Category Archives: sans gluten

mousse chocolat vegan

Mousse au chocolat et pistaches {vegan, fondante et croquante}

Si je vous dis, je suis un dessert vegan, léger, sans sucre ajouté, gourmand et croquant en bouche, hyper facile et rapide à réaliser et qui régale même les gros mangeurs et les non-vegan, je suis, je suis… ?

mousse au chocolat vegan

Une mousse au chocolat et pistaches !! Pourquoi des pistaches ?

Pas seulement parce que les éclats de pistaches verts c’est joli.

Certainement parce que cela apporte du croquant et définitivement, que je trouve que l’association de textures différentes dans une même bouchée, alliant fondant et croquant, décuple le plaisir et les sensations gustatives ! Je n’ai pas nommé mon blog Fais-moi croquer ! pour rien, vous pouvez me croire, c’est un vrai leitmotiv !!

Mais surtout parce que les pistaches non salées ont parfaitement leur place dans une alimentation saine !
Exemptes de sodium, elles sont riches en protéines et en fibres et elles contiennent autant de potassium qu’1/2 banane. Elles ont également l’avantage de diminuer le taux d’insuline (des études récentes démontrent qu’une consommation quotidienne de 57 g de pistaches contribue à diminuer le taux de glucose et d’insuline et à réguler le métabolisme). Ce qui est intéressant à côté d’habitudes ou réflexes alimentaires encore très riches en sucres et essentiel bien sûr quand on a du diabète ou simplement quand on veut surveiller l’indice glycémique de son alimentation.

 

mousse au chocolat vegan

En plus de jouer un rôle positif pour mon équilibre alimentaire, les pistaches, moi je trouve ça délicieux depuis très longtemps ! Et ce n’est pas ce petit écureuil qui me contredira ! Essayez-donc de lui chouraver sa pistache (oui d’abord, les écureuils mangent aussi des pistaches !), il vous regarde droit dans les yeux et son regard semble vous dire : « cours-toujours ma pistache c’est MA pistache d’abord, je ne la lâcherai pas !! » (un peu façon L’Age de glace, vous voyez ?).

Vous n’oseriez quand même pas piquer sa pistache à un pauvre petit écureuil sans défense qui vous regarde avec ses grands yeux ? Bon ok vous l’aurez compris, je suis totalement nuts de pistaches (et devant un petit écureuil qui me regarde droit dans les yeux, je craque) !!

Si vous avez envie de vous transformer en écureuil mangeur de pistaches avec sa mousse au chocolat vegan, la suite est faite pour vous !

INGRÉDIENTS pour 4 personnes
200gr de chocolat pâtissier bio (pour moi Ethiquable)
200 gr de tofu soyeux (pour moi de chez Tofuya)
Pistaches non sucrées

USTENSILES
Robot pâtissier ou fouet électrique et bol
2 casseroles : 1 grande et 1 petite pour le bain-marie
Spatule
4 coupes/verres pour servir
Mortier

mousse au chocolat vegan

PRÉPARATION

Casser le chocolat en morceaux et le faire fondre au bain-marie. Quand il est fondu, laisser reposer 3 minutes.

Battre le tofu soyeux à petite vitesse.

Ajouter le chocolat fondu puis progressivement augmenter la vitesse du batteur. Battre environ 10 minutes jusqu’à obtenir une texture mousseuse.

Répartir dans les coupes/verres et entreposer au réfrigérateur au moins 2h avant de déguster.

Pendant ce temps, décortiquer les pistaches et les concasser au mortier.

Au moment de servir, saupoudrer les mousses d’éclats de pistaches pour qu’elles gardent leur croquant.

mousse au chocolat vegan

 

 

 

 

article sponsorisé

banana bread double chocolate

Banana Bread Double Chocolate {sans beurre et sans gluten}

Il semblerait que l’automne ne soit pas uniquement synonyme de Carrot Cake ! Il est tout simplement synonyme de … cakes quels qu’ils soient !!! Partout sur la blogo (entendez la blogosphère food) fleurissent des cakes de toutes sortes ! A tous les parfums, sains ou pas, il y en a partout dès que j’ouvre mon ordi, paf je tombe sur un cake alléchant !!

Est-ce les vacances de Toussaint, la perspective de ces week-ends prolongés en jolie enfilade, où l’on va pouvoir prendre le temps de s’attabler avec nos proches grands et petits, qui nous pousse à cette cake-mania ?
A moins que ce ne soit une grosse envie de tendresse, là-maintenant-tout-de-suite à grand renfort de chocolat ? J’ai envie de répondre : les 2 mon capitaine !!!
En vérité, je n’ai pas de réponse toute-faite à la question mais si vous avez une idée, je suis preneuse !

Il faut aussi que je vous dise que même si le Carrot Cake reste un indémodable-indétrônable, depuis quelques temps sévit en France la banana bread mania !
Après plusieurs essais, je dois vous confesser que j’ai ajusté, testé et validé cette recette….  l’automne dernier (encore une histoire de cake en automne) et depuis (shame on me) je l’ai quasi oubliée et paf j’y repense quand ? En automne pardi !! Quand je vous dis qu’il y a un truc entre l’automne et les cakes !!!

banana bread double chocolate

Ceci étant dit, a-t-on réellement besoin d’une excuse digne de ce nom pour justifier de plonger dans un banana bread au double chocolat, je vous le demande solennellement ? Eh bien, je n’en suis même pas complètement sûre !

Ce dont je suis sûre, en revanche c’est que goûter ce banana bread chocolaté, c’est l’adopter ! Quand en plus on sait qu’il nous veut du bien et qu’il est sans gluten, sans beurre, avec du sucre naturel … et bien tout simplement on se resert une 2ème part (au moins) !!

 

INGRÉDIENTS

3 oeufs bio
3 bananes bio bien mûres
60 gr de sucre complet Muscovado pour moi
5 cl de lait végétal de noisette Alpro pour moi
1 cc de levure sans gluten
180 gr de farine de riz complet Bjorg pour moi
100 gr de chocolat noir pâtissier bio pour les copeaux
100 gr de cacao en poudre bio
80 gr de purée d’amandes bio
50 gr de poudre d’amandes
20 ml d’huile d’olive douce bio de type Carapelli pour moi
1/2 citron bio

USTENSILES

Robot pâtissier de type Kitchen Aid pour moi ou bol + batteur électrique
Une grande et une petite casseroles pour le bain-maris
Planche à découper
Couteau
Fourchette
Moule à cake

banana bread double chocolate

PRÉPARATION

Préchauffer le four à 160°C.

Casser 100 gr de chocolat noir en morceaux en pépites et réserver. Couper une banane en rondelles et l’arroser du jus d’un demi-citron.

Dans le robot pâtissier battre les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume.

Tout en continuant à battre, ajouter la farine mélangée à la levure, la poudre d’amandes et le cacao.

Ecraser 2 bananes épluchées à la fourchette et les ajouter dans le grand bol ainsi que la purée d’amandes, l’huile d’olive et le lait de noisette. Ajouter les pépites de chocolat en dernier.

Huiler le moule à cake, verser l’appareil, déposer les rondelles de la banane restante sur le dessus et enfourner pour 40 minutes (vérifier la cuisson selon votre four en plongeant la lame d’un couteau, elle doit ressortir sèche).

Laisser refroidir le banana bread avant de le démouler et le déguster (en automne mais pas que bien sûr) !

banana bread double chocolate

carrot cake sans beurre et sans gluten

Carrot cake ultra moelleux {sans gluten et sans beurre}

Allez savoir pourquoi, chaque automne c’est la même chose : j’ai envie de Carrot cake ! Cette envie se manifeste rarement en hiver, encore moins au printemps et jamais en été. En revanche dès que l’automne pointe le bout de son nez, tel un réflexe pavlovien, paf, j’ai envie de Carrot Cake !

Est-ce l’écureuil qui file devant la fenêtre de mon bureau qui m’y fait penser ? Je ne saurais dire car avec ou sans écureuil chaque année ça recommence ! Force est de constater que toutes mes recettes précédentes de Carrot Cake et de Carrot Cupcake datent toutes d’automnes différents.
C’est bien qu’il y a dans mon subconscient un lien direct entre l’automne et ce gâteau moelleux qui embaument les épices et accompagne si bien un thé fumant, l’après-midi d’automne après une balade en forêt aux couleurs chatoyantes. Je sais ça fait un peu cliché, mais avouez que celui-là est particulièrement tentant et délicieux !

carrot cake sans beurre et sans gluten

Il manquait cependant à ma « collection » de Carrot cakes, une version healthy.

Sans gluten, sans beurre et pourtant terrrrrrrriblement, irrrrrrésistiblement moelleuse ! Cette recette est une illustration parfaite du healthy qui rime avec gourmandise que je prône, clame et défend ! Tous ceux qui l’ont goûtée (même ceux qui aiment habituellement les gâteaux riches en beurre, sucres et farines blanches) m’ont tous réclamée la recette à corps et à cris (j’exagère à peine, je promets) ! Alors je ne les fais pas languir plus longtemps !

INGREDIENTS
6 carottes bio
1 orange bio
150 gr de noix bio de votre choix : noisettes, noix, noix de pécan, de macadamia
50 gr de raisins secs
15 cl d’huile d’olive bio extra vierge Village pour moi
2 oeufs bio
60 gr de poudre d’amandes bio
60 gr de farine de sarrasin bio
120 gr de farine de riz complète Bjorg pour moi
1 cc de mélange d’épices pour pain d’épices bio
1 cc de bicarbonate de soude
160 gr de sucre de canne complet Muscovado Alter Eco pour moi
Une pincée de fleur de sel de Guérande pour moi

carrot cake sans beurre et sans gluten

USTENSILES
Une balance de cuisine
Un robot-coupe Magimix pour moi
Un mortier
Une planche à découper
Un couteau d’office
Une râpe Microplane ou un zesteur
Saladier
Fouet à main
Robot pâtissier Kitchen Aid pour moi
Presse-agrume
Petite passoire
1 à 2 Moules à cake selon leur taille : avec ces quantités vous pourrez remplir un grand + un mini moules à cake

PRÉPARATION

Râper les carottes lavées au robot-coupe et le zeste de l’orange à la main. Réserver.

Pressez l’orange, faire légèrement chauffer le jus et y faire tremper les raisons secs pour qu’ils retrouvent du gonflant. Concasser les noix au mortier. Réserver.

Battre légèrement les oeufs à la main dans le saladier.

Préchauffer le four à 175°C.

Dans le bol du robot-pâtissier, verser l’huile, le zeste d’orange, le mélange d’épices, le sucre et le sel et mélanger. Ajouter ensuite les farines et le bicarbonate, les oeufs légèrement battus,  la poudre d’amandes, les raisins égouttés, les carottes râpées et les noix concassées.

Huiler légèrmeent le moule à cake et verser l’appareil. Enfourner pour 30 minutes. Surveiller la cuisson et ajuster selon votre four.

carrot cake sans beurre et sans gluten

smoothie bowl

Smoothie bowl, le power dès le p’tit-déj {bilan de mi-parcours de la rentrée}

La rentrée paraît déjà loin, l’été (et les vacances) n’en parlons pas (plus). Bientôt nous allons avancer nos montres d’une satanée heure… je sais d’avance que, inexorablement comme chaque année, je vais plutôt mal vivre ce changement ; je sais que je vais avoir le bourdon à la perspective d’hiberner pendant 5 mois, greumeuleu rien que d’y penser je bougonne déjà …

Pour y remédier, je me prépare un petit-déj’ qui me donne des super-powers (oui rien que ça) avec un smoothie bowl ultra vitaminé. Un quoi ? On connaissait le green smoothie qui se boit mais kesaco un green smoothie bowl qui se mange à la cuillère ?! Très tendance cette année, le smoothie bowl ravira les adeptes des petits-déj green qui comme moi aiment varier les menus du petit-déjeuner et faire le plein de vitamines essentielles pour garder le cap de cette rentrée !

smoothie bowl

Et justement pour ne pas perdre le fil de ma rentrée, je relis la liste de mes envies de rentrée. Vous savez, cette liste que l’on dresse chaque année, regonflés à bloc par nos vacances, plein de bonnes résolutions et d’envies de prendre du temps pour lâcher-prise et souffler sans attendre les prochaines « grandes vacances » dépaysantes, reposantes et déconnectantes.

Un petit bilan à mi-parcours de rentrée ne peut pas faire de mal pour lever le nez du guidon et se rappeler tous les plaisirs simples qui nous ont fait aborder la rentrée la fleur au fusil et le sourire aux lèvres.

Dans mes plaisirs de rentrée, il y avait :

Courir La Parisienne (check) et ELLE Run (ce week-end) ;

– Chanter à tue-tête en mode totally groupie (j’assume complètement) au concert de Benjamin Biolay  (rien que pour le voir sur scène, ça valait la peine de rentrer de vacances, surtout quand vous réalisez fin Août que le concert a lieu en septembre et non en Novembre !) ;

L’envie de me lancer dans des nouveaux projets DIY : comme commencer un nouveau joli tricot et apprendre à réaliser une petite corbeille en crochet (oui je sais ça casse un peu l’image glamour, mais si vous expliquez à M. que cette activité vous rend totalement zen il trouvera ça tout de suite pas si ringard ou inutile qu’il aurait pu l’imaginer) au prochain salon Créations & Savoir-Faire (stay tuned comme chaque année, je vais bientôt vous faire gagner votre entrée gratuite) ;

Découvrir le nouveau magazine Healthy Food : un bimestriel qui a tout pour me plaire car il aborde des recettes sans gluten, végétariennes, au sucre naturel, sans protéine de lait et à indice glycémique bas !! Tous les sujets healthy qui m’intéressent et que ne traitent pas tous les magazines dits de cuisine saine. Si comme moi vous avez été déçus par des magazines de cuisine qui avaient démarré sur la cuisine saine et qui au fil des numéros tombent progressivement dans la junk food, vous serez comblés par ce petit nouveau ! Moi j’ai déjà envie de m’y abonner !

magazine healthy food

– Se lancer dans les bonnes résolutions pour s’alléger sa vie et ses journées avec les lectures de :

  •    Range ta vie de Elise Delprat-Alvarez et Pauline Levasseur, que j’ai rencontrée personnellement et, qui m’a convaincue de sa méthode : c’est vrai que la méthode Kondo qui a fait coulé beaucoup d’encre m’avait laissée dubitative et je suis restée hermétique à l’idée de faire des tas. Je restais en attente et curieuse d’une autre approche et celle-ci a eu plus d’impact sur moi même si « le chantier » entrepris est d’une jolie ampleur et que je n’ai pas fini, je prends un plaisir insoupçonnable et insoupçonné à ranger !! Là ceux qui connaissent mon home sweet home vont tomber de leur chaise, sorry j’aurais dû vous prévenir, je sais, cette nouvelle est un choc ! 
  • et le fameux Miracle Morning dont les médias vous rebattent les oreilles depuis des mois : j’ai commencé la lecture du livre sur le rangement et si Miracle Morning fait partie de ma liste de rentrée, j’avoue que la lecture de Range ta vie a entraîné l’achat de grandes boîtes en plastique pour stockage de ce qui ne me sert pas souvent, trier, jeter, donner, vendre, etc. L’appartement ressemble donc encore pour l’instant, à un grand capharnaüm ! Bref j’attends que mon tri/rangement soit terminé et que l’espace soit plus zen avant de me lancer dans cette fameuse routine matinale qui va changer ma vie. Vous comprenez mieux maintenant pourquoi il me faut un petit-déj survitaminé ?

Pour que vous puissiez vous faire un point d’avancée de votre liste ou simplement dresser la vôtre, il vous faut à vous-aussi un grand bol de smoothie bowl ! Alors voilà sa recette !

smoothie bowl

 

INGRÉDIENTS

Une poignée de pousses d’épinards frais
1 banane bio
1/2 avocat bio
3 à 4 rondelles de concombre bio
Poudre de maca* : cette plante médicinale du Pérou offre les bienfaits suivants : booste la vitalité, d’une grande aide contre le stress, renforce les os et les muscles.
Poudre de baobab* : le baobab est aussi appelé l’arbre de vie et ce n’est pas pour rien : riche en calcium, en fibres, en protéines végétales, il est vite devenu un incontournable de mon smoothie bowl !
*Je trouve ces 2 poudres en magasin bio.
Amandes, noix du brésil, noisettes bio
Framboises fraîches, Melon, Kiwi ou les fruits de votre choix ou de la saison car le smoothie bowl n’est pas qu’un petit-déjeuner de début d’automne !
5 cl de lait végétal bio de votre choix :amande, soja français, riz, noisette, etc.
Granola (fait-maison pour moi)

USTENSILES

Blender Magimix pour moi
Spatule
Planche à découper
Couteau d’office
Cuillère
Mortier

smoothie bowl

 

PRÉPARATION

Eplucher la banane, laver et couper les rondelles de concombre, couper l’avocat en 2 et extraire la chair d’1/2 avocat.

Déposer banane, concombre, avocat, épinard dans le blender. Ajouter le lait végétal, une cuillère à café de poudre de maca et une cuillère à café de poudre de baobab.

Mixer le tout pour obtenir une consistance proche d’une compote très mixée. Attention à ne pas doser trop de lait végétal sous peine de vous retrouver avec un smoothie à boire et non un smoothie bowl !

Verser le mélange dans un bol, réserver au frais.

Couper les fruits en morceaux et concasser les oléagineux à l’aide du mortier. Répartissez sur le dessus du smoothie bowl et déguster !

Vous pouvez également ajouter du granola pour que cela « croustille » encore plus !

smoothie bowl

 

Et vous sur votre liste de rentrée, il y avait quoi ?

crumble poire rhubarbe

Crumble de rhubarbe, poire et noisettes {sans gluten et sans beurre}

Vous ne trouvez-pas que l’expression entre chien et loup qui vise l’heure entre la fin de journée et la tombée de la nuit, correspond bien à l’automne ?

Entre l’été et l’hiver, deux saisons que tout oppose, l’automne permet des mariages étonnants, audacieux et pourtant délicieux entre des produits de la saison estivale et des produits d’hiver. On trouve encore quelques fruits d’été (comme le melon par exemple) que l’on peut marier avec des fruits d’automne (figues, prunes, raisin) pour des associations gustatives auxquelles a priori on n’aurait pas pensé car on joue dans 2 catégories différentes.

Un peu comme la faille spatio-temporelle qui permettrait à 2 dimensions, l’espace d’un bref instant de se rencontrer (bon ok, il faut que j’arrête les films de Science-Fiction). Heureusement que contrairement à Brigadoon, cette faille spatio-temporelle-là revient tous les ans (et non tous les 100 ans). Oui je sais c’est une référence cinématographique de 1947, que voulez-vous, je ne vais pas voir QUE les films de science-fiction, je suis aussi  branchée Ciné Club et je connais mes classiques !

C’est bon vous avez saisi l’idée de ce que peut être un mariage entre chien et loup en cuisine ? Si je vous parle d’associer dans un crumble de la rhubarbe, de la poire et des noisettes, c’est plus parlant ?

crumble poire rhubarbe

Dans la moitié Nord de la France (à partir de La Loire, je précise), en Septembre, on trouve encore de la rhubarbe dans les jardins. Et si vous n’avez ni jardin ni rhubarbe fraîche, et si vous n’avez pas pensé à en congeler cet été, ou si vous habitez dans la moitié sud, vous en trouverez notamment chez Picard.

Quelques poires bio, quelques noisettes, ma recette de crumble sans beurre et sans gluten et bim, voilà un crumble d’automne healthy et gourmand (dont  les gentils « cobayes-testeurs » m’en redemandent) ! Voici donc la recette qu’ils m’ont réclamée, pour eux et pour vous bien sûr !

 

INGRÉDIENTS pour 6 à 8 ramequins (en fonction de leur taille)
500 gr de rhubarbe
5 poires bio
1 CS de miel
50 gr + 4 CS de sucre complet de type Muscovado
50 gr de farine de sarrasin
50 gr de noisettes
50 gr de flocons de millet (pour une version sans gluten) ou d’avoine (ce sera dans ce cas une version avec gluten)
120 gr d’huile de coco bio
1 CS de jus de citron bio

USTENSILES
2 casseroles
Planche à découper
Couteau économe
Couteau d’office
Balance de cuisine
Saladier
Ramequins
Passoire

PRÉPARATION

La veille : Eplucher la rhubarbe, la détailler en morceaux et la laisser dégorger une nuit dans une passoire avec 2 CS de sucre complet.

Le lendemain : Eplucher et couper les poires en morceaux. Cuire rapidement la poire dans une casserole avec le miel et le jus de citron : elles doivent s’attendrir mais ne pas fondre, on doit garder de la mâche et non une compote.

Dans le même temps, faire cuire la rhubarbe égouttée avec 2 CS de sucre. Comme pour les poires, on fait cuire brièvement pour conserver des morceaux.

Préchauffer le four à 170°C.

Dans le saladier mélanger les flocons de céréales, l’huile de coco (préalablement fondue), les noisettes concassées, la farine et 50 gr de sucre.

Dans les ramequins, mélanger poire et rhubarbe. Recouvrir les fruits du mélange flocons/céréales/noisettes. Enfourner pour 30 minutes.

crumble poire rhubarbe

Voilà un dessert automnal à déguster tiède entre chien et loup (ou à tout autre moment de la journée ça marche aussi très bien !).