisait souvent de la semoule de riz saupoudrée de chocolat. Aujourd’hui encore, la saveur du riz qui cuit dans le lait (qu’il soit sous forme de riz, de semoule ou de crème) me réconforte toujours.
 
 
 
Comme nous sommes en cuisine, que nous as-tu préparé de bon (et de beau forcément !) ?
 
Mon « Burger aux galettes de coquillettes » !

 

 
Hamburgers aux galettes de coquillettes
pour 4 personnes
 
Temps de préparation : 15 min
Temps de cuisson : 20 min
 
• 200 g de coquillettes blé-délice Lustucru
• 2 oeufs
• 70 g de gruyère râpé
• 4 steaks hachés
• 30 g de beurre
• quelques feuilles de salade
• 1 oignon
• 4 tranches de fromage à raclette
• 4 fines tranches de poitrine fumée
• 2 càs de mayonnaise
• 2 càs de ketchup
• sel, poivre
 
 
 
Cuire les coquillettes, les égoutter et les mélanger avec les oeufs battus, le gruyère râpé, du sel et du poivre. 
 
Faire fondre 15 g de beurre dans une poêle et former 8 galettes de coquillettes. Cuire pendant 5 minutes environ sur une seule face. 
 
Puis réchauffer le four en position grill. A l’aide d’une spatule déposer les galettes sur la plaque de four recouverte d’un papier sulfurisé. 
 
Déposer à côté les tranches de poitrine fumée et enfourner pour 5 minutes à mi-hauteur. 
 
Emincer l’oignon et le faire fondre dans la poêle avec une noisette de beurre et déposer dans le four à côté des galettes. 
 
Dans la poêle faire cuire les steaks avec une noisette de beurre, saler, poivrer et déposer les steaks dans le four avec une tranche de fromage à raclette. 
 
Mélanger la mayonnaise et le ketchup. 
 
Faire le montage sur assiette en superposant sur une galette quelques feuilles de salade, le steak recouvert de fromage fondu, la poitrine fumée, les oignons, la sauce et recouvrir d’une galette.
 
 
 
 
 
Miam ! 
 
Et si tu as envie d’aller au restaurant, quelle adresse nous recommanderais-tu ?
 
Restons dans les burgers ! A Lille, une adresse que j’adore c’est la Dinette, rue St André 
 
 
C’est tout petit (je crois même que c’est la plus petite terrasse de Lille avec une table et deux chaises, je vous rassure il y a un peu plus de place à l’intérieur !), on y mange de délicieux burgers, des salades extra. 
 
On peut manger sur place ou emporter et c’est aussi un lieu d’expo pour les créateurs. 
 
Ils renouvellent souvent la carte tout en gardant les classiques et on peut même voir son propre burger à la carte si on remporte le concours qu’ils organisent chaque saison !
 
 

 

 
 
Et en voyage, quelle fut la dernière rencontre gustative enthousiasmante que tu nous recommanderais de découvrir?
 
 
Dernièrement, j’ai passé un week-end à Cologne et une amie nous a fait découvrir un restaurant Sud africain, le Shaka Zulu (http://shakazulu-restaurant.de). 
 
Je serais incapable de nommer un seul des plats que nous avons goûté mais nous avons choisi une formule découverte et j’ai été vraiment conquise par les saveurs.
 


 

 
 
 
 
 
 
 
Maintenant que l’on connaît un peu mieux tes goûts, on arrive au moment des confidences !
 
Tout d’abord, quelle super astuce te simplifie la vie dans ta cuisine ?
 
Je n’ai rien inventé mais en grande consommatrice d’ail cette astuce me change la vie : je coupe en tranches fines l’ail frais (avant qu’il ne germe) et je stocke ces lamelles dans un bocal et je couvre d’une bonne huile d’olive. Je gagne un temps fou, j’ai toujours de l’ail sous la main pour cuire un steak, assaisonner une salade; etc. En plus, je récupère une huile parfumée délicieuse pour le gaspacho, les pâtes, etc.
 
 
 
Et en tant que blogueuse émérite, quels conseils donnerais-tu à un blogueur novice ?
 
Je ne suis pas une blogueuse assidue alors je lui conseillerais de ne pas suivre mon exemple et de poster régulièrement. Sinon, je pense que bloguer doit rester un plaisir et non une contrainte. Si vous avez une passion et une envie de la partager alors lancez-vous ! Si en plus vous avez du goût, ce sera une réussite.


 
Qu’est-ce que ton blog a changé dans ta vie ?
 
Le blog a changé ma vie dans le sens où il m’a permis de rencontrer des tas de personnes passionnantes et qu’il a été un tremplin pour créer mon activité. Je ne sais pas vraiment comment la nommer parce c’est une activité qui n’entre pas dans les cases, c’est aussi pour ça qu’elle me convient. Je fais beaucoup de photographie culinaire mais pas seulement : je mets au point les recettes, le stylisme, je fais encore du graphisme si la demande a un lien avec la cuisine.
 
Des projets dans tes cartons ?
 
Mon prochain projet lié au blog serait de faire une vraie version 2 (là c’est une version intermédiaire !) et j’aimerais y ajouter une rubrique « analyse de vos photos » pour échanger davantage sur la photographie culinaire.
 
 
Tu pourras me compter parmi les fidèles lectrices de cette rubrique (en plus d’être déjà fan de tes recettes !) car je trouve que tout blogueur culinaire qui est aussi dans une démarche esthétique développe à un moment ou à un autre un intérêt grandissant pour la photographie culinaire! Je suis sûre d’y apprendre plein de choses ! 
 
Merci pour cette parenthèse lilloise Laetitia et ton acceuil ! A bientôt pour cuisiner du beau (et du bon !) !
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

8 mots craquants sur “Portrait de blogueur ★ C du beau {et son Hamburger aux galettes de coquillettes}

Laisser un commentaire