Quelques jours en Crète {Part 1 – Mamma Mia à Matala}

Ça y est, vous êtes rentrés de vacances ? Bronzés, relaxés … mais démoralisés de réattaquer  de looongs mois gris avant de revoir le soleil et la mer ?
Pour certains, la seule façon de « supporter » le retour au quotidien après leurs vacances est de réserver la prochaine destination dès les valises déposées dans l’entrée !
Si vous êtes de ceux-là, voici un billet qui pourrait vous donner des idées pour vos prochaines vacances !

bateau matala crete

Cet été, j’ai passé quelques jours en Crète. Une poignée de jours ne suffisent bien sûr pas pour visiter tous les villages typiques de l’île, ni les plus belles plages recommandées dans les guides. Et ce n’est pas plus mal.
Car les visites que j’ai faites, le relief, la lumière, l’eau cristalline, la douceur qui se dégage de l’île et de ses habitants m’ont donné envie de la visiter toute entière, je dirais même en long, en large et en travers !

C’est d’ailleurs à cette condition que j’ai, en ce qui me concerne, pu « supporter » de la laisser si vite et de ne la parcourir que quelques petits jours. J’en suis revenue avec un large sourire d’avoir déniché (celui du chat qui sait où sont planquées les souris, vous voyez ?), à seulement 3 heures de Paris, une région dépaysante où l’art de vivre, la cuisine et le sens de l’accueil et la chaleur des crétois ne vous donneront vous aussi qu’une envie, y séjourner et y retourner !

matala crete

Le fait que ce soit une île, n’est bien entendu pas innocent dans mon coup de cœur, pour moi qui ait eu la chance de passer 3 mois par an, au bord de la mer pendant mon enfance.

Je ne vais pas prétendre que je serai la meilleure guide de Crète qui soit mais vous me connaissez maintenant, je ne vais quand même pas garder pour moi mes coups de cœur et les adresses que j’ai dénichées ?

Je ne résiste pas à l’envie de vous poser tout ça ici ; après, c’est vous qui voyez si ça vous tente un peu, beaucoup, carrément ou pas du tout !

crete mer bleue

On commence par un petit village balnéaire très touristique (ce que d’habitude je fuis dans la mesure du possible, surtout en Août, n’étant pas friande des « pièges à touristes » et lieux ultra bondés) qui attire pour son charme folklorique. Ancien « refuge » hippie des années 70, Matala est devenue une manne commerciale pour les boutiques de souvenirs.

matala crete

Pourtant, il serait dommage de réduire cette ville à cet aspect mercantile bien loin des valeurs hippies qui ont largement contribué à la notoriété du lieu.

matala crete

matala crete

Déjà, les dessins naïfs (animaux, végétaux, délires en tout genre) dessinées sur les routes et chemins, la coccinelle couverte de symboles peace & love, l’arrêt de bus psychédélique et la devise de la ville (« Today is life, tomorrow never comes« ) contribuent à vous projeter dans les années 70.

devise matale crete

Mais c’est dans sa baie que Matala vous révélera tous ses charmes. Une falaise ocre patinée par les flots, se jette dans la mer et se dresse, majestueuse sur votre côté est sur votre droite, sans rappeler une autre falaise sur une île du côté de Bonifacio.

matala crete

Quand de l’autre côté de la baie (côté ouest) une enfilade de restaurants vous mène à THE adresse où se régaler à Matala : La Scala.

S’il vous prend - comme à nous - l’envie de nager au milieu de la baie pour avoir une vue de sa façade depuis la mer et si l’ambiance hippie a commencé à vous imprégner, ce charmant petit restaurant-hôtel de façade blanche et aux volets bleus, pourrait bien vous faire penser à l’hôtel emblématique du film Mamma Mia ! En tout cas, nous étions tellement dans le mood que nous n’aurions pas été étonnés de voir Meryl Strip ouvrir les volets en grand et chanter : « Waterlooooo !!! » en agitant la main vers nous (je précise que nous n’avons pas consommé de substances qui font rigoler, si vous aviez un doute ! Les clichés ne me font pas peur mais on peut très bien sentir l’esprit hippie de Matala sans fumer les herbes de « provence » locales !).

 

matala crete

 

Notez que La Scala est la meilleure table des restaurants que nous ayons testée dans notre périple, raffinée et simple à la fois.

Je vous recommande chaudement la salade de poulpes et la daurade rose fraîchement pêchée et servie grillée avec un filet d’huile d’olive, simple, efficace et délicieux ! Le tout accompagné d’un vin typique grec le Retsina, qui a un goût singulier de résine surprenant à la première gorgée mais dont l’originalité une fois dépassée est une expérience gustative que je recommande.

matala crete

matala crete

A la tombée de la nuit, la vue sur la falaise en face et les couleurs fauves confèrent au lieu une atmosphère romantique à souhait. Il est alors recommandé de réserver, car vous ne serez pas les seuls à vouloir faire pétiller les yeux de votre chéri/douce devant ce coucher de soleil inoubliable et ces mets divins !

Mamma mia, ce lieu est magique, c’est certain !

matala crete

Sur la route qui nous a amené de Matala à Agia Galini, nous sommes tombés totalement par hasard sur une boutique qui n’a rien de typiquement grec (et que vous ne trouverez pas dans les guides touristiques) et qui pourtant ravira les fans de DIY parmi vous et surtout de tricot.

soul made crete

J’ai depuis la route tout de suite repéré cet atelier boutique en 2 parties : une boutique de cadeaux (beaucoup de cadeaux de naissance), de décoration, carterie et d’objets déco réalisés au crochet par 2 mamies crétoises qui crochètent dans la cour à l’ombre à côté de la boutique.

soul made crete

Au fond la 2nde boutique présente un choix de laine hyper trendy (trafilo, baby alpaga) à des prix très light (il faut dire qu’en Crète, j’ai trouvé que les prix l’étaient de manière générale).

soul made crete

soul made crete
Tellement surprise de tomber sur une telle adresse au milieu de la Crète, je n’ai pas eu le réflexe de m’acheter de quoi me tricoter un trendy châle. Avouez que pourtant pour faire durer le souvenir des vacances jusqu’au coeur de l’hiver et se tricoter une écharpe tendance toute douce à petit prix, on ne fait pas mieux.

Dommage pour moi, je ne vois qu’une solution : y retourner !! Rien que le nom est déjà une invitation : Soul made !

soul made crete

Voici pour la 1ère partie de mes découvertes crétoises  ! A venir mes adresses pour ramener de Crète des souvenirs de foodista qui se mangent et qui se boivent !

Je remercie mes complices de voyage à qui l’on doit quelques-uns de ces jolis clichés  ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un mot craquant sur “Quelques jours en Crète {Part 1 – Mamma Mia à Matala}

Laisser un commentaire