Category Archives: vegan sucré

Danette vegan

Danette vegan {La cuisine du placard}

C’est l’histoire d’un dîner que vous préparez pour vos amis. Comme d’habitude, c’est une occasion parfaite de tester une nouvelle recette healthy sur des cobayes – presque – consentant.  Vous avez acheté tous les ingrédients et piaffez de joie à l’idée de leur concocter des bons petits plats maison et sains !

Vous démarrez la préparation du plat principal et petit à petit vous réalisez que les étapes préliminaires sont longues, vraiment très longues (vous verrez bientôt la recette sur le blog, là je ménage le suspens, mais vous saurez bientôt de quoi il s’agit). Au point qu’une heure après avoir commencé, vous avez à peine fini la toute 1ère étape de la recette du plat principal. Autant vous dire que vous avez explosé votre timing et que la tarte à la rhubarbe que vous envisagiez de préparer ensuite, ça ne sera pas pour aujourd’hui (vous la ferez un autre jour).

Il vous faut pourtant bien un dessert pour ce soir. Pas le temps de sortir en acheter un tout fait, oubliez cette option. Quelle solution vous reste-t-il ? La cuisine du placard of course !!

Oui je sais dit comme ça, ça ne fait pas rêver les gourmets et pourtant c’est une solution quasi magique (vous n’avez pas de dessert, pas même une petite idée et 15 minutes plus tard tadaam vous avez un dessert maison qui se défend) et surtout salutaire.

Cette expression de recette du placard, je l’ai découverte dès les tout premiers numéros de ELLE à Table il y a un paquet d’années, et j’ai tout de suite trouvé l’idée top : quand on est pressé, que l’on n’a pas d’idée alors que les placards sont plein, cette rubrique anti-gaspi qui existe toujours dans le magazine, s’avère salutaire.

Sur le même principe, vous voilà donc à ouvrir frigo et placards et là « tilt » le début du commencement d’une idée germe. Vous attrapez frénétiquement les ingrédients, mixez, mélangez, goûtez, rajoutez et paf à un moment vous vous retrouvez avec un dessert chocolaté que l’on pourrait appeler une Danette Vegan par exemple !

Danette vegan

Vous glissez les petits pots de crème de Danette vegan au réfrigérateur et vous pouvez reprendre la suite de la 2ème étape de préparation de votre plat principal !

Danette vegan

A quelques jours de la fête des pères, cette version de Danette vegan me fait immanquablement penser à mon papa avec lequel nous faisions des battle de Danette.

Aujourd’hui je privilégie une version sans sucre raffiné et sans produit laitier pour ma « Danette ». Et ce n’est pas sans rapport avec mon père parti beaucoup trop jeune (il venait d’avoir 46 ans) pour cause de maladie (cancer et problèmes cardiaques) que j’ai totalement changé mon alimentation il y a 3 ans.

Alors forcément à l’heure de cette fête des pères je pense à lui et à la promesse que je lui ai faite d’être vigilante avec ma santé et tous les risques de cancer.

Lorsque je lui ai fait cette promesse, j’ignorais tout de l’incidence des sucres et farines raffinés et des produits laitiers sur la santé.

Depuis j’ai fait un bout de chemin en cuisine saine, chemin qui continue chaque jour. Je promets de vous raconter cela depuis un moment maintenant et si vous êtes patients vous saurez tout (ou presque) sur mon changement radical alimentaire, le déclic, les étapes, les implications dans ma vie et les résultats directs que j’ai déjà pu éprouver sur moi-même.

Danette vegan

D’ici-là, si cette Danette vegan vous tente, ouvrez vos placards car voici sa recette !

INGRÉDIENTS
250 gr de tofu soyeux
1 cup de cacao bio cru
1/2 cup de sirop d’agave
20 cl de lait de coco
2 CS de purée d’oléagineux (amandes, cajou, noisette) : le goût va varier en fonction des purées utilisées. Créez votre version de Danette vegan préférée à vous ! 
Pulpe d’une gousse de vanille

USTENSILES

1 robot-coupe de type Magimix
1 spatule
1 plance
1 couteau d’office
Petits pots (pour le service)

PRÉPARATION

Verser le tofu soyeux, le cacao, la pulpe de vanille grattée, le lait de coco et le sirop d’agave. Mixer le tout pendant 4 minutes.

Ajouter les purées d’oléagineux et mixer jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.

Verser la crème dans les petits pots et les réfrigérer 2h avant de déguster.

Tarte rhubarbe vegan

Tarte à la rhubarbe vegan {parce que la rhubarbe et moi c’est une histoire d’amour qui dure}

La rhubarbe, c’est une looongue histoire que vous commencez à connaître maintenant. Pas un été sans que je ne prépare un (ou des) dessert(s) acidulés et fondants !

Je rêve d’avoir un jardin pour 3 raisons : y organiser des grandes tablées de déjeuners/dîners/barbecues (voire les 3 mélangés) entre amis à la belle saison, pour m’allonger dans un hamac ou un transat (je ne suis pas difficile, les 2 feront très bien l’affaire) et…pour faire pousser de la rhubarbe !!

En attendant, je m’exerce avec des nouvelles recettes, histoire d’être prête, le jour où elle poussera directement sous ma fenêtre !

Tarte rhubarbe vegan

Aujourd’hui une nouvelle version vegan de tarte à la rhubarbe déjà goûtée ici. Inspirée de ma tarte vegan à la fraise parce qu’on ne change pas une équipe qui gagne et qu’une recette sans beurre ni produit laitier c’est quand même bien plus digeste et meilleur pour notre cher foie.

tarte rhubarbe vegan

La tarte à la rhubarbe je l’aime toute simple : un léger goût d’amandes et de la compote.
Vous pouvez varier les plaisirs en fonction des fruits présents dans votre compotier (justement !) ou si vous n’avez pas le temps de préparer la compote vous-même, optez pour une compote toute faite.

J’aime bien la palette des compotes sans sucre ajouté et bio de Charles et Alice qui se prêtent à merveille aux desserts cuisinés : prenez-la aux fraises (non bio pour l’instant dans leur gamme), à la rhubarbe pour un goût-sur-goût façon ton-sur-ton (pour vous assurer de ne pas faire de faute de goût, jeu de mots maître Capello !!) ou pourquoi pas lancez-vous dans des associations moins classiques comme poire, mangue (idem que pour la fraise), etc.

Tarte a la rhubarbe vegan

Voilà une bonne occasion/excuse pour préparer des nouvelles versions de tarte à la rhubarbe vegan ou non, avec des associations de fruits différentes !

Bon soyons francs, en même temps, vous avez besoin d’une excuse pour préparer un dessert à la rhubarbe vous ? Moi pas trop, je crois que ça c’est un peu vu en plus par ici !

INGRÉDIENTS pour une tarte rectangle et 6 tartelettes

Pour la pâte à tarte : ingrédients et recette ici
1 kg de rhubarbe
Sucre complet bio Ethiquable pour moi
Compote de fruits
Poudre d’amandes
Fleurs comestibles pour la déco : les miennes sont la salade de fleurs de Terre Exotique

USTENSILES

Couteau d’office
Planche à découper
Saladier
Moule à tarte
Rouleau à pâtisserie
Balance de cuisine
Passoire
Cuillère

PRÉPARATION

Éplucher la rhubarbe et couper des tronçons adaptés à la taille de votre moule. Les placer dans une passoire posée sur un saladier (ou une assiette creuse), saupoudrer de sucre complet bio et laisser dégorger entre quelques heures à une nuit.

Préchauffer le four à 175°C.

Préparer la pâte à tarte et foncez le (ou les) moule(s). Saupoudrer une fine couche de poudre d’amandes sur la pâte.

Recouvrir d’environ un cm de compote puis disposer les morceaux de rhubarbe.

Enfourner pour 20 minutes.

Déguster tiède ou froid à votre convenance.

Tarte rhubarbe vegan

Tartelette vegan fraise

Tartelette vegan aux fraises et agrumes {healthy et gourmand}

Quand revient la saison des fraises, vous pouvez me voir sautiller voire piaffer d’impatience en attendant, attendant, attendant le mois de Mai et les bonnes fraises françaises ! J’évite les fraises aux pesticides qui viennent de pays connus pour leur propension à cultiver les fruits et légumes à grands renfort de produits chimiques en trop grande quantité. Cela nécessite un peu de patience, mais au moins elles ont du goût et sont meilleures à tout point de vue. C’est comme les tomates qui ont le goût d’eau en hiver, normal, vue qu’en hiver ce n’est pas la saison des tomates ! CQFD

Nous voici donc arrivés au joli mois de Mai et je peux m’adonner à ma cure annuelle de fraises ! Le bonheur et l’extase ne sont pas loin (je vous rassure j’ai d’autres sources de bonheur et d’extase tout au long de l’année car vous me direz la saison des fraises n’est pas bien longue…c’est f-gentil à vous de vous inquiétez de mon bien-être) !

Une de mes gourmandises et recette préférée avec des fraises a toujours été la tarte aux fraises ! Cette petite tarte individuelle qui permet de s’adonner à mon péché mignon en croquant dedans, ce qui pour moi accroît le plaisir gustatif (hehe le nom de ce blog n’est pas un hasard) !
Cette année, je me suis lancée dans une version saine 100% vegan. Après plusieurs essais j’ai opté pour une association amande-agrumes qui donne un résultat à la fois doux et acidulé.

Tartelette vegan fraise

Je suis ravie de cette tartelette vegan aux fraises qui a emporté un vif succès. C’est bien simple, ces tartelettes ont été englouties en 2 minutes chrono, ponctuées de « Hummm, délichieux !! »

Ce qui provoque toujours chez moi une large sourire en forme de banane quand une recette saine ravit tous les gourmands !

Tartelette vegan fraise

Cette tartelette vegan monte d’ailleurs sur le podium de mes recettes gourmandes et saines préférées ! Vous vous demandez ce que ça donne une tartelette vegan ? Et bien le meilleur moyen c’est encore de la goûter !

INGRÉDIENTS

Pâte à tarte vegan
180 gr de farine de grand Epeautre bio
3 CS de purée d’amandes complètes Ethiquable
3 CS de sucre complet bio Ethiquable
1 CS de poudre d’amandes
10 cl d’eau
3 CS d’huile végétale bio
1 orange bio

Garniture
40 cl de crème de coco
3 CS de sirop d’agave en poudre (en magasin bio)
1 gousse de vanille
Fraises
1 citron vert
Pistaches non salées

USTENSILES
Moule à tartelette à fond amovible (Pyrex pour moi)
Rouleau à pâtisserie
Saladier et batteur électrique ou robot pâtissier
Spatule
Râpe de type Microplan
Mortier
Couteau d’office
Balance de cuisine
Torchon

PRÉPARATION

Préchauffer le four à 175°C.

Laver l’orange et râper le zeste. Verser dans le saladier/bol du robot pâtissier la farine, le sucre, la poudre d’amandes et le zeste d’orange. Ajouter la purée d’amandes et l’eau. Ajuster la quantité d’eau pour obtenir une boule de pâte.

L’étaler avec le rouleau à pâtisserie et découper des cercles de la taille des moules à tartelettes. Foncer les moules à tartelettes de pâte et enfourner pour 12 à 15 minutes.

Placer le bol du robot pâtissier, le fouet et la crème de coco 1 à 2h à l’avance au réfrigérateur ou 20 minutes au congélateur.

Pendant ce temps, fendre la gousse de vanille en 2 et prélever la pulpe. Réserver.

Laver puis râper le citron vert. réserver le zeste. Ouvrir et concasser quelques pistaches. Réserver.

Laver et essuyer les fraises. Les couper en morceaux et réserver.

Battre la crème de coco bien froide dans le bol rafraîchi en montant progressivement la vitesse.

Garnir les fonds de tarte refroidis de la crème, puis recouvrir de fraises en rosaces, saupoudrer des zestes de citron vert et des éclats de pistaches.

Conserver la tartelette vegan au frais 2 jours maximum.

Tartelette vegan fraise

Moringa NanaIce

Nana Ice Moringa Framboise {Jouez et créez votre propre recette à base de Moringa !}

Tiguée, je suis tiguée…  Vous ne voyez pas de quoi je parle ? C’est le stade après fatiguée, quand on n’a même plus la force de prononcer le fa de fatiguée…Il faut dire que ces 8 derniers mois, j’ai enchaîné 2 missions professionnelles. Mission veut dire découverte de nouvel environnement professionnel, de postes, organisations, méthodes, secteurs, enjeux, process différents et travail non-stop parce que forcément si on a besoin de mes services pour une mission, c’est pour un projet précis, toujours important, souvent urgent donc ça rime rarement avec vacances ou même RTT (même pas une demie-journée, allez zou au turbin et qu’ça saute !). Je précise tout de suite que je suis ravie de travailler (parce que le chômage on peut dire clairement que j’ai déjà donné) et que ce mode de fonctionnement façon « consulting » est aussi riche en découvertes et stimulante intellectuellement pour la peine que l’on soit un peu curieux et souple.

Mais l’hiver aidant, les trop courts congés d’été (6 microscopiques jours, glurps) sont si loin, la pression des missions, les temps des transports urbains, la recherche perpétuelle de la mission suivante et la double activité pro et blog (celui qui me fera vous laisser tomber et laisser tomber le blog n’est pas né, on est bien d’accord !) font qu’au final j’accuse en ce début Mars une forme un peu moins pétillante et bondissante qu’à l’accoutumée.

Je ne sais pas si vous en ce moment vous « pétez le feu » et si vous avez une méthode miracle pour tenir bon ? Personnellement j’ai testé quelques méthodes pour retrouver de l’énergie à court et moyen terme.

Je vous ai déjà parlé des super aliments par ici : parfois ils sont exotiques et parfois ils poussent dans votre jardin ou pas si loin ! Ils apportent un concentré de nutriments et constituent des soutiens sains et naturels que l’on soit en petite forme (journées à rallonge, déplacements, convalescence, sortie de l’hiver, etc) ou carencé pour une raison ou une autre.

Celui que je vous présente aujourd’hui est le Moringa. Je l’ai découvert il y a 1 an et je dois vous dire que cette petite poudre verte c’est de l’or en barre (euh non, en poudre !). 1 an de découverte pour moi pour cette poudre qui pourtant se trouve dans les plus anciens traités d’Ayurveda qualifiée par les sages indiens (Rishis) comme « la plante qui guérit 300 maladies » !

Moringa NanaIce

 La feuille de moringa est particulièrement recommandée pour équilibrer les doshas Vata et Kapha mais ses vertus médicinales innombrables font d’elle un super aliment à consommer par tous.

Parmi les maux qu’elle soulage, on relève (liste non exhaustive):
– migraines
– maladies infectieuses
– douleurs inflammatoires
– arthrite
– rhumatisme
– épilepsie
– déficience du système neurologique, nerveux ou immunitaire
– faiblesses du foie
– infections gastro-intestinales
– ulcères
– diabète
– anémie
– asthme
– hypertension
– fatigue…

Ses valeurs nutritionnelles : très riche en protéines, elle apporte également force de magnésium, calcium, fer, potassium, vitamines C, B2 et A.

Le Moringa est reconnu pour être le légume terrestre le plus complet et équilibré en micro nutriments, acides aminés et antioxydants, c’est dire !

Et comme il se « cuisine » vous pouvez facilement le glisser dans votre alimentation. Il n’a pas une saveur très forte et l’odeur ressemble à l’herbe de blé déshydratée. Je recommande donc plus de le cuisiner que de le prendre pur ou dans un verre d’eau.

Côté effet, je dois vous dire sincèrement (je n’ai pas été rémunérée par la marque pour vous vanter ses mérites !) que sur moi le moringa est le super-aliment le plus puissant que j’ai testé et qui me correspond le mieux. Bien entendu le guarana aussi dans son genre (stimulant physique et intellectuel parfait les jours de fatigue aiguë quand un effort intellectuel est attendu)  me fait un effet boeuf quasi immédiat.
Mais je dois dire que pour les effets sur mes soucis digestifs, le moringa agit comme une solution miracle, l’énergie en plus.

Au point d’en devenir ma drogue ? Pas loin !! Vous n’aurez pas besoin de réaliser un rail avec une carte de visite pour le sniffer, j’ai plusieurs recettes sous le coude pour vous !

La première recette est une NaNa Ice bi-goût : moringa-framboise. Vous avez déjà fait connaissance par ici avec la Nana Ice ! Voici sa version verte et rose !

Moringa NanaIce

INGREDIENTS pour 2 personnes/verrines

3 bananes congelées
1 kiwi
1 CC de Moringa
2 CS de sirop d’agave ou d’érable
1 cup de framboises (surgelées ou non)

 

USTENSILES

Robot-coupe de qualité : Magimix pour moi
Spatule
Verrine

PRÉPARATION

C’est exactement la même que dans ma recette de Nana Ice Cream à la mangue sauf que la première couche est réalisée avec la moitié des bananes, le moringa, le kiwi et tout le sirop d’agave ou d’érable.
J’ai ajouté une tranche de kiwi taillée en étoiles pour la déco avant d’ajouter la moitié framboise de la Nana Ice Cream.

Cette recette peut aussi bien se prendre en dessert qu’en petit-déjeuner (comme le font certains vegans) même si c’est moins dans les habitudes alimentaires françaises (on est loin du pain-beurre-confiture trempé dans le café au lait !).
Vous aimeriez le tester par vous-même ? J’ai une proposition honnête à vous faire : un jeu-concours en 2 parties !

PARTIE 1

1°) vous habitez en France métropolitaine ou Corse ;

2°) vous êtes abonné à la newsletter du blog (abonnement confirmé en cliquant sur le lien que vous recevrez par mail)  pour être sûr de ne rater aucune de mes recettes ni bons plans et si vous voulez, vous suivez et likez la page Facebook Moringa .

3°)  vous m’indiquez en commentaire ci-dessous sous quel nom ou pseudo vous êtes abonné à la newsletter pour que je vous retrouve et puisse valider votre participation et m’indiquer la raison pour laquelle vous aimeriez tester le Moringa.

Le 12 Mars, je tirerai au sort 10 commentaires parmi vous qui recevront un échantillon à tester dans une recette salée ou sucrée de votre réalisation. Et c’est pas fini !

PARTIE 2

1°) Après avoir reçu votre échantillon et réalisé votre recette, vous m’adressez par mail à faismoicroquer@gmail.com votre recette et votre photo de votre plat réalisé avec le Moringa avant le 5 Avril 2017. Je constituerai un album avec les 10 participations sur la page Facebook du blog.

2°)  Parmi vos participations, je désignerai 2 gagnants qui emporteront chacun un lot d’une valeur de 100€ composé de produits de la gamme Moringa, de 2 entrées au salon Veggie World qui se tient à Paris les 22 et 23 Avril et un atelier culinaire animé par la Naturopathe Hélène Colan, spécialiste de la cuisine des super aliments (dates de l’atelier à la convenance des gagnants et des dates d’ateliers programmés sur Paris).  Lot susceptible d’être modifié par le partenaire.

moringa

 

moringa

Bonne chance à tous et que le Moringa soit source d’inspiration, de force et de vitalité !!

 

Moringa NanaIce

 

 Les 2 gagnants parmi les recettes réalisées sont Anne-Laure et Cookie M !

Transmettez-moi vite vos coordonnées à faismoicroquer@gmail.com pour recevoir votre lot Moringa & Co !

Pana cotta vegan coco

Pana cotta vegan coco & fruits rouges de Saint-Valentin {Jeu-Concours Tupperware}

Un dessert qui émoustille les papilles, servi à l’assiette, décoré dans les teintes blanches et rouges ça évoque… la Saint-Valentin bien sûr ! On est bien d’accord pas besoin d’occasion spéciale pour se régaler sainement, un dîner entre amis ou en famille peut parfaitement être un excellent prétexte pour un dessert au look « intense », sain et délicieux ! Maintenant si vous avez prévu un dîner spécial pour le 14 Février, se dessert peu parfaitement s’inviter à table pour le/la faire rougir !…

Pana cotta vegan coco

Côté blanc, on a le tofu soyeux et le lait de coco. Côté rouge, le coulis et les fruits rouges. L’acidulé d’un côté, la rondeur de l’autre pour une pana cotta vegan coco & fruits rouges gourmande et rebondie !

Pana cotta vegan coco

Pour  cette forme parfaite de demie-sphère, il faut dire que j’ai été aidée par les moules à dômes en silicone de Tupperware ! J’apprécie beaucoup ces moules (sans bisphénol A ces fameux BPA jugés dangereux pour la santé) qui permettent d’être créatif que ce soit en recettes salées ou sucrées, qui sont hyper simples d’utilisation (le démoulage me bluffe de facilité à chaque fois) et très pratiques avec la boîte et son couvercle pour conserver la préparation au frais (100% utile dans cette recette-ci) !

Pour les ingrédients j’ai utilisé le tofu soyeux frais du restaurant-concept store japonais TOFUYA (59, rue de Richelieu, Paris 2ème) que j’ai découvert en fin d’année derrière. Le tofu y est fabriqué sur place (dans le « laboratoire » vitré) à partir de lait de soja haut-de-gamme importé du japon (sans OGM) et d’une grande finesse en goût. Vous pouvez en acheter à emporter ou déjeuner des plats à base de soja très différents des menus que l’on trouve habituellement dans les restaurants dits japonais en France ! Non pas que je n’aime pas le poisson cru mais n’étant jamais allée au Japon et entendant beaucoup parler mes collègues et amis qui y sont allés, j’ai toujours été intriguée par la « vraie » cuisine japonaise. L’avant-goût de Tofuya subtil et varié en textures et goûts m’a clairement donné envie  d’aller plus loin dans la découverte de la gastronomie nippone et d’aller un jour la déguster au pays du Soleil Levant !

Si vous avez envie d’autres parfums de pana cotta, j’en ai d’autres sous le coude vegan ou pas !

Pour l’heure, on s’attèle en cuisine avec la recette simple et rapide de cette délicieuse pana cotta vegan !

INGRÉDIENTS

400 ml de tofu soyeux Tofuya nature. Si vous ne passez pas par le 2ème arrondissement, un tofu soyeux bio fourni par votre magasin bio habituel fera très bien l’affaire pour cette recette !
200 ml de lait de coco
70 gr de sucre blond bio
2 gr d’agar-agar
Coulis de fruits rouges
Fruits rouges

USTENSILES

Casserole
Balance de cuisine
Verre doseur
Moule à dômesTupperware
Spatule (Tupperware pour moi)
Blender ou robot-coupe (Magimix Mini Plus pour moi)

PRÉPARATION

Verser le tofu soyeux, le lait de coco et le sucre dans le robot-coupe et mixer le tout.

Transvaser dans la casserole et porter à ébullition après avoir ajouté l’aga-agar en mélangeant constamment pendant 3 minutes.

Répartir la pana cotta vegan dans les moules préalablement posés dans la boîte en plastique.

Laisser refroidir avant de réfrigérer 2 à 3 heures minimum avant de servir.

Démouler, napper la pana cotta vegan de coulis et décorer de fruits rouges.

Si vous souhaitez acheter des produits Tupperware, pour vous faciliter la vie, maintenant il y a Connect la nouvelle fonctionnalité du site Tupperware, qui vous permet de géolocaliser plus facilement l’animatrice la plus proche de chez vous en un clic !

Pana cotta vegan coco

Et comme on fête toujours les 6 ans du blog en ce début d’année, devinez quoi ? Yes !! Je vous offre Un Moule à Dômes et sa boîte en plastique ! Pour cela :

1°) vous habitez en France métropolitaine ou Corse ;

2°) vous êtes abonné à la newsletter du blog (abonnement confirmé en cliquant sur le lien que vous recevrez par mail)  pour être sûr de ne rater aucune de mes recettes ni bons plans et si vous voulez, vous suivez et likez la page Facebook Tupperware.

3°)  vous m’indiquez en commentaire ci-dessous sous quel nom ou pseudo vous êtes abonné à la newsletter pour que je vous retrouve et puisse valider votre participation et m’indiquer quelle recette vous aimeriez réaliser avec le moule à dômes.

4°) pour augmenter vos chances d’être tiré au sort, vous pouvez relayer le concours sur les réseaux sociaux, en revenant ici déposer dans un commentaire distinct  chacun de vos relais (avec le lien de votre relais pour que je puisse le valider). Selon le principe, chaque relais supplémentaire validé = une chance supplémentaire d’être tiré au sort !

Le concours commence maintenant et se termine Lundi 13 Février à 20h00. Bonne chance à toutes et à tous !

Cette video des moules à dômes pour vous montrer la facilité bluffante de démoulage et vous donner quelques idées d’utilisation et de recettes !

 

 

La gagnante est : Juju Vovo ! 

Transmets-moi tes coordonnées à faismoicroquer@gmail.com pour recevoir ton moule Tupperware !