Category Archives: portrait de blogueur

Portrait de Blogueur ★ Emilie et son blog Murmures {sa recette de Falafels et la fausse mayo à l’avocat}

Aujourd’hui je vous fais découvrir (ou mieux connaître) une blogueuse française qui vit de l’autre côté de l’Atlantique, dans la Belle Province ! Ses photos m’ont tout de suite tapé dans l’oeil ! Si vous ne la connaissez pas encore, je suis prête à parier que vous allez aimer son univers ! 

 

Portrait de blogueuse Emile du blog Murmures



Bonjour Emilie ! Faisons connaissance ! Qui es-tu et comment a démarré l’aventure de Murmures, ton blog ? 

Je suis photographe et styliste culinaire de formation et je viens de terminer un DEP (Diplôme d’Etudes Professionnelles) en Cuisine & Pâtisserie. J’habite depuis 5 ans à Montréal.
J’ai commencé le blog Murmures en 2008 après ma formation en photographie, blog qui s’est transformé au fil du temps en site culinaire où je partage chaque semaine des recettes. 
C’est arrivé un peu par hasard, quand on découvre un nouveau pays, une nouvelle ville, on s’interesse à tous ses aspects, on essaie de nouvelles choses, j’ai commencé à cuisiner davantage, à m’intéresser aux nouveaux produits d’ici.. et comme je suis photographe c’est naturellement que j’ai lié photo et cuisine.
Et j’avoue que je ne pourrais plus m’arrêter !

Quel est le plat ou la saveur qui a marqué ta mémoire gustative ? 

Les tartelettes aux Framboises que je mangeais le Mercredi après midi chez ma grand mère sans doute ! Ou les pèches bien sucrées que l’on mangeait petits mon frère et moi pendant nos vacances dans le sud de la France.


Une astuce cuisine à partager avec nous ? 

Ca peut paraître un peu cliché, mais depuis que je suis au Québec, je met du sirop d’érable partout !! Dans mes vinaigrettes, mes sauces, mes gâteaux.. c’est une vraie addiction !!


Quelles adresses gourmandes nous recommanderais-tu ? 

A Montréal, il y a Olive et Gourmando (351 rue Saint Paul Ouest) dans le Vieux Montréal que j’aime beaucoup pour le décor, l’atmosphère, la nourriture.

La boulangerie les Co’Pains d’Abord (418 rue Rachel Est) de la rue Rachel pour les meilleurs croissants de la ville.

Byblos, un restaurant iranien sur la Plateau Mont Royal pour sa merveilleuse omelette feta et ses trentaines de confitures maison (1499, avenue Laurier Est)

On n’oublie pas non plus d’aller boire un café sur la terrasse de L’Olympico dans le Mile End (124 rue St-Viateur Ouest) !

Je recommande bien sur le Marché Jean Talon (7070, avenue Henri Julien)  pour la diversité et la fraicheur des produits! Et c’est toujours agréable d’aller y faire un tour. 

Merci pour ces adresses, qui seront utiles à tous ceux qui projettent un séjour à Montréal ! Passons en cuisine si tu veux bien et découvrons ta recette  : 


Falafels et la fausse mayo à l’avocat

Falafel1

Ingrédients 

- une boite de 540ml de pois chiches 
- 200g de couscous cuit 
- 3 cuillères à soupe d’huile d’olive 
- 2 gousses d’ail hachées 
- un demi oignon ciselé 
- 1/4 de botte de persil 
- une cuillère à soupe de cumin moulu 
- 3 cuillères à soupe de graines de sésame 
- 2 cuillères à soupe de tahini (pâte de sésame) 
- une cuillère à thé de piment moulu 
- un jaune d’oeuf 
- 1/2 cuillère à thé de bicarbonate de soude 
- 2 cuillères à soupe de farine 
- une grosse poignée de pistaches grossièrement hachées 
- de la chapelure 
- sel et poivre 


Préparation


Préchauffer le four à 350°F (je vous traduis : 175°C)
Mixer tous les ingrédients ensemble sauf le couscous, les graines de sésame, les pistaches et la chapelure.

Une fois le mélange prêt, ajouter le couscous, les graines de sésame et les pistaches. 
Rectifier l’assaisonnement et former des boules et les rouler dans la chapelure. 

Cuire au four pendant 25 minutes en les retournant à mi-cuisson. 


Pour la « fausse » mayo à l’avocat

- 2 avocats mûrs 
- 2 cuillères à soupe d’huile d’olive 
- 2 cuillères à soupe de sirop d’érable (ah oui en effet, je confirme que tu en mets partout du sirop d’érable ! )
- une cuillère à thé d’épices cajuns 
- le jus d’une lime 
- quelques gouttes de tabasco vert 
- du sriracha au goût 
- sel et poivre 


Mélanger tous les ingrédients ensemble jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. 
Rectifier l’assaisonnement. 

Pour l’assemblage : 
Quelques feuilles de laitue, du chou rouge, des graines germées de votre choix, des tomates cerises. Rouler le tout est c’est déjà prêt! 

Astuce d’Emilie : Les falafels se congèlent très bien! Vous pouvez les servir en burger, avec un pain pita ou encore en salade. 

Merci Emilie, je suis en plein dans ma « période pois chiches » et j’adore les falafels, donc ta recette tombe à pic ! 

 

Toi qui es photographe professionnelle, quel conseil donnerais-tu aux blogueuses qui nous lisent pour réussir une photo culinaire ?

Avoir la bonne lumière et un bon objectif je dirais. 

Bien sur avoir des bases en photo c’est toujours bien mais rien n’est impossible, c’est en faisant des tests qu’on apprend.
Pour débuter pas besoin d’investir dans un appareil photo sophistiqué.
Je travaille toujours (souvent) à la lumière naturelle. Et j’utilise principalement un objectif Canon  50mm  f/1.2
Finalement, le secret c’est de pratiquer, d’avoir une belle lumière et une belle composition.



Quelles sont les dernières trouvailles dans la blogosphère ou tes blogs chouchous ? 

Dans les blogs culinaires, j’adore Manger de Mimi Thorisson
Moi aussi j’aime beaucoup ce blog. Comme toi, elle s’est installée à l’étranger ; pour elle l’étranger c’est la France, plus précisément dans le Médoc ! 


My New Roots de Sarah Britton, Love and Lemon de Jeanine, The first mess de Laura Wright.
Merci pour cette découverte ! 


J’aime beaucoup le blog Make my lemonade de Lisa pour les DIY et toutes ses jolies créations.
Bien d’accord avec toi, son blog est une véritable mine d’idées et un bol de bonne humeur ! 

Merci Emilie d’avoir joué le jeu de ce portrait et pour ta recette, qui va nous régaler ! On te suivra depuis la France car la gourmandise, l’esthétisme et le partage n’ont pas de frontière ! 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Portrait de Blogueur ★ Lumir de Voyage Gourmand {Perles du Japon au lait de coco et gelée de fruits de la passion}

Ohlala, je sais que j’ai beaucoup de retard dans cette rubrique mais je ne l’ai pas oubliée ! Pour ce retour, je vous emmène en Voyage Gourmand dans l’univers de Lumir. Je tenais à vous la faire découvrir car son blog est un pur bonheur. Non seulement ses recettes sont terribles, mais ses photos valent le détour.

Comme vous l’aurez peut-être remarqué, je suis sensible à l’esthétique de la photo culinaire et j’essaye moi même de progresser sur mes photos. Pour moi non seulement il est essentiel que les photos donnent envie de goûter la recette mais en plus elles peuvent aller plus loin et nous emmener dans une atmosphère, quasiment en voyage…en voyage gourmand en somme ! 
Bonjour Lumir, merci de nos accueillir dans ton univers ! Peux-tu te présenter :
Je m’appelle Lumir (alias Lulu), j’ai 21 ans et je suis étudiante en droit. La cuisine a toujours été pour moi une véritable passion ! Enfant, je dessinais et écrivais des livres de recettes rien que pour le plaisir et ça faisait bien rire mes parents. À présent, cela va faire 3 ans que mon blog a vu le jour; je l’ai créé à la fin du lycée pour y poster mes expériences culinaires et recettes préférées, pour posséder une sorte de carnet de recettes mais virtuel. Puis j’ai découvert et pris goût à la photo culinaire et c’est devenu beaucoup plus qu’un passe-temps !





Comme je te comprends, la photo culinaire est un univers passionnant ! 
Comme tu es toute jeune Lumir, on n’aura pas besoin de remonter longtemps en arrière pour retrouver dans ta mémoire Le plat ou la saveur qui a marqué ta mémoire gustative ?
C’est assez difficile en fait… Il y a la saveur du riz au lait vanillé de ma maman, qui est sans aucun doute le dessert le plus encré dans ma mémoire… Mais j’ai aussi un souvenir de religieuse au chocolat incomparable qu’on ne mangeait que chez l’arrière-grand-mère ! Un goût jamais retrouvé depuis…

Quelle adresse gourmande nous recommanderais-tu de ne surtout pas rater : 

 
À Nantes, j’adore le Cony Bagel Store ! C’est une sorte de petite cantine américaine. La carte est toute petite, ils proposent bien sûr des bagels mais aussi des salades, des soupes et quelques (très bons) desserts américains. La formule du midi est vraiment très abordable. Mon bagel préféré est le Manhattan : bacon, poulet, avocat, cheddar, tomate, concombre, cream cheese (mais il y en a tant d’autres !)

Avis donc à tous les nantais qui ne connaîtraient pas encore cette adresse ! Tu m’as donné faim, dis-moi, quelle recette voudrais-tu bien partager avec nous ici ?

Perles du Japon au lait de coco 
et gelée de fruits de la passion
Ingrédients
12 fruits de la passion
2 CS de sucre en poudre (en rajouter si nécessaire)
3 feuilles de gélatine
50cl de lait
50cl de lait de coco
4 CS de cassonade
100g de perles du Japon, ou perles de tapioca
3 kiwis ou 1 ananas victoria
Instructions
La gelée
  1. Faites ramollir les feuilles de gélatine dans un grand bol d’eau très froide. Coupez les fruits de la passion en deux. A l’aide d’une passoire fine, récupérez le jus (pressez bien les graines) dans une casserole.
  2. Ajoutez le sucre en poudre et portez à ébullition (ajoutez plus de 2 CS si nécessaire en sucre, le jus est parfois un peu acide).
  3. Laissez bouillir 4/5 minutes, pas plus. Ensuite coupez le feu et ajoutez la gélatine. Mélangez bien et versez-en un fond dans chaque verrine. Réservez au réfrigérateur.
La crème tapioca/coco
  1. Dans une casserole, portez à ébullition le lait et le lait de coco avec la cassonade et ajoutez les perles du Japon (perles de tapioca). Laissez cuire à feu doux pendant 30/35 minutes – comme un riz au lait, remuez régulièrement (et pour les 15 dernières minutes, remuez sans vous arrêter si possible).Pour savoir si c’est cuit, un repère : les billes doivent être translucides.
  2. Laissez ensuite tiédir et versez le tapioca sur la gelée de fruits de la passion.
  3. Réservez encore au frais.
Quand le tapioca est bien pris et frais, ajoutez  des dés de kiwi ou ananas fraîchement découpés et servez aussitôt!
 
Hummm, merci Lumir ! Comme ton blog s’appelle Voyage Gourmand, tu dois te douter que je vais te demander de nous raconter l’un de tes voyages gourmands préférés !

 

 

J’ai récemment mis les pieds dans ce grand melting pot qu’est New York ! La cuisine new yorkaise est née d’inspirations tellement différentes et c’est ce qui lui donne ce truc génial ! On trouve tout là bas, du coffee shop super cool à la boutique de cupcakes très américains… à condition de se rendre aux bonnes adresses, ça c’est vrai. Depuis que j’y suis allée, je rêve d’y retourner car j’adore l’ambiance qui y règne ! Pour quelqu’un comme moi qui déteste les grandes villes, c’est plutôt surprenant !


 
 
 
 
 



C’est drôle ! Figure-toi qu’il y a un an pile je découvrais moi aussi New-York et que mes pas m’ont amené au même foodtruck de glace que toi, excellent ! 
Si l’on parle un peu blog, quels conseils donneriez-vous à un « aspirant » blogueur ou un « apprenti » blogueur?

Comme je ne suis pas une blogueuse très assidue, par manque de temps, je vais donner un conseil que je n’applique pas vraiment, c’est de publier, au départ, régulièrement. Enfin, sans que cela soit une contrainte bien sûr. Il faut que cela reste un plaisir, car ça se ressent à la lecture… Et aussi je dirais qu’il faut rester soi-même, ne pas vouloir ressembler à un autre blog. Petit à petit, on évolue et c’est la meilleure façon de développer son propre style.



Et aujourd’hui, où en es-tu dans ton aventure de blogueuse ?
 
Ce blog a changé énormément de choses dans ma vie ! C’est peut être bête, mais c’est grâce à ça que je me suis intéressée au graphisme et au webdesign. Et ça me plaît énormément ! C’est aussi ma motivation en photo comme en cuisine. J’ai mille idées qui me trottent dans la tête, entre autres j’aimerais bien publier plus de photo reportages, notamment de vrais « voyages gourmands » 
 
 
Merci beaucoup Lumir pour ce partage généreux et cet agréable Voyage Gourmand ! 
 
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Portrait de blogueur ★ C du beau {et son Hamburger aux galettes de coquillettes}

Pour notre rubrique Portrait de blogueur, je vous emmène aujourd’hui à Lille (je sais, ça faisait longtemps!)Maintenant que vous êtes équipés des adresses des meilleures pâtisseries de la ville , je vous propose de tomber sous le charme de l’univers créatif de Laetitia, l’auteure du très esthétique et subtil blog Cdubeau ! Un nom qui ne trahit absolument pas sa promesse ! 
 




Bonjour Laetitia et merci de nous accueillir chez toi ! Ce que j’aime particulièrement dans ton blog (outre tes recettes alléchantes) c’est que tu as su créer une atmosphère douce, naturelle et fraîche ! 
 
Pour découvrir ton univers, dis-nous en plus sur toi, qui es-tu, d’où tu viens et comment es-tu tombé dans la blogosphère culinaire?
 
Bonjour Fais-moi croquer ! Je me présente, Laetitia Vasseur. J’ai deux garçons (13 et 9 ans) et je suis lilloise. 
 
J’ai exercé plusieurs métiers allant de la photogravure, au stylisme en passant par le graphisme. Que ce soit dans mon travail ou dans mes activités, la créativité a toujours été un moteur. J’ai toujours plein de projets dans les tiroirs même si peu se réalisent. 
 
La cuisine est une passion depuis l’enfance mais quand j’ai démarré l’aventure du blog celui-ci n’avait rien de culinaire. Pour la petite histoire, mon projet était de créer un blog de promotion des créateurs indépendants. L’idée était en place, le nom de domaine était trouvé (CduBeau !) et les premiers articles créés. Et puis, je me suis posée LA question qui a tout fait basculer : « Quelle est TA part créative dans ce projet ? » Alors j’ai tout repris à zéro. 
 
Je me suis recentrée sur mes passions et il m’a semblé évident que la cuisine serait le thème autour duquel je pourrai explorer toutes les pistes créatives. 
 
J’ai commencé à photographier mes plats et très vite j’ai eu envie d’utiliser le blog pour fixer mon travail et le soumettre à l’avis de tous. Sans trop réfléchir, j’ai gardé le nom de domaine de mon premier projet et aujourd’hui encore c’est un nom que j’ai du mal à assumer parce que finalement c’est un blog personnel et que « CduBeau ! » ça sonne un peu prétentieux !
 
 

 

 
 
Moi je ne trouve pas ça prétentieux du tout, je t’assure ! Et puisque la cuisine est une passion que tu as depuis l’enfance, quelle serait justement ta « madeleine de Proust » à toi?
 
C’est une saveur qui me vient de l’enfance. Ma maman nous faisait souvent de la semoule de riz saupoudrée de chocolat. Aujourd’hui encore, la saveur du riz qui cuit dans le lait (qu’il soit sous forme de riz, de semoule ou de crème) me réconforte toujours.
 
 
 
Comme nous sommes en cuisine, que nous as-tu préparé de bon (et de beau forcément !) ?
 
Mon « Burger aux galettes de coquillettes » !

 

 
Hamburgers aux galettes de coquillettes
pour 4 personnes
 
Temps de préparation : 15 min
Temps de cuisson : 20 min
 
• 200 g de coquillettes blé-délice Lustucru
• 2 oeufs
• 70 g de gruyère râpé
• 4 steaks hachés
• 30 g de beurre
• quelques feuilles de salade
• 1 oignon
• 4 tranches de fromage à raclette
• 4 fines tranches de poitrine fumée
• 2 càs de mayonnaise
• 2 càs de ketchup
• sel, poivre
 
 
 
Cuire les coquillettes, les égoutter et les mélanger avec les oeufs battus, le gruyère râpé, du sel et du poivre. 
 
Faire fondre 15 g de beurre dans une poêle et former 8 galettes de coquillettes. Cuire pendant 5 minutes environ sur une seule face. 
 
Puis réchauffer le four en position grill. A l’aide d’une spatule déposer les galettes sur la plaque de four recouverte d’un papier sulfurisé. 
 
Déposer à côté les tranches de poitrine fumée et enfourner pour 5 minutes à mi-hauteur. 
 
Emincer l’oignon et le faire fondre dans la poêle avec une noisette de beurre et déposer dans le four à côté des galettes. 
 
Dans la poêle faire cuire les steaks avec une noisette de beurre, saler, poivrer et déposer les steaks dans le four avec une tranche de fromage à raclette. 
 
Mélanger la mayonnaise et le ketchup. 
 
Faire le montage sur assiette en superposant sur une galette quelques feuilles de salade, le steak recouvert de fromage fondu, la poitrine fumée, les oignons, la sauce et recouvrir d’une galette.
 
 
 
 
 
Miam ! 
 
Et si tu as envie d’aller au restaurant, quelle adresse nous recommanderais-tu ?
 
Restons dans les burgers ! A Lille, une adresse que j’adore c’est la Dinette, rue St André 
 
 
C’est tout petit (je crois même que c’est la plus petite terrasse de Lille avec une table et deux chaises, je vous rassure il y a un peu plus de place à l’intérieur !), on y mange de délicieux burgers, des salades extra. 
 
On peut manger sur place ou emporter et c’est aussi un lieu d’expo pour les créateurs. 
 
Ils renouvellent souvent la carte tout en gardant les classiques et on peut même voir son propre burger à la carte si on remporte le concours qu’ils organisent chaque saison !
 
 

 

 
 
Et en voyage, quelle fut la dernière rencontre gustative enthousiasmante que tu nous recommanderais de découvrir?
 
 
Dernièrement, j’ai passé un week-end à Cologne et une amie nous a fait découvrir un restaurant Sud africain, le Shaka Zulu (http://shakazulu-restaurant.de). 
 
Je serais incapable de nommer un seul des plats que nous avons goûté mais nous avons choisi une formule découverte et j’ai été vraiment conquise par les saveurs.
 


 

 
 
 
 
 
 
 
Maintenant que l’on connaît un peu mieux tes goûts, on arrive au moment des confidences !
 
Tout d’abord, quelle super astuce te simplifie la vie dans ta cuisine ?
 
Je n’ai rien inventé mais en grande consommatrice d’ail cette astuce me change la vie : je coupe en tranches fines l’ail frais (avant qu’il ne germe) et je stocke ces lamelles dans un bocal et je couvre d’une bonne huile d’olive. Je gagne un temps fou, j’ai toujours de l’ail sous la main pour cuire un steak, assaisonner une salade; etc. En plus, je récupère une huile parfumée délicieuse pour le gaspacho, les pâtes, etc.
 
 
 
Et en tant que blogueuse émérite, quels conseils donnerais-tu à un blogueur novice ?
 
Je ne suis pas une blogueuse assidue alors je lui conseillerais de ne pas suivre mon exemple et de poster régulièrement. Sinon, je pense que bloguer doit rester un plaisir et non une contrainte. Si vous avez une passion et une envie de la partager alors lancez-vous ! Si en plus vous avez du goût, ce sera une réussite.


 
Qu’est-ce que ton blog a changé dans ta vie ?
 
Le blog a changé ma vie dans le sens où il m’a permis de rencontrer des tas de personnes passionnantes et qu’il a été un tremplin pour créer mon activité. Je ne sais pas vraiment comment la nommer parce c’est une activité qui n’entre pas dans les cases, c’est aussi pour ça qu’elle me convient. Je fais beaucoup de photographie culinaire mais pas seulement : je mets au point les recettes, le stylisme, je fais encore du graphisme si la demande a un lien avec la cuisine.
 
Des projets dans tes cartons ?
 
Mon prochain projet lié au blog serait de faire une vraie version 2 (là c’est une version intermédiaire !) et j’aimerais y ajouter une rubrique « analyse de vos photos » pour échanger davantage sur la photographie culinaire.
 
 
Tu pourras me compter parmi les fidèles lectrices de cette rubrique (en plus d’être déjà fan de tes recettes !) car je trouve que tout blogueur culinaire qui est aussi dans une démarche esthétique développe à un moment ou à un autre un intérêt grandissant pour la photographie culinaire! Je suis sûre d’y apprendre plein de choses ! 
 
Merci pour cette parenthèse lilloise Laetitia et ton acceuil ! A bientôt pour cuisiner du beau (et du bon !) !
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Portrait de Blogueur ★ Cuisine Addict {et son Cupcake Oreo Peanut Butter}

Ce mois-ci on part plein Est pour rencontrer Sandra, l’auteure de Cuisine Addict ! Avec générosité et spontanéité, elle nous ouvre les portes de sa cuisine et nous fait découvrir l’envers du décor de son blog !
 
Bonjour Sandra ! Merci de nous accueillir ! Qui se cache derrière Cuisine Addict et surtout comment ton délicieux blog a-t-il vu le jour?
 
Strasbourgeoise de 30 ans et des poussières et j’ai ouvert Cuisine Addict en février 2009! A l’époque le blog a surtout été créé pour partager mes recettes avec mes proches, je trouvais cela plus simple que de griffonner à chaque fois la recette sur une feuille volante!
Et puis petit à petit je me suis prise au jeu, j’ai découvert la photo culinaire, le nombre de lecteurs a grimpé, etc… maintenant je ne pourrais plus me passer de mon blog! Même si c’est sportif de combiner un emploi à temps complet et un blog aussi prenant qu’un blog culinaire !

 

Comme je te comprends ! Sportif, chronophage mais quand on commence on ne peut plus s’en passer !
 
Côté palais quel type de plat ou de saveur a-t-il ta préférence?
 
Oh la la, c’est difficile comme question car j’adore goûter de nouvelles choses, tenter de nouvelles saveurs, etc… je vais tenter de répondre, mais en généralisant: les saveurs japonaises (vinaigre de riz, sauce soja, gingembre mariné, etc…). Lorsque j’ai découvert toutes ces saveurs cela a été une vraie révélation, c’est ma cuisine préférée!
 
 
 
Quel est l’ustensile ou ingrédient dont tu ne te sépares jamais?
 
Pour l’ustensile, je dirais ma maryse! Ce doit être mon côté gourmande qui fait que je n’ai pas envie de laisser le moindre gramme de pâte à gâteau ou de ganache dans les bols !
 
Je crois que nous avons le même « toc » Sandra !! Tant que l’on est dans les secrets et astuces,  quel est ton « truc à toi » en cuisine ?
 
Ajouter du sel même dans les desserts! Dans les pâtes, les mousses, les ganaches, je mets toujours un peu de sel et même sur certains desserts, je termine avec une pincée de fleur de sel avant de servir.
Cela peut sembler bizarre mais le sel est un exhausteur de goût qui va renforcer la saveur des pâtisseries !
 
Ah intéressant! Je connaissais cela avec le beurre salé dans le gâteau au chocolat mais je n’aurais pas pensé en mettre dans tant d’autres desserts ! A essayer !
 
J’en déduis donc qu’il y a du sel dans ton Oreo Peanut butter cupcake?! 

 

Quelle adresse gourmande nous conseillerais-tu ?
Sur Strasbourg une adresse très gourmande et je recommande: la Cloche à Fromage! je suis une très grande amatrice de fromage en tout genre et dans ce resto on est servi! Raclette, fondue, plateaux dégustation, etc… on ne sait plus quoi choisir!!
 


27 rue des Tonneliers à Strasbourg

 

Sinon, côté emplettes, je vais très souvent en Allemagne pour me fournir en ingrédients de pâtisserie. Ils sont bien moins chers et surtout on a bien plus de choix qu’en France côté sprinkels, décos, pâte à sucre, chocolats, etc… Je vais essentiellement dans un magasin de type « discount » de l’enseigne « Kaufland » à Offenbourg. Ils ont rayon pâtisserie énorme où je trouve de tout!




Merci Sandra, adresses à garder précieusement pour toutes les foodistas prochainement de passage en Allemagne!

 Quels conseils donnerais-tu à un « aspirant » blogueur ou un « apprenti » blogueur?
Avant tout de bloguer avec PLAISIR et passion! Le blog ne doit jamais devenir une contrainte, il faut poster ses articles lorsque l’on en a envie, tout en essayant de rester régulier dans le temps et dans le ton.
Pour un blog culinaire, soigner les présentation, essayer de réaliser de belles photos car je pense que c’est avant tout avec les yeux que l’on attire les gourmands, que l’on donne envie aux gens de refaire nos recettes!
Aller voir se qui se passe ailleurs aussi pour s’ouvrir aux autres blogs, participer à des rencontres « en vrai », bref PARTAGER! car pour moi le blog, et la cuisine d’ailleurs, c’est avant tout du PLAISIR et du PARTAGE!



Je vois que nous partageons la même philosophie!! En tant que blogueuse maintenant « confirmée » depuis 2009, qu’est-ce que ton blog a changé dans ta vie?
Mon blog m’a ouvert pas mal d’opportunités auxquelles je n’aurais jamais osé rêver comme l’écriture de mon premier livre !!
 

 
Waouh ! Bravo Sandra !! Beaucoup de blogueurs rêvent d’écrire un livre! Tes crazy macarons sont tout simplement amazing ! Des envies et projets à venir?
 
Aujourd’hui je continue mon petit chemin, sans me fixer de but ou de contraintes, je laisse venir les belles opportunités tout en gardant les pieds sur terre. Et pour l’instant cela se passe plutôt bien: en totale exclu pour Fais-moi Croquer! : mon deuxième livre est en préparation et sortira en 2014 et un coffret consacré aux macarons sortira pour les fêtes de fin d’année ! 
 
Oh ça c’est du scoop!! Merci pour cette exclu ! J’ai hâte de découvrir tout ça ! Mais il va falloir attendre encore plus de 6 mois ! Heureusement nous avons ton 1er livre pour patienter et bien sûr ton blog !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Portrait de blogueur ★ A taste of my life {et ses Boulettes de viande à la suédoise}

Après Montpellier (avec La Dinette), le sud-Ouest (avec Les Confessions d’une gourmande), nous voici du côté de Lyon à la rencontre de Virginie – alias Argone – l’auteure du blog A taste of my life! Elle nous ouvre les portes de son blog et nous délivre ses astuces et une délicieuse recette de Boulettes de viandes à la suédoise!

Bonjour Virginie, qui se cache derrière Argone et comment définir ton blog A taste of my life?
Je dirais que je suis blogueuse culinaire …. mais pas que ! 
Maman de quatre adolescents, je vis en région lyonnaise. Je travaille à temps partiel depuis pas mal d’années, ce qui me laisse un peu de temps pour ma famille et mon blog.J’essaie de publier deux à trois fois par semaine, mais surtout j’essaie de ne rien m’imposer, sinon il n’y aurait plus de plaisir …
Dans la mesure du possible j’alterne les découvertes locales, les billets voyages et les recettes, pour varier un maximum !

Si certains cherchent toujours le Graal, j’ai l’impression que les blogueurs culinaires,  eux, sont en quête de leur Madeleine de Proust  ! Quelle serait la tienne?

Je raffolais de la tarte tatin que faisait ma grand-mère, avec des pommes très caramélisées et très fondantes … nous la dégustions avec de la crème fraîche épaisse … un grand moment de complicité où nos papilles étaient en extase !
Comme je te comprends, on a tous un souvenir de gourmandise partagée avec notre grand-mère qui reste gravé pour toujours et qui réchauffe le coeur instantanément!
En parlant de recette fétiche, quelle serait celle que tu aimerais partager avec nous?
J’aime faire ces boulettes de viande à la sauge, j’ai cette plante dans mon jardin et je l’utilise beaucoup !


BOULETTES DE VIANDE A LA SUEDOISE
Pour les boulettes de viande  pour 4 personnes :
  • 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive
  • 1 oignon finement émincé 
  • 1/2 cuillerée à soupe d’origan séché
  • 1/4 cuillerée à soupe de sel de céleri
  • une pincée de cumin en poudre
  • 500 g de viande de porc hachée
  • 1 jaune d’oeuf bio de préférence
  • 1 cuillerée à soupe de farine, (un peu plus pour enrober)
  • 1 cuillerée à café de moutarde
  • sel et poivre fraîchement moulu
Pour la sauce tomate :

  • 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail, écrasée au mortier pour faire une pâte
  • 25 cl de passata (tomates écrasées)
  • sel et poivre fraîchement moulu
  • 3 feuilles de sauge
Pour servir : fromage à pâte dure, râpé (comme du gruyère, de l’emmental ou encore du cheddar)
Verser une cuillérée à soupe d’huile d’olive dans une poêle chaude. Ajouter les feuilles de sauge, les oignons et les faire cuire à feu moyen pendant 2 à 3 minutes, en veillant à ne pas les brûler.
Ajouter l’origan, le sel de céleri et le cumin et bien mélanger. Retirer du feu et laisser refroidir. (ôter les feuilles de sauge)
Mettre le porc hâché dans un grand saladier. Ajouter les oignons épicés cuits, le jaune d’oeuf et la moutarde. Bien amalgamer avec les mains farinées et assaisonner avec le sel et le poivre.
Fariner un plan de travail, rouler les morceaux de viande à sa surface pour former des boulettes de la taille d’une noix environ.
Chauffer l’autre cuillérée à soupe d’huile dans une grande poêle. faire cuire les boulettes à feu moyen pendant environ cinq minutes, en les retournant de temps en temps pour une cuisson uniforme.
Pour vérifier la cuisson vous pouvez couper une des boulettes en deux au couteau, l’intérieur ne doit pas être rose mais brun.
Retirer les boulettes de viande du feu, mettre sur un plat de service et réserver au chaud.
Pour préparer la sauce, chauffer une cuillérée à soupe d’huile d’olive, ajouter l’ail écrasé et frire une minute environ. Ajouter la passata, augmenter le feu jusqu’à une petite ébullition. Assaisonner à votre goût, verser sur les boulettes, recouvrir de fromage râpé et servir.




Restons encore un peu en cuisine si tu veux bien. Quel serait l’ustensile de cuisine « magique » qui te change la vie ?
Je ne me sépare pas d’une râpe que je trouve magique (Microplane), je l’emporte même en vacances, pour râper les fromages comme le parmesan, ou les zestes des agrumes … je gagne un temps fou !

Elle a l’air top en effet!

Et en matière d’adresse gourmande, quelle serait celle que tu nous conseillerais les yeux fermés?
J’aime venir régulièrement prendre un bon café et une excellente pâtisserie dans un petit café de Lyon qui s’appelle le Cafe Mokxa, ce sont des pros du café, j’aime l’ambiance qui y règne !

Amateur de bon café, lyonnais ou de passage à Lyon c’est ici qu’il faut vous arrêter :

Cafe Mokxa
Place de l’Abbé Rozier
69001 LYON

Pour celles et ceux qui aimeraient se lancer ou viennent de le faire, quels conseils donnerais-tu à un(e) « aspirant ou apprenti » blogueur (se)?

Parlez de ce qui vous passionne, n’essayez pas de « rentrer dans les cases », des sujets variés sont souvent appréciés des lecteurs ; et surtout bloguez si vous en avez envie, cela ne doit pas devenir une contrainte ou une obligation !
Vous pouvez également suivre les aventures de Virginie sur Instagram, un réseau social qu’elle apprécie tout particulièrement (et elle n’est pas la seule!) sous le pseudo Argone69!
Merci à Virginie de nous avoir ouvert la porte de son délicieux blog !
Vous je ne sais pas, mais moi maintenant j’ai comme une envie de boulettes à la sauge!!
Rendez-vous sur Hellocoton !